Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un dessert sans fromage est une belle à qui il mаnquе un œil.» Anthelme Brillat-Savarin

Kwélé D’or 2014 : ce sera le 20 décembre 2014 à Bobo

Accueil > Actualités > Culture • • vendredi 19 septembre 2014 à 23h31min
Kwélé D’or 2014 : ce sera le 20 décembre 2014 à Bobo

L’Association femmes actuelles pour le leadership et le développement (AFALED) se prépare activement pour la deuxième édition du Kwélé D’or. Pour parler de cette manifestation culturelle qui entend valoriser l’art vestimentaire à base de tissus traditionnel, le comité d’organisation a animé une conférence de presse ce mercredi 17 septembre 2014.

Kwélé d’Or 2014 mettra en scène six couturiers burkinabè et des couturiers venus de la Côte d’Ivoire et de la France. Prévue pour se dérouler le 20 décembre 2014 dans la maison de la culture de Bobo-Dioulasso, la deuxième édition de cette manifestation culturelle se veut gigantesque. Dans l’organisation, on s’attèle à mettre les petits plats dans les grands pour une organisation parfaite. Et pour ceux qui ne sont pas encore familiarisés avec le Kwélé D’or, il est bon de savoir que ce festival met en exergue des couturiers qui excellent dans la transformation des pagnes « made in Burkina ». Au four et au moulin et au premier rang dans l’organisation, Djélika Diallo, la présidente de l’AFALED a expliqué l’initiative du Kwélé D’or par la nécessité de valoriser à la fois la production et la consommation des pagnes traditionnelles. Une manière pour elle de booster le secteur de la transformation cotonnière au Burkina Faso. Créée en 2013, AFALED évolue aussi dans la formation (restauration, coiffure, teinture…).

En attendant d’être on ne peut plus claire au cours des jours à venir et à travers d’autres conférences de presse, Djélika Diallo envisage un diner gala, des prestations d’artistes et un défilé de mode pour le kwélé D’or 2014. Les bénéfices de cette deuxième édition sont destinés à l’achat des bourses au profit des jeunes filles dans des centres de formations. En bwamu (langue locale), le Kwélé désigne un instrument traditionnel qui permet aux femmes de transformer le fil de coton en pagne.

Ousséni BANCE
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Musique : L’artiste APPARATCHIK présente son nouvel album intitulé « T.O.T »
Cinéma : « les quatre filles fantastiques » dans les salles
Musique : Fusion FL, le groupe en vogue à Bobo Dioulasso
Prévention des conflits et consolidation de la paix : l’association Dakupa du Boulgou joue sa partition dans la commune de Garango
Musique religieuse : Sœur Anne Marie Kabore, la voix de Dieu, qui berce le cœur des mélomanes
Musique religieuse : La Sœur Nicole Kaboré, dédicace « Dieu Puissant », son sixième album
20e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC) : Le comité national d’organisation installé
Le showbiz ivoirien en deuil : L’artiste Ericsson le Zoulou est mort
Festival Rendez-vous chez nous : c’est parti pour la 11e édition
Bobo-Dioulasso : Le ministre de la culture fait le bilan des activités menées par son département en 2019
Cinéma : « Le dragueur de Ouaga », le nouveau long métrage de Yacouba Napon dit MCZ
Fati Sidpayété : La chansonnière de Kombissiri qui a conquis le Kadiogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés