Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Crash du vol AH- 5017 : Les recherches se poursuivent sur le terrain, la mobilisation aussi

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Crash du vol AH 5017 d’Air Algérie • • mardi 29 juillet 2014 à 22h34min
Crash du vol AH- 5017 : Les recherches se poursuivent sur le terrain, la mobilisation aussi

Après le crash jeudi dernier du vol AH5017 d’Air Algérie, la communauté internationale poursuit les recherches sur le terrain. Les deux boîtes noires de l’appareil ont déjà été retrouvées et pendant ce temps à Ouagadougou d’où est parti l’avion, l’on multiplie les initiatives, empreintes de solennité les unes que les autres.

Sur le site de la cellule de crise sis zone du fret de l’aéroport international de Ouagadougou, le train-train quotidien semblait reprendre ses droits ce mardi matin. Seule la présence de certains véhicules portant des étoiles à la place des chiffres et numéros des immatriculations ordinaires -véhicules des Généraux de l’Armée- attirait l’attention. La cellule de crise y était en réunion. « Pour faire le point et décider des actions à entreprendre », nous confie un proche du dossier.

A quelques mètres de là, l’Aéroport. Juste côté ouest du parking automobile, un espace y est aménagé depuis vendredi dernier pour recevoir les hommages des parents et proches des victimes. De parent de victime, nous n’avons point vu. Un agent de sécurité nous confie qu’ils sont de plus en plus rares à l’aéroport depuis que l’irréparable leur a été annoncé. Certains préférant ruminer seuls leur peine en famille.

Les condoléances de l’Ambassadeur de France

Un amas de sable sur lequel trônent des photos de victimes, des bougies entièrement consumées et d’autres toujours incandescentes, la liste de toutes les victimes du crash scotchée à une barre de fer, le livre de condoléances bien en vue sur une table voisine, …L’Ambassadeur de France au Burkina Faso y était pour accomplir sa part de rituel. Deux gerbes de fleur déposées l’une après l’autre, Son Excellence Gilles Thibault dira dans sa brève allocution être venu « pour témoigner encore une fois de la compassion et de la solidarité de la France aux familles et aux proches de toutes les victimes, et pour leur présenter au nom de la République française, du Président de la République et de tous les Français vivant au Burkina Faso, nos condoléances les plus attristées ». Le diplomate français qui s’est fait le devoir d’avoir une pensée plus particulière « pour les élèves ou parents d’élèves, allemands, burkinabé, français et libanais du Lycée Saint Exupéry de Ouagadougou et de l’école française André Malraux de Bobo Dioulasso, ainsi que pour les acteurs de la coopération décentralisée et du secteur associatif et leurs familles disparus dans cette catastrophe ». Une minute de silence à sa demande et l’Ambassadeur consigne quelques mots dans le livre de condoléances. Toujours dans le vrombissement des moteurs d’avion comme l’on en est coutumier ici.

De la terre pour la sépulture

Quelque deux heures d’horloge après, ce sont deux hélicoptères dont l’un miliaire qui atterrissent à la Base Aérienne pas loin non plus de là. A leurs bords, des familles et proches de certaines victimes et des journalistes qu’accompagnaient des membres de la cellule de crise. Après la première vague de samedi dernier, Ils ont quitté cette Base vers 8 h ce mardi matin pour le site du crash, question de permettre aux uns et aux autres de voir physiquement la nature du drame. A quelle distance d’ici, « 168 nautiques », nous répond le Lieutenant Somda de l’Armée de l’air. Dans l’unité de mesure profane - le kilomètre- cela donne environ 311km. Rien qu’à l’aller de Ouagadougou. 622 alors pour l’aller-retour. Les enquêteurs y seraient à pied d’œuvre pour déterminer les causes de l’accident, la découverte des deux boîtes noires étant déjà un acquis. Des prélèvements auraient été faits sur les parents des victimes pour la comparaison ADN. Ces parents qui auraient donné de la peine à plus d’un sur le site, et qui en tout et pour tout n’auront pu revenir avec pour seul souvenir des êtres qu’ils ont perdus que de la terre prélevée sur place et mise dans des sachets. Cette terre avec laquelle ils pourront faire…la sépulture de leurs proches.

Samuel Somda

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 29 juillet 2014 à 17:21 En réponse à : Crash du vol AH- 5017 : Les recherches se poursuivent sur le terrain, la mobilisation aussi

    Plus rien ne sera comme avant c’est tout ce que je sais Ne soyez pas étonnés qu’il y ait des suicides dans certaines familles parce qu’aucun accompagnement psychologique n’est mis en place pour prendre le relais quand toute "cette agitation médiatique" aura pris fin quand chacun(e) sera reparti chez lui et se retrouvera tout(e) seul(e) c’est en ce moment que les familles ressentiront le vide l’angoisse la terreur la solitude l’horreur bref il faut qu’on mette en place une cellule d’écoute et de suivi psychologique avec des religieux et des psychologues pour aider les proches à surmonter sinon les victimes collatérales risquent d’être nombreuses

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2014 à 17:42, par Nicod En réponse à : Crash du vol AH- 5017 : Les recherches se poursuivent sur le terrain, la mobilisation aussi

    Très triste. C’est très douloureux de perdre un proche dans ces conditions. Les mots manquent pour qualifier ce drame. A l’endroit des familles éplorées,je vous dis ceci : prenez ce qui est arrivé avec beaucoup de philosophie et de sagesse spirituelle. Sachez que Dieu ne vous laissera pas ; vous trouverez réconfort auprès de lui.Ce que les victimes souhaitent présentement, ce sont nos prières. Oui, prions chaque instant pour eux afin que leurs âmes reposent en paix, dans le royaume des cieux. Union de prière

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2014 à 18:05 En réponse à : Crash du vol AH- 5017 : Les recherches se poursuivent sur le terrain, la mobilisation aussi

    Je salue la manière avec laquelle nos autorités gèrent la situation.Mais le PF a laissé entendre lors de la rencontre avec les parents des victimes qu’il a instruit le procureur du Faso a ouvrir une enquête. Je me demande quelle sera la portée de cette enquête face à celles des spécialistes français et algériens ? Quelqu’un peut-il m’éclairer ? puisque l’avion n’est pas tombé au Burkina à ce que je sache.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2014 à 18:23, par SERGENT CHE En réponse à : Crash du vol AH- 5017 : Les recherches se poursuivent sur le terrain, la mobilisation aussi

    Yaako ! Vraiment yaako aux parents, proches et amis de toutes ces victimes du crash d’Air ALGÉRIE. Que ALLAH, tout puissant et miséricordieux les accueille auprès de lui. Qu’il soulage le cœur des parents et leur apporte le réconfort. Ce n’est pas facile. Et pourtant des politiciens véreux en perte de notoriété s’exhibent et se font voir dans cette affaire. Pitié ! Laissez les familles pleurer leurs morts dans un recueillement familial total.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2014 à 19:15, par wanga En réponse à : Crash du vol AH- 5017 : Les recherches se poursuivent sur le terrain, la mobilisation aussi

    mes condolehence a toutes les familles donc leurs membre sont resté dans la crash.que dieu les place a sa droite afin de les recompensé par le paradi.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2014 à 22:02, par Issaka MILLOGO En réponse à : Crash du vol AH- 5017 : Les recherches se poursuivent sur le terrain, la mobilisation aussi

    grand merci pour l’effort de notre gouvernement dans cette tragédique crasch !il ce sont donné a fond afin de soulagé les victimes !merci et plus particulièrement au président

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2014 à 07:23, par houcine En réponse à : Crash du vol AH- 5017 : Les recherches se poursuivent sur le terrain, la mobilisation aussi

    Bonjour,
    Concernant le vol Ah5017, mes remarques restent sans réponse.
    Pourquoi lorsque nous avons atterris avec ce vol ce soir là, a côté de notee avion, il y avait
    un avion cargo qui dechargait apparemment du matériel militaire et des hélicoptères.
    Il faisait sombre. Il suffit de constater la sécurité dans les aéropors Algerien s
    et Français.
    Ce jour là, il n’y avait même pas de cordon de sécurité avec des hommes en armes.
    Pourquoi un avion decharge du matériel militaire juste a côté d un avion civil.
    J ai déjà averti les medias mais sujet tabou ?
    nous allons considéré que c est un problème météo et donc tous les avions prennent des risques lors de problemes de météo. Ridicule

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2014 à 10:24, par ElMagnifico En réponse à : Crash du vol AH- 5017 : Les recherches se poursuivent sur le terrain, la mobilisation aussi

    Quand on observe les photos du crash on voit aisément la forme du fuselage de l’avion sur l’une d’elles. Cette photo m’a intrigué depuis que je l’ai vue. J’ai enregistré l’image mais je ne sais comment le faire passer dans mon commentaire ; d’autres l’auront surement remarquée. En observant la photo on en vient au raisonnement suivant : dans sa course l’avion a été stoppé par quelque chose, ce qui a annihilé ou réduit sa vitesse cinétique obligeant l’appareil à subir un phénomène de décrochage, genre chute libre ! L’impact au sol montre bien la forme de l’avion, preuve qu’il ne s’est pas disloqué ou pulvérisé dans l’air.

    Aujourd’hui Jeune Afrique lève un peu le voile avec son article en ligne - Vol AH 5017 : une "chute vertigineuse de 10 000 mètres en 3 minutes"-

    Voici en substance un extrait de l’article : « … le MD-83 de la compagnie Swiftair affrété par Air Algérie et piloté par un équipage espagnol, a d’abord tenté de contourner un violent orage. C’est lorsqu’il a commencé à revenir sur son itinéraire prévu qu’il s’est retrouvé (en) piégé par un cumulonimbus.

    "Le pilote a peut-être pensé qu’il l’avait complètement évité et a voulu revenir sur la droite afin de reprendre son itinéraire initial. Et c’est en faisant cette manœuvre, à ce niveau, que l’accident est arrivé", a-t-il expliqué sur RFI. Le contact est perdu avec le contrôle aérien quand l’appareil est à une altitude 7 500 mètres après avoir déjà perdu 2 500 m en quelques secondes. »

    En attendant le verdict des experts d’investigations en la matière ainsi que celui des boites noires il y a lieu de mettre l’accent sur l’équipage espagnol, qui n’a à peine qu’un mois d’expérience sur le trajet donc ne maitrisant rien des phénomènes météo de la zone ! De plus le vol étant de nuit on mesure aisément les difficultés pour franchir de telles intempéries jalonnées de cumulonimbus, ces nuages compacts, dangereux et infranchissables ! Et l’avion n’a ni le poids encore moins la finesse de la roussette pour voltiger, émettre des sons ultra-violets et éviter à la seconde près un tel obstacle.

    Pour les victimes que nous pleurons aujourd’hui c’est trop tard mais à l’avenir, que les services météo du Burkina, du Niger et du Mali fassent l’effort d’unir si possible leurs données en la matière et aviser à temps de toute intempérie de nature à perturber les navigations aériennes de jour comme de nuit.

    Que l’Eternel accueille les victimes dans son royaume, qu’Il console toutes ces familles en détresse et asphyxiées par la douleur !

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2014 à 14:17, par formation En réponse à : Crash du vol AH- 5017 : Les recherches se poursuivent sur le terrain, la mobilisation aussi

    pourquoi les autorités n’ont pas impliqués notre police scientifique dans les recherches c’est l’occasion pour eux de ce formé et évité de faire venir des gens de l’extérieur juste venir nous dire que c’est un accident.(affaire nebié).

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2014 à 16:15, par Denis Bagre En réponse à : Crash du vol AH- 5017 : Les recherches se poursuivent sur le terrain, la mobilisation aussi

    Bsr,sa fait mal et peur,que le Seigneur Dieu vous console,vous les parents des Victimes de la crash d’air Algérie.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2014 à 16:30, par Dofini En réponse à : Crash du vol AH- 5017 : Les recherches se poursuivent sur le terrain, la mobilisation aussi

    je viens par ma modeste personne présenter mes condoléances aux familles des victimes du crash du vol AH 5017 de La compagnie air Algérie ainsi qu’à tous ceux qui de près ou de loin sont affectés par ce drame.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Crash d’Air Algérie : Quatre ans après, une stèle en mémoire des victimes
Crash du vol AH 5017 : « Il faut que ces marchands de mort soient punis comme il faut », Me Halidou Ouédraogo
Crash d’Air Algérie : Le rapport des experts pointe du doigt la formation des pilotes
Crash d’Air Algérie : Aux autorités maliennes de « ne pas ajouter de la douleur à la douleur »
Me Halidou Ouédraogo, président de l’association des parents des victimes du crash d’Air Algérie : « Nous voulons que le Mali nous rende les restes de nos parents morts dans l’accident »
Programme de la commémoration du 1er Anniversaire du crash du vol AH 5017 d’air Algérie
Crash du vol AH 5017 d’Air Algérie : Les parents des victimes se souviennent
Victimes du crash du vol AH 5017 d’Air Algérie : Une stèle sera érigée à leur mémoire à la cité An 2 de Ouagadougou
Dernier hommage à l’ensemble des victimes du crash d’Air Algérie
Audiences à la Présidence du Faso :les familles burkinabè des victimes du crash et un émissaire béninois chez Michel Kafando
Victimes du crash du vol AH 5017 d’Air Algérie : Les corps officiellement enterrés aujourd’hui
Victimes du crash du vol AH5017 d’Air Algérie : Michel Kafando participe à une veillée de prière à leur mémoire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés