Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Intervention de la police au sit-in des agents des finances : la version « officielle » du secrétaire général du ministère

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Finances publiques • • samedi 26 juillet 2014 à 06h02min
Intervention de la police au sit-in des agents des finances : la version « officielle »  du secrétaire général du ministère

Le secrétaire général du ministère de l’économie et des finances a rencontré la presse ce vendredi 25 juillet 2014, pour donner « la version officielle » suite au sit-in du Syndicat national des agents des finances qui été empêché au dernier jour par la police. L’intervention de la compagnie républicaine de la sécurité (CRS) était de bonne guerre selon Tibila Kaboré à cause des nuisances sonores qui empêchaient les agents non-grévistes de travailler sereinement. Il est une fois de plus revenu sur le l’objet de tractations entre le syndicat et le ministère, à savoir le protocole d’accord.

« Le sit-in est un droit reconnu qui doit s’exercer dans le respect du droit des autres », a d’emblée précisé le secrétaire général du ministère de l’économie et des finances. La saute d’humeur du SYNAFI empêchait les agents qui ne respectaient pas le mot d’ordre de grève de continuer à travailler dans le calme. Les ministères voisins (premier ministère, celui de la santé et de l’eau, une partie du ministère de la fonction publique) se seraient même plaints des bruits provenant du MEF.

Alors Tibila Kaboré, dans une correspondance adressée au secrétaire général du SYNAFI à la date du 24 juillet (date de la fin du sit-in), attire son attention sur ce fait. « Il m’a été donné de constater que lors de vos sit-in, il est organisé des manifestations dans la cour du ministère de l’économie et des finances avec à l’appui des animations sonores et des coups de sifflets perturbants du même coup la quiétude des agents ayant choisi de travailler. A l’occasion de nos rencontres, je vous ai rappelé qu’à notre sens, même si le sit-in est un droit, il doit s’exercer dans le silence », c’est la substance de la correspondance adressée au premier responsable du syndicat.

La police en intervenant aurait donc dit de cesser le bruit ou de changer de lieux. « Quand la police a voulu plier, ils ont augmenté le bruit en intensité, c’est à la suite de cela que la police les a décampés ». Par la suite 4 responsables du syndicat ont été entendus à la police, puis relaxés, toujours selon le secrétaire général.

Concernant le protocole qui fait toujours l’objet de tractation entre les deux camps, le secrétaire général du ministère a estimé que les points qui n’ont pas connu de consensus sont toujours en négociation. Pour ce qui est de l’extension d’une indemnité de responsabilité financière à tous les agents du ministère de l’économie et des finances et l’augmentation de son montant pour compter de janvier 2005, le ministre aurait proposé de ramener à 2010 et selon Tibila Kaboré, le syndicat a opposé une fin de non-recevoir.

Mais malgré tout cela, « on est en discussion, la porte n’a jamais été fermée » a conclu le secrétaire général du ministère des finances, Tibila Kaboré.

Tiga Cheick Sawadogo

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Salaire du fonctionnaire burkinabè : Inéquitable et non basé sur le mérite, selon 70% des travailleurs
Opération spéciale de recouvrement de la Taxe de résidence : Le directeur régional des impôts du Centre explique
Patrimoine immobilier de l’Etat : Il existe désormais un recensement géo-référencé pour les bâtiments et les terrains à Ouagadougou
Célestin Santéré SANON, nouveau Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique
Grève des syndicats des finances : Les services fonctionnent et les salaires seront payés, rassure la ministre Rosine Coulibaly
Coopération UE- Burkina Faso : La coopération accouche d’un nouveau projet de développement
Direction générale des impôts : « eSINTAX », fait officiellement son entrée dans le quotidien des contribuables burkinabè
Grève des syndicats du ministère de l’économie : Le gouvernement doit réagir par le dialogue mais dans la fermeté, selon un lecteur
Syndicats du ministère des Finances : Touche pas à mon Fonds commun
Ministère de l’Economie : Plus de 1300 milliards de francs CFA mobilisés en 2017
Affaire IUTS : Le directeur général des impôts rassure
Coopération Burkina Faso-Suède : 102 milliards de francs CFA pour soutenir les efforts de développement du Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés