Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Situation politique nationale : Le PDS/Metba situe ses militants sur sa position

Accueil > Actualités > Politique • • dimanche 2 mars 2014 à 23h13min
Situation politique nationale : Le PDS/Metba situe ses militants sur sa position

Le Parti pour la démocratie et le socialisme, parti des bâtisseurs (PDS/Metba) a tenu une Assemblée générale avec les responsables de ses militants de base de la province du Kadiogo. Objectif, sonner la fin de ce qui s’apparentait à un déficit de communication entre la direction politique et ces derniers ; mais surtout leur donner officiellement la position du parti quant aux derniers développements de l’actualité politique nationale. C’était le 1er mars 2014 au siège du parti à Ouagadougou.

D’entrée de jeu, le vice-président du parti, le Professeur Etienne Traoré, a égrené un chapelet de ce qu’il a qualifié de « faits majeurs » ayant marqué l’actualité politique nationale. Il s’agit des démissions collectives et individuelles au sein du CDP, de la « marche gigantesque et unitaire » du CFOP en date du 18 janvier 2014, de la création du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) et de celle du Front républicain.

En ces démissions du 4 janvier 2014, le Bureau exécutif national (BEN) du PDS/Metba dit voir une rupture franche entre le CDP et ses anciens maîtres qui, selon Etienne Traoré, « méritent la confiance de l’opposition regroupée au sein du CFOP ». Au même sujet de l’hémorragie militante du CDP, le PDS/Metba dit noter également la rupture « d’importants chefs coutumiers dont le Larlé Naaba Tigré » d’avec le pouvoir. Tous ces démissionnaires sont regroupés au sein du MPP qui, en termes de ligne idéologique, se situe à gauche ; rejoignant ainsi le parti des Bâtisseurs. C’est du moins, ce qu’a relevé Etienne Traoré, avec la précision, « du point de vue de la proclamation de foi, il y a une certaine identité » avec le PDS/Metba.

Et le dialogue qu’entend prôner le Front républicain est, de l’avis du PDS/Metba, « sans objet ». Et pour cause, la position « non, non, non » de l’opposition réunie au sein du CFOP quant à la modification de l’article 37 de la Constitution, à la mise en place du Sénat, au référendum, est connue et est intransigeante.

Quant aux négociations au sein du groupe de médiateurs avec à leur tête Jean-Baptiste Ouédraogo, le vice-président du PDS/Metba en a également parlées en faisant ressortir les propositions faites de part et d’autre, et en précisant que le camp présidentiel accepte de ne pas modifier l’article 37. Aussi précise-t-il, le président du Faso veut une rallonge de « deux ans » au pouvoir après l’échéance de 2015. Rappelant que le dernier – en date - round de ces négociations s’étant butté à un obstacle qui n’a pu être surmonté sur place, le prochain rendez-vous est annoncé pour le 10 mars 2014.

En attendant, le BEN, par la voix du vice-président Etienne Traoré, invite les militants du PDS/Metba à la sérénité, à la vigilance et à plus d’engagement au sein du parti et au sein des organisations et mouvements de travailleurs, « afin de répondre à tout mot d’ordre en rapport avec la situation ». Promesse leur a été faite de les informer « régulièrement sur l’évolution de la situation », ainsi que sur « la position du parti ». Déjà, c’est une circulaire qui a été rendue publique à l’occasion de la rencontre du jour.

Cette AG a été annoncée pour être également l’occasion d’échanges autour de « questions internes », intéressant la vie du parti.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Le dialogue politique s’ouvre dans un contexte sécuritaire très difficile
18 juin 1940 : Sankara Zouli et d’autres soldats burkinabè sont morts ce jour-là pour la France
Burkina : Le Cadre de dialogue politique, un sectarisme politique ?
An II de l’Appel de Manéga : C’est aussi "un pas vers la réconciliation", une marche à Ziniaré pour la paix, le 26 juin 2021
Nouvelle-Calédonie : Le Pr Augustin Loada conduit une mission de l’ONU sur la révision des listes électorales
MPP-France : La sous-section de Bordeaux fait peau neuve
Burkina : Le président Roch Kaboré et Jacques Ouédraogo dans l’affaire Pazani, lauréats des Prix Manéga de la Paix 2021
Assemblée nationale : La commission CJEEC réunie à Koudougou pour renforcer les capacités de ses membres
Assemblée Nationale : Les députés membres de la CAGIDH outillés sur les modes d’élection des représentants des exécutifs locaux
Réconciliation nationale : Les capacités des autorités déconcentrées et des points focaux de la région du Centre renforcées
30e anniversaire de la Constitution du Burkina Faso : Abdoul Karim Sango pose les enjeux de l’adoption d’une nouvelle Constitution
Burkina : Les députés convoqués à une session extraordinaire à partir du 21 juin 2021
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés