Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La chose la plus commune, dès qu’on nous la cасhе, dеviеnt un déliсе.» Oscar Wilde

Santé de la reproduction : Le comité exécutif de l’IPPF/Afrique loue les efforts du Burkina

Accueil > Actualités > Société • • lundi 24 mars 2014 à 21h50min
 Santé de la reproduction : Le comité exécutif de l’IPPF/Afrique loue les efforts du Burkina

Le Bureau Afrique de la Fédération internationale pour la planification familiale (l’IPPF) tient, les 24 et 25 mars 2014 à Ouagadougou, la 94e session de son comité exécutif régional. Au cours de cette rencontre, les membres dudit comité, les personnalités honoraires et la présidente internationale de l’IPPF vont évaluer « les rapports d’activités, les rapports financiers, les rapports d’audit pour mieux orienter les actions de la fédération au niveau de l’Afrique ».

Ainsi donc, la 94e session du comité exécutif régional de la Fédération internationale pour la planification familiale (IPPF) se tient dans la capitale burkinabè. Il s’agit du conseil d’administration de IPPF au niveau de la région Afrique. Elle se réunit chaque année dans une des capitales africaines abritant une des 42 associations membres de l’IPPF. Avec le choix de Ouagadougou, c’est ABBEF (Association burkinabè pour le bien-être familial) et partant, le Burkina qui se trouve honorée. « Nous avons décidé cette année de venir au Burkina Faso afin de montrer notre gratitude au peuple burkinabè et aux autorités de ce pays qui ont déployé des efforts par rapport à la promotion de la santé de la reproduction », confie Eliane Berthe Mokodopo, la trésorière régionale du comité exécutif de l’IPPF, région Afrique.

Parlant des efforts, « le parlement burkinabè a eu à voter des lois pour la protection des personnes vivant avec le VIH/SIDA, la protection de la femme et également la promotion de la santé de la reproduction », précise la trésorière régionale de l’IPPF. Mieux, « nous avons également appris que le gouvernement burkinabè a mis gracieusement à la disposition de la fédération la somme de 2 000 dollars. Ce qui est une première en Afrique », poursuit-elle. Très souvent, le combat pour la promotion de la santé de la reproduction est vu comme la seule affaire de la Fédération internationale pour la planification familiale (IPPF). Mais, « les autorités burkinabè se sont appropriées la problématique de la santé de la reproduction et donc il fallait qu’on puisse venir leur montrer notre gratitude pour l’attention portée à la fédération », soutient Eliane Berthe Mokodopo.

Durant ces 48 heures, les membres du comité exécutif régional de l’IPPF vont évaluer ce qui a été fait au niveau de la région Afrique en matière de santé de la reproduction. Durant les sessions, « nous évaluons les rapports d’activités, les rapports financiers, les rapports d’audit pour mieux orienter les actions de la fédération au niveau de l’Afrique », explique-t-elle.

En marge de la réunion de Ouagadougou, il est prévu une cérémonie officielle de remise de décoration à l’IPPF par les autorités burkinabè. Mais, déjà, les autorités burkinabè ont accordé des audiences de haut niveau aux membres du comité exécutif régional de l’IPPF.

Moussa Diallo

Lefaso.net

Lire aussi : Planification familiale : Le Bureau Afrique de l’IPPF en session à Ouagadougou

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Conflit foncier : Deux villages à couteaux tirés dans le Boulgou et le Zoundwéogo
BEPC 2019 : Avec 18,18 de moyenne, Barry Yobi, une élève à encourager
Affaire de blanchiment de capitaux : Rama la Slameuse déposée à la maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou
Santé : Quatre syndicats annoncent une grève du 30 juin au 7 juillet
Relecture du Code des personnes et de la famille : La FAIB déplore « le fait qu’elle n’ait été ni impliquée ni consultée »
Ministère en charge de l’Economie : Le ministre Lassané Kaboré prend le pouls chez les gabelous
Administration pénitentiaire : Eloi Guigma prend le commandement
Syndicat national des secrétaires du Burkina : Une grève de 72 heures en vue
Groupement professionnel des industriels : Mamady Sanoh reconduit à la tête
Insécurité au Burkina : Exilés malgré eux, ils crient au secours
Centenaire de la création de la Haute-Volta : La promotion des valeurs de paix et de cohésion sociale au cœur d’une conférence à Bobo
Burkina : Un accord trouvé entre le gouvernement et les compagnies de transport
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés