Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous fermez la porte à tous les échecs,le succès restera dehors.» Jim Rohn

Attaque de miliciens pro-gouvernementaux contre les ex-rebelles de Côte d’Ivoire

Accueil > Actualités > International • • jeudi 3 mars 2005 à 18h00min

Les Forces Nouvelles ont accusé lundi le président ivoirien Laurent Gbagbo d’avoir enterré le processus de paix après une attaque de miliciens pro-gouvernementaux près du village de Logoualé dans le nord du pays sous contrôle des ex-rebelles.

Le porte-parole de l’opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), Hamadoun Toure, a dit qu’il pensait que les ex-rebelles avait pris la fuite sans répliquer à l’attaque.

Les ex-rebelles ont fait état de blessés dans leurs rangs et un responsable de l’organisation humanitaire Médecins sans frontières, joint par téléphone dans la ville voisine de Man, a dit que les ex-rebelles avaient transporté "plusieurs" personnes blessées par balles à l’hôpital.

Du côté du contingent français de l’opération Licorne, on parlait de retour au calme. "Tout est sous contrôle", a déclaré le porte-parole de l’opération Licorne, le colonel Henri Aussavy. "Ce qui reste à voir c’est s’il s’agissait d’un incident isolé", a-t-il ajouté dans un entretien téléphonique.

Dans un communiqué, les Nations unies, qui ont déployé 6.000 casques bleus dans le pays pour surveiller le cessez-le-feu, "déplorent cette attaque et estiment qu’elle risque de menacer inutilement et peser sur le processus de paix" destiné à restaurer le calme après la guerre civile de 2002-2003 qui a divisé le pays.

"Par ces actes de guerre, -le président- Laurent Gbagbo a définitivement enterré tous les efforts de médiation de l’Union africaine et la communauté internationale", a dénoncé le porte-parole des Forces nouvelles, le mouvement des anciens-rebelles, Sidiki Konate.

L’ONU ajoute qu’après l’attaque, 68 miliciens ont été récupérés par les casques bleus et ramenés en territoire contrôlé par le gouvernement pour les livrer aux autorités.

AP

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Présidentielle en Guinée Bissau : Le premier parti d’opposition réclame un fichier électoral fiable
Côte d’Ivoire : La réforme la Commission électorale divise la classe politique
Côte d’ivoire : Les conclusions de la rencontre entre Bédié et Gbagbo à Bruxelles
20 ans de règne de Mohammed VI au Maroc : Une vision royale pour une Afrique prospère et décomplexée
Lutte contre le terrorisme : 250 soldats britanniques attendus au Mali en 2020
Sénégal : La voiture de Macky Sall avec à son bord le président malien prend feu
CEDEAO : Alassane Ouattara espère que la monnaie unique sera mise en place "le plus tôt possible"
Le Togo organise des élections municipales après 32 ans
Côte d’Ivoire : Henri Konan Bédié reste campé sur ses propos controversés sur les étrangers
Madagascar : La fête nationale endeuillée (au moins seize morts)
Guinée-Conakry : Le président Alpha Condé tient à la modification de la Constitution !
UNESCO : Bilan satisfaisant pour le Burkina Faso à la septième session de la conférence des parties à la Convention de 2005
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés