Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

Télévision nationale du Burkina : Bobo désormais en direct avec Ouaga

Accueil > Actualités > Multimédia • • mardi 15 février 2005 à 08h02min

Depuis lundi 14 février 2004, la télévision nationale a une liaison directe, communément appelée faisceau, avec l’antenne de Bobo-Dioulasso. La cérémonie d’inauguration de cette liaison a été présidée par le ministre de l’Information, Joseph Kahoun.

Il avait à ses côtés le gouverneur des Hauts-Bassins, le haut commissaire du Houet, le directeur général de la Radiodiffusion télévision nationale du Burkina (RTB), le directeur général des Editions Sidwaya et de nombreux directeurs et chefs de service du ministère de l’Information.

La nouvelle liaison a été inaugurée, après un faux départ par le directeur général de la RTB, Marcel Toé. Il a pu intervenir en direct au journal télévisé de 13 h 15 mn ce lundi 14 février 2005. Finie donc l’époque où il fallait emballer les cassettes de reportage, les remettre à un transporteur avec tous les risques que cela comporte et attendre au moins 72 heures pour voir la diffusion de ces reportages. L’avantage de cette liaison est qu’elle permettra à l’équipe de Bobo d’envoyer directement ses reportages au studio de Ouagadougou. Cette équipe pourra également faire de la production pour la maison-mère.

Concrètement, le faisceau est un équipement qui permet de transporter une information d’un point “A” à un point “B”. Le studio télé de Bobo a été relié aux infrastructures de l’ONATEL qui ont la capacité de transporter le signal dans les provinces. A partir de Bobo, le signal image remonte jusqu’à Ouagadougou et la liaison est établie.

De l’avis du chef d’exploitation, Philippe Kahoun : “le nouvel équipement permettra de traiter l’information en temps réel et non plus d’attendre des jours après pour que les événements de Bobo parviennent à Ouagadougou. C’est un gros inconvénient que nous sommes en train de résoudre ainsi. Ce qui est certain, c’est qu’à tout moment, Bobo peut lancer un élément en direct sur Ouaga”. C’est désormais la hiérarchisation de l’information qui va déterminer le passage des éléments de Bobo sur les antennes de la télévision nationale.

En plus de cette nouvelle donne, l’équipe de Bobo recevra prochainement un magnétoscope et une caméra, ce qui va certainement lui permettre d’être plus opérationnelle sur le terrain de la recherche et du traitement de l’information.

Urbain KABORE
Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Des journalistes formés sur le suivi et l’appréciation critique des politiques publiques
Votre journal "Courrier confidentiel" N ° 255 vient de paraître
Soutenance de thèse : Aminata Ouédraogo devient docteur en sciences de l’information et de la communication de l’université de Bordeaux Montaigne
11e rentrée RTB : Les régions du Nord, du Sahel, de l’Est et de la Boucle du Mouhoun auront bientôt leurs chaînes de télévision
Média au Burkina : Impact TV change de logo et améliore ses programmes
Burkina : La CIL recommande aux internautes une utilisation saine et responsable des réseaux sociaux
Marche du 27 novembre 2021 : L’Association des journalistes du Burkina condamne l’agression des journalistes
Technologie : Séminaire national sur l’intelligence artificielle
Coupure internet mobile au Burkina : Le gouvernement annonce la fin ce dimanche 28 novembre 2021 à 20h
Universités africaines de la communication : La responsabilité des acteurs de l’information et de la communication dans un contexte sécuritaire et sanitaire au cœur de la 12e édition
Suspension de l’internet mobile : Une violation des droits à la liberté d’expression et d’information, selon la CNDH
Suspension de l’Internet mobile au Burkina : Une perte économique de plus de 20 milliards de francs CFA selon l’index netblocks
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés