Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les idées ont une durée de vie courte. Vous devez agir avant qu’elles n’expirent.» John C. Maxwell

Gestion des crises : l’ENAREF forme des hauts cadres à paris

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Finances publiques • • mardi 19 août 2014 à 19h52min
Gestion des crises : l’ENAREF forme des hauts cadres à paris

(Paris, 18 août 2014) Dans le cadre de ses missions de formation et de perfectionnement des cadres de l’administration burkinabè, l’Ecole nationale des Régies financières (ENAREF) organise, à Saint-Quentin-en-Yvelines, près de Paris en France, un séminaire de formation au profit d’une trentaine de hauts cadres.

« Le management du changement et la gestion des crises ». Tel est le thème de ce séminaire de formation qui est prévu pour durer 5 jours. Organisé par l’ENAREF, en collaboration avec l’institut FORHOM du groupe EGIS, ce séminaire permettra aux participants, qui sont d’un niveau de responsabilité très élevé dans leurs organisations respectives, de mieux faire face aux impératifs d’une administration moderne.

Directeurs généraux, directeurs des ressources humaines ou chargés des finances, mais aussi secrétaires généraux de départements ministériels et membres du gouvernement, les participants mettront à profit cette formation afin d’identifier une crise, d’en mesurer les conséquences et impacts sur les performances et l’efficacité, mais surtout de concevoir, de mettre en valeur et d’évaluer un plan de gestion de crise.

Dans son allocution à la cérémonie d’ouverture du séminaire, en tant que représentant du gouvernement burkinabè, Eric Tiaré, ambassadeur du Burkina Faso à Paris, a exprimé sa satisfaction « pour l’initiative prise d’organiser pour la deuxième année consécutive, ce type de formation délocalisée à Paris », mais aussi globalement, pour la qualité du travail abattu par l’administration de l’ENAREF, dans sa quête de modules de formation efficients pour les cadres.

Pour le Directeur général de l’ENAREF, Amadou N. Yaro, son institution, depuis quelques années, met l’accent sur la formation continue de très haut niveau. Ces formations touchent plusieurs domaines, en rapport notamment avec l’environnement des entreprises et organisations, afin de mieux impacter leurs performances économiques et financières. Les formations délocalisées permettent à l’école de s’ouvrir davantage sur l’extérieur, en développant des réseaux de partenariat fécond.

Créé en 1988, l’ENAREF a pour vocation d’assurer la formation initiale et le perfectionnement des personnels de l’administration, dans les domaines économiques et financiers. A ce jour, l’école reçoit des pensionnaires venant de 14 pays africains, et a formé plus de 10 000 cadres. L’ENAREF ambitionne être une référence sous-régionale et africaine, dans ses domaines d’intervention.

Romain Auguste BAMBARA, attaché de Presse

Ambassade du Burkina Faso à Paris

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Salaire du fonctionnaire burkinabè : Inéquitable et non basé sur le mérite, selon 70% des travailleurs
Opération spéciale de recouvrement de la Taxe de résidence : Le directeur régional des impôts du Centre explique
Patrimoine immobilier de l’Etat : Il existe désormais un recensement géo-référencé pour les bâtiments et les terrains à Ouagadougou
Célestin Santéré SANON, nouveau Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique
Grève des syndicats des finances : Les services fonctionnent et les salaires seront payés, rassure la ministre Rosine Coulibaly
Coopération UE- Burkina Faso : La coopération accouche d’un nouveau projet de développement
Direction générale des impôts : « eSINTAX », fait officiellement son entrée dans le quotidien des contribuables burkinabè
Grève des syndicats du ministère de l’économie : Le gouvernement doit réagir par le dialogue mais dans la fermeté, selon un lecteur
Syndicats du ministère des Finances : Touche pas à mon Fonds commun
Ministère de l’Economie : Plus de 1300 milliards de francs CFA mobilisés en 2017
Affaire IUTS : Le directeur général des impôts rassure
Coopération Burkina Faso-Suède : 102 milliards de francs CFA pour soutenir les efforts de développement du Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés