Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les erreurs, comme des pailles, flottent à la surface. Celui qui vеut сhеrсhеr dеs реrlеs dοit рlοngеr еn рrοfοndеur.» John Dryden

Sommet Etats-unis/Afrique : Barack OBAMA annonce 33 milliards de dollars pour le continent

Accueil > Actualités > International • • mercredi 6 août 2014 à 23h15min
Sommet Etats-unis/Afrique : Barack OBAMA annonce 33 milliards de dollars pour le continent

Le sommet Etats-Unis /Afrique, auquel le Président du Faso, Blaise Compaoré, prend part, bat son plein. Le mardi 5 août 2014, le Président Barack Obama a pris la parole à l’occasion de ce premier sommet historique entre l’Amérique et le continent africain, pour livrer d’importantes décisions.

Le président américain a annoncé la création d’un « conseil pour le Doing Business en Afrique ». Cet organe aura pour but, selon lui, de promouvoir la croissance et la création d’emplois aux Etats-Unis et d’encourager les compagnies américaines à investir en Afrique.

Les Etats-Unis veulent mieux se positionner sur le continent africain, un continent d’avenir, avec une croissance prévue de 5,4 % cette année, démontrant que l’Afrique fait mieux que la croissance mondiale.

Et Barack Obama n’est pas allé du dos de la cuillère pour évoquer l’offensive américaine en Afrique. Il a annoncé, devant les 35 Chefs d’Etat africains, neuf (9) Premiers ministres et un roi qui participent au sommet, près de 33 milliards de dollars pour le continent, sous formes d’aides publiques ou d’investissements privés.

Dans son discours, le Président Obama a souligné que la croissance ne fait pas tout. « Le capital est une chose. Les projets et programmes de développement en sont une autre. Mais l’Etat de droit, les réformes de régulation, la bonne gouvernance, ont même plus d’importance. Parce que n’importe qui devrait pouvoir commencer un business ou exporter des biens sans avoir à payer un pot-de-vin ou embaucher le cousin de quelqu’un ».

Avant le discours du président Obama, le vice-président américain, Joe Biden, a salué l’effet bénéfique de l’AGOA pour le continent. Selon lui, 6400 produits africains entrent, de nos jours, sur le marché américain, sans être taxés.

A entendre Joe Biden, les Etats-Unis veulent être un partenaire sérieux pour l’Afrique : « On a une chance, vous avez une chance, vous avez la chance en Afrique de faire rimer espoir et histoire comme jamais auparavant. Nous voulons être vos partenaires. Nous voulons être dans la compétition pour conquérir vos marchés. Nous voulons être dans la compétition pour vos cœurs et vos intérêts. Mais nous voulons vous voir réussir, parce que si vous réussissez, le monde entier réussira », a-t-il souligné.

Il transparaît que le sommet de Washington, au regard des déclarations, de part et d’autres, est placé sous le signe du commerce et des opportunités économiques sur le continent africain, une façon pour les Etats-Unis de conquérir le marché en Afrique.

En tous les cas, en se prononçant sur le thème « Investir dans le futur de l’Afrique », le Président du Faso, Blaise Compaoré, a indiqué que le continent possède des atouts, « au regard de l’abondance de ses ressources naturelles, de l’amélioration de son cadre macroéconomique, de son taux de croissance de bon niveau et de la dynamique de démocratisation qui s’est installée ».

Mais pour le Président Compaoré, il reste à investir dans la réalisation des infrastructures afin d’élargir les bases productives du continent, dans l’agriculture et l’environnement, de même que dans la formation du capital humain, notamment dans l’éducation et la formation professionnelle, afin de donner à l’Afrique des ressources humaines qualifiées dont elle a besoin.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Côte d’Ivoire : La réforme la Commission électorale divise la classe politique
Côte d’ivoire : Les conclusions de la rencontre entre Bédié et Gbagbo à Bruxelles
20 ans de règne de Mohammed VI au Maroc : Une vision royale pour une Afrique prospère et décomplexée
Lutte contre le terrorisme : 250 soldats britanniques attendus au Mali en 2020
Sénégal : La voiture de Macky Sall avec à son bord le président malien prend feu
CEDEAO : Alassane Ouattara espère que la monnaie unique sera mise en place "le plus tôt possible"
Le Togo organise des élections municipales après 32 ans
Côte d’Ivoire : Henri Konan Bédié reste campé sur ses propos controversés sur les étrangers
Madagascar : La fête nationale endeuillée (au moins seize morts)
Guinée-Conakry : Le président Alpha Condé tient à la modification de la Constitution !
UNESCO : Bilan satisfaisant pour le Burkina Faso à la septième session de la conférence des parties à la Convention de 2005
Togo : Les élections locales fixées au 30 juin
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés