Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Cardinalat de Philippe Ouédraogo : Grande mobilisation et recueillement avant le grand jour.

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Cardinal Philippe Ouédraogo • • samedi 22 février 2014 à 00h47min
Cardinalat de Philippe Ouédraogo : Grande mobilisation et recueillement avant le grand jour.

C’est demain, samedi 22 février 2014, que l’archevêque de Ouagadougou, Mgr Philippe Ouédraogo, sera créé cardinal par le pape François. Plusieurs délégations de laïcs, de prêtres, de responsables politiques et administratifs convergent vers la capitale du catholicisme. Du Burkina et d’ailleurs, au sein des fidèles à la base tout comme au niveau gouvernemental, l’on se mobilise donc pour donner à l’événement toute son importance.

Une délégation forte d’une cinquantaine de laïcs et de prêtres, conduite par l’abbé Urbain Tiendrébéogo de la paroisse de Gounghin de Ouagadougou, est arrivée à Rome le 19 février. Le futur cardinal Philippe Ouédraogo, présent depuis quelques jours dans « la ville éternelle » a tenu à venir leur souhaiter la bienvenue et surtout leur rappeler la portée d’un tel événement. Pour l’archevêque de Ouagadougou, son élévation est une reconnaissance de la vitalité de l’église du Burkina dans son ensemble, et telle qu’elle est. Et c’est aussi un hommage à la mémoire du premier cardinal du Burkina, Paul Zoungrana, élevé à cette dignité en 1965.

Mgr Philippe Ouédraogo a aussi tenu à insister sur la dimension spirituelle du consistoire du 22 février. C’est dans ce sens qu’il a lui-même observé, avant toute chose, une retraite spirituelle à Assises, sur les traces de Saint François, pour se confier à lui, et aussi à Sainte Claire et à Saint Charles de Foucauld.

Cette dimension spirituelle a encore été rappelée lors des deux messes auxquelles les pèlerins burkinabè ont déjà eu droit dans la capitale romaine. Le 20 février, dans la basilique de Saint-Paul-Hors les murs (là où l’apôtre Paul a été martyrisé et enterré), Mgr Paul Ouédraogo, archevêque de Bobo et président de la conférence épiscopale Burkina-Niger, a invité les pèlerins à « vivre ce grand événement avec un cœur de pèlerin » et à en faire une occasion pour renouveler sa foi, en évitant surtout de privilégier les aspects festifs.

Ce vendredi 21, dans la basilique Sainte Marie Majeure (la première et plus grande basilique consacrée à la Vierge Marie), la messe a été présidée par Mgr Séraphin Roamba, archevêque de Koupèla, en compagnie des évêques Paul Ouédraogo, Thomas Kaboré (Kaya), Joachim Ouédraogo (Koudougou), Justin Kientega (Ouahigouya), Prosper Kontiébo (Tenkodogo) et d’une dizaine de prêtres. Une occasion encore pour confier le consistoire et l’heureux élu à Dieu et aussi pour prier pour la paix au Burkina Faso, par l’intercession de la mère de Dieu, la Vierge Marie.

De nombreuses autorités politico-administratives annoncées.

Outre l’ambassade du Burkina Faso à Rome, l’ambassade du Burkina à Paris (accréditée auprès du Vatican), l’on note une grande mobilisation de plusieurs autres instances gouvernementales et politiques pour un bon déroulement de l’événement.

Ainsi, une délégation gouvernementale conduite par le ministre des Affaires Etrangères, Djibrill Bassolé, est annoncée. De même que plusieurs ambassadeurs du Burkina en Europe. Les épouses du président du Faso, du Premier ministre sont également annoncées, ainsi qu’une délégation de l’Assemblée nationale.

C’est donc ce samedi, à partir de 11 heures locales (10 heures TU et à Ouaga) qu’a lieu ce grand événement annoncé le 12 janvier par le pape François. Philippe Ouédraogo et 18 autres évêques et archevêques émérites (de 12 nations différentes) seront faits cardinaux au cours d’une cérémonie appelée « consistoire public ». Mais déjà, les 20 et 21 février, un consistoire extraordinaire privé réunissant les cardinaux et les futurs cardinaux autour du pape a eu lieu sur le thème de la famille et autour de questions délicates comme celle de l’accès des personnes divorcées et remariées aux sacrements.

Le 23 février, au lendemain de leur nomination, les nouveaux cardinaux célébreront une messe d’action de grâce avec le pape François. Les deux événements sont annoncés pour être retransmis en direct par la télévision TV Maria.

Cyriaque PARE à Rome
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés