Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

Santé et développement communautaire : l’Association Chant de Femme s’engage pour le bien-être de la famille

Accueil > Actualités > Société • • vendredi 15 août 2014 à 08h00min
Santé et développement communautaire : l’Association Chant de Femme s’engage pour le bien-être de la famille

L’Association Chant de Femme (ACF) a organisé ce jeudi 14 juillet un atelier d’informer sur une stratégie dénommée « approche intégrée de changement social pour le bien-être de la famille ». L’atelier a réuni des représentants de l’UNICEF, de l’OMS, de l’UNFPA et des Directeurs centraux du Ministère de la santé.

L’atelier a été un cadre d’échange et de partage sur l’approche entre les participants et les acteurs de l’association Chant de femme, promotrice de l’approche. Une approche initiée avec l’appui de l’UNICEF en 2006 dans la perspective d’aboutir à un changement de comportement qui soit garant de meilleures conditions de vie et de santé au niveau de la famille surtout dans les zones rurales, afin de promouvoir la santé dans les communautés. Et parce que ces zones n’ont pas toujours accès à l’information, un des éléments majeurs de la démarche de cette approche est la formation et/ou la sensibilisation. D’autres composantes de la stratégie sont la connaissance du milieu, le suivi, la mise en place des noyaux relais, les restitutions. La démarche se traduit aussi par des appuis en équipements, des micro-projets générateurs de revenus, ou la construction de latrines.

Des changements en matière d’hygiène et d’assainissement

Les résultats probants engrangés depuis la mise en place de l’approche font qu’elle est, depuis 2013, en phase de vulgarisation sur l’ensemble du territoire. C’est également ce qui a prévalu à la tenue de cet atelier. Ainsi, « à l’heure actuelle, environ 40 000 femmes de près de 500 villages ont été formées aux thèmes de l’hygiène, de l’assainissement et de la santé », explique Valentine Bationo, Coordonnatrice de l’association. Des résultats qui suscitent de la fierté exprimée par Fatimata Barro, Administratrice du programme communication pour le développement à l’UNICEF. L’UNICEF qui apporte un soutien financier et technique à l’activité à travers les programmes hygiène et assainissement et communication pour le développement, explique-t-elle.

Quant au ministère de la santé, il compte « vulgariser et intégrer l’approche dans les stratégies déjà développées par le ministère surtout au niveau des formations sanitaires et des agents de santé », soutient Dr Narcisse Narré, Directeur de la promotion de la santé. Par ailleurs, il appelle la population à adhérer à la stratégie développée pour la mise en œuvre de cette approche pour un changement en termes d’eau, d’assainissement et de santé en général.

Un outil de développement

Créée en 2005, l’association Chant de femme (ACF) « se veut un outil de développement mis au service de l’Etat et des autres partenaires au plan local et national ». Elle se donne pour objectif principal d’œuvrer en faveur de l’amélioration des conditions de vie de la femme et à la survie de l’enfant. Ainsi, elle cherche à renforcer les connaissances et les capacités des femmes pour leur permettre une prise en charge de l’hygiène, de l’assainissement et de la santé dans les ménages. Le principal acteur pour l’ACF est la femme. Et pour cause, « elle a des prédispositions que l’on peut exploiter », souligne Mme Bationo. Les femmes sont alors formées et sensibilisées, en dehors de l’hygiène et l’assainissement, sur la santé prénatale, l’alimentation et la nutrition de l’enfant, la santé de l’enfant, la planification familiale, les IST ou encore le Sida. Et ce dont Mme Bationo et ses collaborateurs ont besoin pour mener à bien ce combat pour un bien-être social est sans doute un soutien ; celui des populations qui bénéficieront de l’approche, mais aussi et surtout celui des partenaires techniques et financiers.

Martiale ZONGO (stagiaire)

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Dégradation de la situation sécuritaire à l’Est du Burkina : Que dit le gouvernement, finalement ?
Éducation préscolaire au Burkina : L’épanouissement des enfants au cœur du projet de l’ONG Asmae
Burkina/Humanitaire : Le gouvernement lève la suspension sur les activités du Conseil norvégien pour les réfugiés
Santé : 30 agents renforcent leurs capacités en dépistage précoce du cancer de l’enfant
Boucle du Mouhoun/ Développement local : Fin du Projet PAPCiDDEL
Education nationale : Remise de kits scolaires au profit de 625 élèves à Niankorodougou
Burkina : Le ministère de l’Éducation et les communes se concertent pour la cinquième fois
Secteur des transports : Un nouveau référentiel de formation en brevet d’études professionnelles (BEP) en cours de validation
Cadre sectoriel de dialogue justice et droits humains : L’ambassade du Danemark passe les rênes au PNUD
Prix de l’arrondissement le plus éco-citoyen de Ouagadougou : La 5e édition est lancée
Vivre ensemble au Burkina : « Il nous faut reconstruire l’école burkinabè pour les Burkinabè », recommande Souleymane Yago
Burkina / Région de l’Est : Éleveurs et agriculteurs à l’école de la prévention et de la gestion des conflits agro-pastoraux
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés