Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent.» Bob Marley

Ebola : Conseils pratiques

Accueil > Actualités > DOSSIERS > EBOLA • • mercredi 15 octobre 2014 à 00h20min
Ebola : Conseils pratiques

S’il y a un évènement du moment qui défraie la chronique mondiale c’est bien celui de la maladie à virus Ebola. Cette maladie est une épidémie redoutable et cette fois-ci ses conséquences sont sans précédent. L’Afrique est sérieusement secouée dans sa partie Ouest. En plus des décès enregistrés et des pertes des moyens d’existence, des liens sociaux ont été sectionnés, disséqués, ciselés complètement et n’appartiennent désormais qu’au passé donc à l’histoire.

Des membres ou des rescapés de familles ont été tout simplement endiablés, accusés, rejetés et n’ont plus le droit de remettre pied à la maison. Le dilemme concernant certains rescapés est parfois la réponse à la question « lequel de ceux-ci prendra en charge les autres ? »

Bref, mon intention n’est pas de vous émouvoir mais de contribuer modestement par le contenu de ces lignes ci-dessous à préparer psychologiquement les miens et prodiguer des conseils pour la prévention de ce fléau aux énergies exponentielles et débordantes.

Mode de transmission

A l’origine le virus Ebola, de la famille des filovirus a été transmis à l’espèce humaine par un animal (chauve souris frugivores, singes, antilopes…). A ce stade de la présente épidémie la transmission interhumaine est plus importante, c’est pourquoi je vais m’appesantir sur cette dernière.

Ainsi dit, la transmission est soit directe de personne à personne ou indirecte à travers le contact avec les fluides corporels de l’infecté tels que les vomissements, le sang, la sueur, les larmes, les urines, la morve, la salive, les selles, les sécrétions vaginales ou le sperme. L’infection du nouveau sujet survient lorsque celui-ci porte sa main avec le virus à la bouche, au nez, aux oreilles ou aux yeux. Ce sont essentiellement les portes d’accès du virus à l’organisme. Je précise que ces gestes sont faciles à poser par n’importe qui pour peu que ce soit l’œil qui gratte ou l’oreille ou que l’on veuille essuyer un petit truc à la bouche. A l’image du cholérique ou défunt de choléra, celui de l’Ebola continue d’extirper les virus.

Les personnes à risque constituent tous ceux qui ont :
- Lavé le corps du défunt ou toucher à son corps ou à ses habits ou même à des surfaces tachetées par les fluides corporels du défunt,
- Vécu avec le malade, partagé la même natte,
- Salué, embrassé ou touché simplement
- Eu des relations sexuelles, ,
- Touché tout liquide corporels de l’infecté, vivant ou même décédé,
- Utilisé le même matériel que l’infecté (ustensiles, habillement, engin…), Participé à l’enterrement d’un cadavre d’Ebola (même si vous n’avez pas touché au corps, vous pouvez piétiner des liquides venant du défunt, une fois que vos mains touchent aux chaussures le processus de la contamination peut être enclenché.

NB : l’infecté ne peut contaminer que lorsqu’il commence à observer les premiers signes de la maladie (céphalées, vomissements, diarrhée…). La période d’incubation peut durer jusqu’à 21 jours

La lutte / prévention

On peut guérir d’Ebola. Mais comme l’adage populaire le dit « mieux vaut prévenir plutôt que de guérir ». Et une des règles d’or en matière de prévention est d’EVITER LE CONTACT, n’est-ce-pas Dr OUEDRAOGO W Thomas, SLM de la région sanitaire des Hauts Bassins.

Le virus Ebola est très fragile. Une solution chlorée ou eau de javel à partir d’une concentration de 0,05% l’inactive ou le tue. Donc logiquement il ne peut pas vivre dans l’eau de l’ONEA qui contient un chlore résiduel. Aussi dans les centres de santé où on utilise l’hypochlorite de sodium produite par l’appareil sanilec, cette solution de 0,5% est aussi efficace sur cet ARN tueur.

Le savon ne tue pas le virus Ebola. Mais si vous vous lavez, alors vous vous débarrasser de lui. De ce fait la dilution de l’eau de javel ou la préparation d’une solution chlorée à 0,05% est indiquée pour la désinfection des mains. En tout cas, en période d’épidémies des lave-mains doivent être disposés dans tous les lieux publics (centres de santé, gares, marchés, stades…) pour le lavage périodique et régulier des mains.

A mon avis toute action de prévention devrait commencer par la conscientisation de la population sur l’existence du fléau et sa susceptibilité de ne pas nous épargner. De ce fait l’organisation de rencontres d’échanges avec toutes les couches sociales est nécessaire. Convaincre les dignitaires religieux, les chefs coutumiers, les personnes influentes et toute la population de la gravité de la maladie à virus Ebola et surtout des mesures de prévention à observer. Ce point est important car la réussite de la lutte en dépend. Les règles de lutte faisant obstacles aux normes sociales telles que l’interdiction de vénérer, de prier ou de toucher les corps, la suspension des salutations main à main, les conditions d’enterrement doivent être bien expliquées.
.
L’épidémie à virus Ebola se propage très vite vue son mode transmission (brassage des populations) aidée des moyens de transport rapides. Aussi, les transporteurs doivent être bien informés sur les modes de contamination et de prévention de la maladie. Le vélo et la moto sont les moyens de transport répandus chez nous et surtout au village. Il est aussi intéressant si cela n’existe, de créer un centre de diffusion de messages sur la maladie. Ce centre devrait disposer d’une ligne téléphonique gratuite pour mieux renseigner la population.

Dans le souci de rompre la chaine de contamination la création d’un service spécialisé de décontamination (au chlore) des maisons des victimes et d’enterrement des corps est une nécessité.

En résumé pour les mesures de prévention et de lutte :
- Ne pas toucher à un malade suspect d’Ebola,
- Se laver régulièrement les mains au savon,

En cas d’épidémie
- Ne pas manipuler, ni laver, ni toucher au corps, ni participer à l’enterrement,
- Le malade doit se présenter le tôt possible dès les premiers signes dans un centre de prise en charge des malades d’Ebola,
- Eviter de toucher au malade lors du transport,
- L’entourage du malade doit être suivant par une équipe médicale,
- Eviter de serrer la main en saluant ou de toucher les autres (sans exception) ;
- Joindre les autorités pour la conduite à tenir (enlèvement du corps et enterrement, décontamination de la maison y compris literie)

M. GNIANE Nabarou François
Technicien du génie sanitaire
Master II en gestion des catastrophes
Option ’Territoire-environnement-santé’
E-mail : nabgn@yahoo.fr

Vos commentaires

  • Le 14 octobre 2014 à 21:01, par AK En réponse à : Ebola : Conseils pratiques

    Merci pour votre precieuse contrbution à la lutte contre ébola. J’ai encore apprit un peu plus sur ce virus

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2014 à 22:21, par FILLE FACILE En réponse à : Ebola : Conseils pratiques

    Une évolution sur la durée directement liée à une mutation du virus débouchant sur UNE TRANSMISSION PAR VOIE AÉRIENNE. Là se trouve la pire, la plus grosse crainte des pays développés. Nul doute que ce stade de dangerosité du virus atteint, ces pays développés annonceront en fanfar et tambour battant la disponibilité d’un vaccin. Mais bon, pour le moment tout va bien, ce sont les africains qui crèvent. Donc rien de nouveau (guerre, pauvreté, famine, ...). A QUI LA FAUTE ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 05:17, par AIMER En réponse à : Ebola : Conseils pratiques

    Merci vraiment pour ces conseils qui sont vraiment pratiques et très explicites qui je suis sûr va beaucoup aider dans la sensibilisation des uns et des autres. Soyez béni !

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 10:58, par SG En réponse à : Ebola : Conseils pratiques

    Merci bcp M. GNIANE

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 11:20, par GCS En réponse à : Ebola : Conseils pratiques

    Un Grand Merci pour ces conseils Mr GNIANE. Comme vous le dites : Mieux vaut prévenir que guérir. Il est donc impératif pour les autorités de notre pays de renforcer les mesures de prévention du Virus Ebola. Que Dieu aide le Burkina Faso et nous épargne de cet virus. Prompte rétablissement à tous les malades du virus Ebola dans le monde.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 11:38, par Le Chef sans Chapeau En réponse à : Ebola : Conseils pratiques

    Mon très cher ami, il faudrait laisser les « vrais spécialistes » donner les vraies informations à ceux qui sont dans le besoin.
    Vous dites que : « l’infection du nouveau sujet survient lorsque celui-ci porte sa main avec le virus à la bouche, au nez, aux oreilles ou aux yeux. Ce sont essentiellement les portes d’accès du virus à l’organisme ».
    C’est bon, mais ce n’est pas arrivé, comme disent certains.
    N°1 : Toutes les voies de transmission de cette maladie ne sont pas toutes connues pour le moment (selon les dernières informations de l’OMS).
    Malgré les précautions prises pour soigner le libérien au USA, une infirmière a été contaminée. Cette infirmière a t-elle porté sa main avec le virus à la bouche, au nez, aux oreilles ou aux yeux ? Pas si sûr mon ami.
    Malgré les précautions prises pour soigner un malade rapatrié en Allemagne, un agent de santé a été contaminé. Cet agent a t-il porté sa main avec le virus à la bouche, au nez, aux oreilles ou aux yeux ? Pas si sûr mon ami.
    N°2 : La principale voie de transmission est trans-cutanée, cela veut dire que si vous toucher le malade sans gants, tout liquide corporels, ou des habits ayant touché le malade, vous pouvez vous contaminer. Le virus passe par la peau, même sans blessure.
    Vous dites que encore : « Donc logiquement il ne peut pas vivre dans l’eau de l’ONEA qui contient un chlore résiduel ». Cela est archi-faux, voici quelques conseils de l’OMS, mais en anglais pour garder l’originalité.
    Ebola virus is inactivated by :
    Soap
    Machine washing at higher temperatures
    Ultraviolet radiation (including sunlight)
    Gamma irradiation
    Heating for 60 minutes at 60°C or boiling for five minutes
    Sodium hypochlorite (household bleach)
    Most disinfectants.
    NB : Freezing or refrigeration will not inactivate Ebola virus.
    Vous dites que encore : « Le savon ne tue pas le virus Ebola ».

    Vraiment, je ne pourrai pas tout te lire, je vous conseille de lire les documents de l’OMS avant de publier prochainement sur un sujet aussi sensible que cette maladie.
    Si tu es intéressé, je vais t’envoyer des documents officiels des instituts certifiés comme l’OMS, l’OOAS, et autres (mais pas des informations prises sur des sites bizarres sur internet)

    REVOYER VOTRE COPIE, PEUVEZ MIEUX FAIRE.

    Le Chef sans Chapeau.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 13:06, par Paul En réponse à : Ebola : Conseils pratiques

    Merci bien !

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 13:18, par Madess En réponse à : Ebola : Conseils pratiques

    Merci Monsieur le Technicien du génie sanitaire. Avec ses conseils ,la population est plus outillée pour prendre des mesures de précaution afin d’éviter ce mal qui est en voie d’être celui du siècle.
    Le conseiller Technique TEGS 2012-2015

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 14:20 En réponse à : Ebola : Conseils pratiques

    merci. vous faites œuvre utile.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 17:56, par BURKINABE En réponse à : Ebola : Conseils pratiques

    grand merci

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 19:42 En réponse à : Ebola : Conseils pratiques

    Mr sans chapeau voila ce qui met en retard les africains. les vrais decouvertes ce font souvent apartir des erreurs. tu aurai pu nous renseigner aussi au lieu de garder hypocritement tes connaissances.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 20:18, par BOBO Souin En réponse à : Ebola : Conseils pratiques

    Merci bien monsieur GNIANE ;
    cependant j’ai juste une question d’éclaircissement à vous poser ainsi qu’à toute personne qui pourrait m’éclairer : je crois comprendre qu’un virus est en principe anaéorobic ? c’est à dire qui ne peut vivre dans l’air. pour par exemple le VIH SIDA le virus ne vit que dans le sang, pas dans la salive ni la sueur. mais j’ai l’impression que pour l’ébola, c’est tout le contraire car le virus vit partout (donc serait à la fois aérobic et anaérobic). est ce vraiment un virus au sens stric du terme ? par ailleurs un antibiotique ne moyen pas un virus donc ne le tue pas même si des produits existent pour l’affaiblir (cas des ARV pour le SIDA) donc en principe le porteur ne guerri pas totalement mais il me semble que l’ébola se soigne bien et belle et guerri totalement (sauf que le taux de guerrison est très faibles pour l’instant). j’aurai apris que la medecine n’a pas encore trouvé un produit qui peut anéantir sur place un virus (comme les antibiotiques contrent les bacterires). ce qui me permet une fois de plus de poser ma question de savoir si c’est vraiment un virus ? merci de vos contributions.
    par BOBO SOUIN

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 19:06, par Anita Manour En réponse à : Ebola : Conseils pratiques

    Chers Nègres,la meilleure façon de vivre libre et saine sur cette terre, c’est de commencer à penser, et agir autrement. une aube nouvelle s’ouvrira donc pour nous dépouillée de toute traitrise, de criminalité, d’hypocrisie et d’impérialisme occidental.
    Excusez-moi, seuls les avertis comprendront ce à quoi je veux en venir.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation de la lutte contre la maladie à virus Ebola au Mali à la date du mercredi 24 décembre 2014.
Lutte contre Ebola : Le Japon fait don de matériels
Lutte contre Ebola en Afrique : Airtel Burkina lance une campagne de collecte de fonds
Maladie à Virus Ebola : Des informations pour mieux comprendre
Santé : La riposte à Ebola lancée avec le soutien du Premier ministre Zida
Situation de la lutte contre la maladie à virus EBOLA au mali à la date du vendredi 5 décembre 2014
Ebola : La rumeur d’un cas suspect à Sindou crée la panique dans la région des Cascades
Ebola : le directeur général de l’Hôpital national Blaise Compaoré dément la présence d’un cas suspect dans sa structure
TAIWAN travaille avec la communauté internationale pour lutter contre Ebola
Ebola au Mali : Situation au 26 novembre 2014
Virus Ebola au Mali : Le point de la situation au lundi 24 novembre 2014
La principale priorité de la CEDEAO demeure l’éradication du virus Ebola, estime le président Kadré Désiré Ouédraogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés