Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens bien élevés contredisent les autres. Les sаgеs sе сοntrеdisеnt еux-mêmеs.» Oscar Wilde

L’État islamique revendique la décapitation d’un journaliste américain

Accueil > Actualités > International • • jeudi 21 août 2014 à 06h39min
L’État islamique revendique la décapitation d’un journaliste américain

Le journaliste américain James Foley était porté disparu depuis novembre 2012 en Syrie. L’État islamique (EI) a revendiqué mercredi sa décapitation. Une vidéo, intitulée « Un message à l’Amérique » et mise en ligne mardi, montre un homme masqué et habillé de noir en train d’égorger et de décapiter James Foley.

Les djihadistes affirment détenir un autre journaliste américain, Steven Sotloff, également présenté à la fin de la vidéo. « La vie de ce citoyen américain, Obama, dépend de ta prochaine décision », menace le djihadiste masqué, qui s’exprime en anglais. Les deux journalistes sont vêtus d’une tenue orange, rappelant celles des prisonniers de Guantanamo. Mercredi, la Maison Blanche a annoncé que cette vidéo était authentique.

À 40 ans, James Foley était un reporter expérimenté. Journaliste indépendant, il avait notamment couvert le conflit en Libye, où il avait déjà été détenu pendant 45 jours en 2011 par les forces fidèles à Mouammar Kadhafi. En Syrie, il avait couvert le soulèvement contre le régime de Bachar el-Assad pour le site d’informations américain GlobalPost, l’Agence France Presse et plusieurs autres médias. « James était un journaliste courageux, indépendant et impartial qui a été enlevé en novembre 2012 alors qu’il couvrait le conflit syrien », a témoigné Emmanuel Hoog, le PDG de l’AFP. « Au nom de John et Diane Foley, et aussi de GlobalPost, nous sommes très touchés par les messages de sympathie et de soutien dont nous sommes inondés depuis que la possible exécution de James a été rendue publique », écrit pour sa part le PDG du site d’informations, Philip Balboni.

James Foley avait partagé une partie de sa captivité avec les journalistes français Didier François et Nicolas Hénin, libérés en avril dernier. « Je n’en avais jamais parlé publiquement (...) puisque les ravisseurs nous avaient menacés avant de partir de représailles sur les otages restants », explique Didier François sur Europe 1. « C’est quelqu’un qui ne s’est jamais totalement soumis aux ravisseurs. Il a été extrêmement collectif durant toute la détention, en demandant notamment de la nourriture pour tout le monde », complète-t-il auprès de l’AFP. D’après Nicolas Hénin, James Foley était l’otage le plus maltraité du groupe. « En fouillant son ordinateur, ils ont découvert que son frère travaillait dans l’US Air Force. À cause de cela et en tant qu’Américain, il a eu droit à un ‘traitement de faveur’. Il est devenu le souffre-douleur des geôliers. Il s’en prenait plein la gueule mais il restait impassible. »

Un bourreau à l’accent britannique

La Maison-Blanche s’est déclarée « horrifiée » par ce meurtre. Les États-Unis, réengagés militairement pour la première fois en Irak depuis leur retrait en décembre 2011, ont mené depuis le 8 août plusieurs dizaines de frappes aériennes contre les djihadistes de l’EI. Ces derniers avaient conquis rapidement une grande partie des territoires sunnites du pays après une offensive lancée début juin. Le ministre britannique des Affaires étrangères, Philip Hammond, s’est de son côté interrogé sur la nationalité du bourreau qui s’exprimait avec un accent anglais. « Nous allons devoir faire davantage de recherches pour être sûr que c’est le cas », a-t-il expliqué sur la BBC.
Cette décapitation rappelle celle d’un autre journaliste américain. Daniel Pearl, 38 ans, correspondant du quotidien américain The Wall Street Journal, avait disparu le 23 janvier 2002 à Karachi, au Pakistan. Une vidéo montrant sa décapitation avait été remise un mois plus tard au consulat des États-Unis.

Lefigaro

Vos commentaires

  • Le 21 août 2014 à 13:39, par Jean Jacques En réponse à : L’État islamique revendique la décapitation d’un journaliste américain

    Ces gens sont des barbares. Ils n’ont pas d’autres qualificatifs. Ils ne sont pas Djihadistes. Le Djihad est un combat noble destiné à défendre les opprimés pas pour égorger les créatures d’Allah. Au 21ème siècle avoir des gens qui égorgent les autres comme des cabris ?? Ils se disent musulmans !! Ils n’ont qu’à mettre la religion musulmane à coté. Je ne suis pas musulman mais aucune religion du monde ne peut enseigner aux gens d’égorger les autres. Ce qui est inquiétant c’est que les grands responsables de la religion musulmanes ne condamnent pas avec fermeté ces barbares sans foi ni loi. C’est un cancer que le monde doit vraiment éradiquer...Rallye Paris -Dakar qui donnait une vitrine pour l’Afrique a été annulé depuis a cause des ces barbares. Il faut que le monde entier en commençant par les musulmans les éradique complétement.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2014 à 17:26 En réponse à : L’État islamique revendique la décapitation d’un journaliste américain

    Si les musulmans ne disent rien cela veut bien-sur dire qu’ils acceptent cela, le monde entier devant être islamisé. On dit que qui ne dit mot consent. En fait un vrai musulman ne considère pas quelqu’un qui confesse une autre religion. Il dira que celui-ci (mécréant) est destiné à l’enfer et que c’est Dieu qui le veut ainsi. Ceux qui ne confessent pas comme eux même si on les tue il n’y a pas de sanction au Ciel. Au contraire Dieu les récompense pour l’avoir aidé à se débarrasser de quelqu’un qui le gênait. On dirait que leur Dieu est différent de l’Unique Créateur à qui nous appartenons tous. Incapable de se défendre, d’agir de Lui-même il Lui faut des soldats sur terre pour le faire. Quelle misère ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2014 à 19:08 En réponse à : L’État islamique revendique la décapitation d’un journaliste américain

    mon ami Jean Jacques, un chat est un chat ! point à la ligne. Bravo à Israel et aux américains.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Enlèvement de Soumaïla Cissé : L’UPC témoigne sa solidarité à l’Union pour la république et la démocratie
Vatican : Le Pape François invite tous les chrétiens à une prière, ce vendredi 27 mars
Coronavirus : Macky Sall actionne la chaîne de solidarité au Sénégal
Lac Tchad : 92 militaires tués par Boko Haram
Guinée : Le forcing du professeur Condé
Covid-19 : Ces mesures radicales prises par la Chine
Message de la Dre Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, 2020
Côte d’Ivoire : Amadou Gon Coulibaly, le candidat contesté
Guinée-Bissau : À quoi joue la CEDEAO ?
Coronavirus : Le Togo enregistre son premier cas d’infection
Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara ne sera pas candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020
NIGER : L’armée ébranlée par un scandale de détournements sur les commandes d’armements
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés