Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous fermez la porte à tous les échecs,le succès restera dehors.» Jim Rohn

Mise en place de la force africaine en attente : Le Général Sékouba Konaté ‘’en bibliothèque’’

Accueil > Actualités > International • • mardi 11 mars 2014 à 10h32min
Mise en place de la force africaine en attente : Le Général Sékouba Konaté ‘’en bibliothèque’’

Le président du Faso a reçu en audience ce lundi 10 mars 2014, le Général Sékouba Konaté, le Haut responsable de l’Union africaine pour l’opérationnalisation de la force africaine en attente (FAA). Après environ une heure de tête-à-tête avec Blaise Compaoré, le Général Konaté a confié être venu demander conseil pour, dit-il, rectifier le tir dans le cadre de la mise en place effective de cette force de sécurité collective en Afrique.

L’idée d’une force commune de défense sur le continent africain remonte à 1958, lorsque Kwane Nkrumah, figure de l’anticolonialisme et Premier ministre ghanéen, évoque la mise en place d’un commandement militaire centralisé. Une idée qui a dû attendre longtemps après les vicissitudes de la Guerre froide, pour être prise en compte dans l’acte constitutif de l’Union africaine (UA) adopté le 11 juillet 2000. Même là, la mise en place effective de cette force - qui devrait pouvoir intervenir rapidement dans les conflits qui viendraient à éclater sur le continent-, a connu une léthargie qui pourrait être surmontée.

Dans ce sens, le Haut-représentant de l’UA pour son opérationnalisation, le Général Sékouba Konaté, est à pied d’œuvre à travers des audiences auprès des chefs d’Etat du continent ; en tout cas, ceux d’entre eux à même d’exercer une influence positive pour la mission qui lui a été confiée.

Et à Ouagadougou, Sékouba Konaté dit être « venu voir le président Blaise Compaoré », « une bibliothèque en Afrique », pour demander conseils. Des conseils qui devront, selon lui, permettre « de rectifier le tir », notamment en ce qui concerne l’opération des manœuvre de ladite force. Une opération annoncée pour intervenir en novembre 2014 au Royaume du Lesotho.

Aussi, le Général Konaté espère que le président du Faso qui est « écouté en Afrique et aussi par les grands de ce monde » pourra intervenir afin que la FAA bénéficie de » soutien logistique et financier » conséquent.

Signalons que la FAA devrait totaliser d’ici à 2015, un effectifde 25 000 à 32 000 hommes.

La visite de Ouagadougou, c’est aussi l’occasion pour le guinéen de remercier le président du Faso. C’est du moins, ce qu’a confié Sékouba Konaté. En rappel, en décembre 2009 après le retrait du capitaine Dadis Camara, arrivé au pouvoir un an plutôt par un coup de force, Sékouba Konaté a conduit la transition dans le cadre surtout de l’accord politique de Ouagadougou signé le 10 janvier 2010 dans la capitale burkinabè.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Présidentielle en Guinée Bissau : Le premier parti d’opposition réclame un fichier électoral fiable
Côte d’Ivoire : La réforme la Commission électorale divise la classe politique
Côte d’ivoire : Les conclusions de la rencontre entre Bédié et Gbagbo à Bruxelles
20 ans de règne de Mohammed VI au Maroc : Une vision royale pour une Afrique prospère et décomplexée
Lutte contre le terrorisme : 250 soldats britanniques attendus au Mali en 2020
Sénégal : La voiture de Macky Sall avec à son bord le président malien prend feu
CEDEAO : Alassane Ouattara espère que la monnaie unique sera mise en place "le plus tôt possible"
Le Togo organise des élections municipales après 32 ans
Côte d’Ivoire : Henri Konan Bédié reste campé sur ses propos controversés sur les étrangers
Madagascar : La fête nationale endeuillée (au moins seize morts)
Guinée-Conakry : Le président Alpha Condé tient à la modification de la Constitution !
UNESCO : Bilan satisfaisant pour le Burkina Faso à la septième session de la conférence des parties à la Convention de 2005
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés