LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Deuxième région militaire : Roméo Djassanou Ouoba aux commandes du 25ème Régiment parachutiste commando (RPC)

Publié le jeudi 11 septembre 2014 à 00h42min

PARTAGER :                          
Deuxième région militaire : Roméo Djassanou Ouoba aux commandes du 25ème Régiment parachutiste commando (RPC)

Désormais c’est Roméo Djassanou Ouoba, officier de l’armée de terre, qui a les commandes du bataillon du 25ème Régiment parachutistes commando (RPC). Il a été installé officiellement le mardi 9 septembre par Gilles Bationo, commandant de la deuxième région militaire. Le cérémonial a eu lieu au camp Ouezzin Coulibaly de Bobo-Dioulasso devant des autorités militaires, régionales, collègues, parents et amis.

Roméo Djassanou Ouoba, nouveau commandant du Régiment parachutiste commando (RPC) a promis devant les autorités militaires, régionales, collègues, parents et amis d’assurer comme il se doit les missions de l’armée à lui confiées ce mardi 9 septembre. En effet, nouveau commandant du 25ème RPC né de la fusion le 31 août 2011 de trois unités dont le centre d’entrainement de Pô, le régiment parachutiste de Dédougou et le centre aéroporté de Bobo-Dioulasso, ce poste était jusque-là sous la responsabilité de Gilles Bationo. La tâche est ardue et il faut aussi encourager les jeunes compétences, d’où l’idée de la responsabilisation de Roméo Ouoba, un jeune officier de 34 ans au poste de commandant de ladite unité. Mardi à la cérémonie de prise de commandement le jeune officier après être officiellement installé a pris l’engagement d’assurer les missions de l’armée de terre à lui confiées. En effet, reconnu comme un « grand travailleur » le nouveau commandant a intégré l’académie militaire Georges Namoano en 1999.

Titulaire d’un Bac D, il fera des études universitaires à l’université de Ouagadougou à l’UFR des Sciences économique et des gestions puis à l’Institut supérieur de l’informatique et de gestion dans la filière Finance Comptabilité Banque. Roméo a aussi fait plusieurs stages au niveau national et international dans des pays comme le Maroc, le Niger, etc. Il a réussi à nombre de diplômes dont entre autres celui d’Etat-Major, d’instructeur en parachutisme, de commando d’unité, d’Application chef de section d’infanterie… Quant aux missions, il en effectué au Darfour, en Guinée-Bissau avec à la solde plusieurs médailles. Marié et père d’un enfant, Romeo, devant les autorités militaires, administratives, politiques, parents et amis, a souhaité travailler dans la continuité.

« Je souhaite travailler dans la continuité de Gilles Bationo qui a fait beaucoup pour ce jeune corps. Je me dois en tant que jeune officié d’être à la hauteur de la mission à moi confiée », indique le commandant Roméo Ouoba. Et d’ajouter que : « Je tacherai à rendre plus opérationnels mes hommes, à défendre l’intégrité du territoire burkinabè, à participer au développement du Burkina… ».
Gilles Bationo croit en l’homme à qui il a conseillé d’être loyal avec le commandement, d’être juste avec ses hommes mais ferme quand il le faudra car dit-il « c’est la discipline qui constitue l’une des grandes forces de l’armée ».

Bassératou KINDO
Pour leFaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Roméo Ouoba est incontestablement l’un des jeunes officiers a marqué son temps de la bonne des manières possibles. Ce jeune que j’ai côtoyé à Dédougou s’est toujours illustré en officier exemplaire et à en croire bien de commentaires, lors des célébrations des 11 Décembre, les populations venaient en réalité voir les troupes du RPC Dédougou dont il a été incontestablement le meilleur commandant de troupe pendant plusieurs années. Ayant beaucoup appris auprès du colonel Djibril Nacro et ensuite auprès de Gilles Bationo, le chef de bataillon confirme tout le bien que je pense de lui, car porté le grade qu’il a aujourd’hui à son âge, confirme mes propos.Je vous souhaite plein succès dans le métier des armes pour le rayonnement du Burkina Faso. fraternellement,

  • Félicitations cher ami. Dieu guide tes pas et te donne les forces nécessaires pour accomplir bien cette noble mission.

  • Félicitation : aux âmes bien nées la valeur n’attend point le nombre des années

  • BONJOUR, cher commandant du 25ème RPC, je te souhaite une bonne fin de carrière ,je te conseille d ’etre toujours du coté de la vérité et Dieu te soutiendra dans toutes les épreuves.je suis fier de toi vu ton parcours tu le mérites. Bon courage mon fils

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique