Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

Mémoire de maîtrise : La communication politique des partis à la loupe de Gilbert Ouédraogo

Accueil > Actualités > Multimédia • • samedi 5 février 2005 à 10h47min

Le 03 février 2005, Pingwendé Gilbert Ouédraogo a présenté son travail de fin de cycle au département communication et journalisme de l’Université de Ouagadougou. Ce mémoire qui a porté sur la communication politique des partis au Burkina Faso a été hautement apprécié par le jury de soutenance et a valu à son auteur, la note de 16/20, avec mention Très bien.

"Etude monographique de la communication politique des partis au Burkina Faso : cas du CDP, de l’ADF/RDA, du PDP/PS et de l’UNDD". C’est le thème du mémoire de maîtrise de Gilbert Ouédraogo. Ce thème, selon le jeune chercheur, trouve toute sa pertinence dans le fait qu’aucun domaine de la vie sociale n’échappe aujourd’hui à cet impératif de l’omniprésence de la communication. Cette réalité est plus perceptible en politique, car selon l’étymologie groupe "Polios" qui veut dire "cité", désigne la manière de gérer les affaires de la cité.

C’est donc dire que les partis politiques élaborent des stratégies pour la conquête et l’exercice du pouvoir d’Etat. Mais "comment les partis politiques pratiquent-ils la communication au Burkina Faso ?"

Telle est la problématique de Gilbert Ouédraogo. De celle-ci, émanent deux (02) hypothèses. D’abord, la communication politique existe au Burkina Faso. Pour s’en convaincre, il a analysé les messages ou discours politiques émis, évalué les canaux qui servent à la diffusion des messages, mesuré la pertinence des modèles de communication employés par les responsables politiques...

En guise de deuxième hypothèse, Gilbert Ouédraogo estime que les partis politiques pratiquent la communication de façon intuitive. Cela parce que les formations politiques ne communiquent véritablement que quand elles ont des manifestations en vue, que les militants sont considérés comme des acteurs passifs, que les discours politiques sont inadaptés aux réalités des populations...

En termes de méthodologie, la représentativité du parti au parlement a été retenue comme un critère déterminant de choix. Ainsi, le CDP, parti au pouvoir, arrive en tête avec 57 députés, l’ADF/RDA, chef de file de l’opposition avec 10 sièges, le PDP/PS, 10 députés et l’UNDD, 07 députés. Au cours de son étude, Gilbert Ouédraogo a rencontré des difficultés dues essentiellement à la quasi-inexistence de recherches antérieures et similaires, au difficile accès à l’information politique (haute confidentialité), à la non-disponibilité des leaders politiques...

Malgré des dysfonctionnements (crise de confiance, discours démagogiques, etc.), Gilbert Ouédraogo note que "la pratique communicationnelle au sein des partis politiques burkinabè est passable ou acceptable". Sa position est soutenue par 55,2% des sondés, pendant que 33,3% pensent que cette pratique est plutôt bonne et que 11,4% la qualifient de mauvaise.

Au terme de l’exposé oral, le jury composé du Pr Serge Théophile Balima (directeur de mémoire), du Dr Firmin Gouba et du Dr Koala a relevé des insuffisances relatives à la méthodologie, à la problématique, aux annexes... Mais, il a surtout mis en exergue les capacités intellectuelles de l’étudiant, son style rédactionnel raffiné, sa riche bibliograhie et surtout, sa parfaite maîtrise des concepts théoriques de la communication des entreprises dans laquelle Gilbert Ouédraogo a choisi de se spécialiser.

C’est donc unanimement que le jury a jugé le travail recevable et a décerné la note de 16/20 à Gilbert Ouédraogo qui soit dit en passant, a effectué un stage aux Editions Sidwaya dans les années 2002 - 2003.

Arsène Flavien BATIONO (bationoflavien@yahoo.fr)
Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Des journalistes formés sur le suivi et l’appréciation critique des politiques publiques
Votre journal "Courrier confidentiel" N ° 255 vient de paraître
Soutenance de thèse : Aminata Ouédraogo devient docteur en sciences de l’information et de la communication de l’université de Bordeaux Montaigne
11e rentrée RTB : Les régions du Nord, du Sahel, de l’Est et de la Boucle du Mouhoun auront bientôt leurs chaînes de télévision
Média au Burkina : Impact TV change de logo et améliore ses programmes
Burkina : La CIL recommande aux internautes une utilisation saine et responsable des réseaux sociaux
Marche du 27 novembre 2021 : L’Association des journalistes du Burkina condamne l’agression des journalistes
Technologie : Séminaire national sur l’intelligence artificielle
Coupure internet mobile au Burkina : Le gouvernement annonce la fin ce dimanche 28 novembre 2021 à 20h
Universités africaines de la communication : La responsabilité des acteurs de l’information et de la communication dans un contexte sécuritaire et sanitaire au cœur de la 12e édition
Suspension de l’internet mobile : Une violation des droits à la liberté d’expression et d’information, selon la CNDH
Suspension de l’Internet mobile au Burkina : Une perte économique de plus de 20 milliards de francs CFA selon l’index netblocks
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés