Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’homme ne peut pas vivre sans feu, et l’on ne fait раs dе fеu sаns brûlеr quеlquе сhοsе. » René Daumal

Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

Accueil > Actualités > Opinions • • lundi 13 janvier 2014 à 01h37min
Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

J’ai lu avec un grand intérêt l’interview de Monsieur Guillaume Soro, envoyé du Président Alassane Ouattara dans Lefaso.net ce 10 Janvier. Je pense qu’en dépit de la formule d’usage (" Je respecte scrupuleusement le principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des États étrangers"), il s’est bien agi d’une flagrante immixtion dans nos affaires intérieures.

En effet, son interview dans le fond dit à nos compatriotes qu’ils ont un Président exceptionnel, indispensable à notre pays, à la sous-région et même à l’Afrique. Vous avez la chance d’avoir un tel Président, alors laissez- le continuer. C’est exactement ce que nous disent tous les jours les supporters nationaux du régime Compaoré plus proches de leurs intérêts personnels, souvent illicites, que des intérêts de notre peuple.

Au nom du Pouvoir ivoirien, Guillaume Soro appelle en fait à soutenir Blaise Compaoré pour le Référendum qu’il veut s’acheter à coups de milliards afin de se maintenir au pouvoir. Cela est ainsi résumé dans ses mots où Soro appelle : " Tous nos Frères Burkinabé à poursuivre la belle aventure de paix, de progrès et de démocratie jusqu’ici conduite sous la houlette du Président Compaoré qui, comme vous le savez, est précieux à son propre pays, à notre sous-région comme à notre continent, par l’exceptionnel rayonnement diplomatique qu’il a donné à la parole du Burkina Faso". Ce clair soutien au référendum pour Blaise Compaoré a été bien souligné par tous les observateurs indépendants de par le monde.

Monsieur Soro, quand on se veut médiateur, on ne prend pas aussi ouvertement position en faveur de l’un des protagonistes. En cela, vous n’avez pas bien écouté les leçons de Blaise Compaoré qui, comme vous le dites, " m’est absolument précieux". Lui, dans toutes ses médiations, a toujours évité d’afficher ses positions qui ont généralement été celles des puissances occidentales, notamment de la France.

N’oubliez pas qu’après Houphouet Boigny et avec son appui, c’est Blaise Compaoré qui a été adopté pour poursuivre la politique de la Françafrique dans la sous-région. Ce choix à été fait même sous la Révolution mais personne ne l’a su. Cette politique françafricaine consistait et consiste toujours à piétiner la souveraineté des États pour promouvoir par TOUS LES MOYENS LES INTÉRÊTS FRANÇAIS MÊME ET SURTOUT LES PLUS MAFIEUX.

Fort de ce soutien, Blaise Compaoré s’est immiscé (sans référendum) dans presque tous les conflits politiques armés ou non de notre sous-région avant de s’en faire le médiateur. Ses intrusions avec leurs atrocités valent aujourd’hui à nos compatriotes établis dans certains pays d’être traités en pestiférés. En un moment donné et dans certains pays, il n’était pas sécurisant de se dire burkinabè. Et ça continue dans d´autres pays encore.

Sachez qu’aujourd’hui ce leadership a été retiré à Blaise par ces mêmes puissances qui ne supportent plus les tripatouillages des Constitutions, encore moins les pouvoirs autocratiques et patrimoniaux. Lors du dernier sommet Afrique-France à Paris, cela a été rappelé au reste des dinosaures politiques (plus de 20 ans au pouvoir) dans l’espace francophone.

Monsieur Soro, votre prise de position qui n’a rien de diplomatique, n’est qu’un soutien mal camouflé à Son Excellence Monsieur Blaise Compaoré, en difficulté finale et fatale car voulant s’éterniser au pouvoir. Dès lors, je ne vous considère plus comme un médiateur, encore moins comme un homme de paix car la seule cause de toutes ces menaces contre la paix, la sécurité et la stabilité politique aujourd’hui, c’est Monsieur Blaise Compaoré qui, après 28 ans de pouvoir ne veut plus le quitter et veut, comme Mamadou Tandja, s’acheter un référendum par une corruption électorale sans précédent et des promesses fort démagogiques.

Il suffit alors à Blaise Compaoré de renoncer à cet exercice dangereux et périlleux pour que tous les risques de pathologie politique et sociale disparaissent. Si vous tenez vraiment à la paix, c’est ce que vous devriez amicalement conseiller à celui qui vous est " absolument précieux" comme vous le dites.

C’est vrai que vous devez beaucoup à Blaise Compaoré qui : a hébergé et formé (sans référendum ) votre rébellion armée alors dirigée par IB dans le sud de notre territoire national. Et vous en étiez le porte-parole ; vous a militairement soutenu (sans référendum ) dans votre crise post- électorale et vous soutient politiquement aujourd’hui.

Mais de grâce, ne pensez qu’à vous seulement et maintenant en sacrifiant EVENTUELLEMENT DEMAIN. Car en vous lisant, si Blaise Compaoré est si indispensable, que ferez- vous si un autre Burkinabé le remplace ? Or c’est ce qui est programmé et va se réaliser quels que soient les moyens et les soutiens utilisés. Je vous souhaite de bien vous comporter en homme d’Etat privilégiant absolument les intérêts de son pays par rapport aux intérêts de sa personne ou de son régime.

Et puis, auriez-vous la même réaction dans votre propre pays si Alassane Ouattara voulait modifier votre Constitution pour effectuer seulement un troisième mandat ? Assurément non ! Alors, pourquoi voulez- vous que les Burkinabé acceptent ce que vous refuserez avec force ou par la force chez vous ?
Au Pouvoir ivoirien, si vous voulez sincèrement la paix pour nous tous, ayez le courage de dire à votre Grand Ami de renoncer au tripatouillage de la Constitution dans son pays. Il pourrait vous écouter et le peuple Burkinabé vous en serait reconnaissant. Toutes autres attitudes amicalistes ou partisanes renforceraient la crise ici en sacrifiant les intérêts de nos peuples sur l’autel des intérêts individuels et partisans, tous passagers, alors que ceux de nos peuples sont permanents. Je rappelle enfin que dans bon nombre de conflits politiques, armés ou non, en Afrique, ce sont les immixtions des pays voisins, parfois relais d’intérêts étrangers, qui les allument ou les entretiennent. Évitons cela à notre sous-région désormais. Tout le monde y gagne.

À l’occasion, j’interpelle nos gouvernants pour qu’ils respectent et fassent respecter notre Souveraineté Nationale. Il n’est pas normal que sous le couvert d’une médiation, on vienne s’immiscer dans nos débats politiques internes. Qu’ils respectent également la souveraineté des autres États, entre autres, en cessant de soutenir les rebelles indépendantistes armés du MNLA qui se servent de notre territoire pour se la couler douce tout en tenant des propos incendiaires et subversifs, mettant en cause l’intégrité territoriale d’un pays frère et ami de par l’histoire et la géographie : la République du Mali. Nous ne voulons pas de rébellions indépendantistes armées chez nous.

Alors, évitons de les soutenir ailleurs pour ne pas aussi risquer un jour, d’engager notre peuple déjà si pauvre dans un conflit armé pour une cause injuste, anti-patriotique afin de satisfaire l’insensée volonté hégémonique d’un homme. Peut-être diaboliquement prêt à cela pour se maintenir au pouvoir chez nous !

10 Janvier 2014

Etienne Traore, Université de Ouagadougou,
Blog : nababio.blog4 ever.ne

Vos commentaires

  • Le 12 janvier 2014 à 10:29, par LAGUI ADAMA En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    Le référendum dont le PEUPLE veut légitimement s’adjuger doit concerner tous les burkinabè du monde ainsi nous souhaitons que nos frères burkinabè de la diaspora et surtout ceux de la Cote d’ivoire puissent avoir leur droit au vote afin qu’il puissent sortir massivement pour dire OUI ou NON à la modification de l’article 37 et de l’instauration du sénat ! Pour un BURKINA prospère, fort et RESPECTABLE chers compatriotes de la diaspora, d’avance je vous inviterai à voté massivement pour le OUI donc pour le maintien de son Excellence Mr Blaise Compaoré Vive le PEUPLE Vive la démocratie Vive le CDP Qu’Allah bénisse et protège son Excellence Mr Blaise Compaoré et sa noble famille

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2014 à 15:25, par laloi En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    SI Tu es vraiment un Eladj, sache que Dieu Te jugera.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2014 à 15:31, par Lucrèce En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    Merci Professeur ! Bonne analyse de la réponse de Soro à la lettre de Sana. Son soutien à Blaise est manifeste. On n’a pas besoin d’être un analyste politique averti pour saisir cela. Nous le comprenons comme il le dit si bien lui-même Blaise lui est" absolument précieux". Mais qu’il medite bien cette sagesse du philosophe grec Aristote : deux choses me sont chères, l’amitié et la vérité mais je préfère la vérité à l’amitié. S’il nourrit réellement le souhait d’un burkina plus prospère, stable et en bonne intelligence avec les autres pays, il doit se rendre compte que cela passe nécessairement par le respect de notre constitution en son état actuel par son tuteur ou bienfaiteur.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2014 à 15:33 En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    Merci de votre analyse m. le professeur, si A. D. Ouattara et G. Soro vont gouverner la Côte d’Ivoire de la sorte on s’attendra à un autre conflit meurtrier encore pour les faire partir (au lieu d’une élection transparente).

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2014 à 15:48, par RiKaboré En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    Chers compatriotes, pourquoi tant de haine envers des gens qui veulent tout simplement aider notre pays à éviter la situation dangereuse vers laquelle le Faso se dirige ? Chers frères burkinabés, Mr Soro Guillaume et le président ivoirien Alassane Ouattara sont des personnalités pour qui nous devions avoir beaucoup d’estime. Je me demande à quel Burkina nous aurons droit si jamais le Pf Blaise venait à quitter le pouvoir. Y’a t-il des personnalités digne et capable de porter notre pays là où Blaise nous mène actuellement ? Rappeler vous que le Burkina grâce à Blaise bénéficie d’une réputation mondiale et est même devenu le pays qui donne l’exemple de stabilité dans la sous région. Alors chers frères et sœurs ne nous pressons pas, attendons d’avoir des hommes capables d’assurer la suite des œuvres qu’à accompli le PF Blaise. Ne nous laissons pas distraire par des affamés du pouvoirs qui cri le changement sans avoir un plan pour la nation entière mais plutôt pour leurs familles. ATTENTION ATTENTION et ATTENTION. Méfions nous des révolutions dévastatrices comme constaté dans certains pays.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2014 à 15:56, par Yssouf Lingane En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    Sieur Etienne Traore, à lire votre argumentation on a l’impression que vous paniquez.il ne s’agit pas de parler inutilement, monsieur Soro Guillaume est simplement venu pour une mission de médiation. mais pour ceux qui parlent de démocratie, sachez que l’Afrique n’a pas besoin de copier bêtement la démocratie Européenne. L’Egypte, La Libye, La Tunisie ont fait leur révolution et aujourd’hui où en sont ils ? L’Afrique a plutôt besoin d’hommes sages pour instaurer une paix durable et accéder au développement, choses que le président Blaise s’est appliquer à faire durant ses 26 ans de gestion harmonieuse. Nous devons donc penser notre propre démocratie.

    Répondre à ce message

    • Le 12 janvier 2014 à 20:06, par Gombissi En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

      RiKaboré et Yssouf L demandez à SORO si A. D. OUATTARA ose parler de modifier un article de la constitution ivoirienne pour briguer un 3è mandat de 5ans. Celui qui panique ici c’est vous, vous paniquez pour vos intérêts. Comment Guillaume Soro qui a passé par la guerre pour obtenir son strapontin ne peut il pas comprendre qu’il faut à tout prix éviter cette guerre ici en respectant simplement la constitution pour une fois au moins. Justement à propos de la Tunisie, de l’Egypte, de la Libye elles traînent toujours les scories des longs règnes, cette gangrène que nous ne voulons pas ici. La France de 1789 a passé par là aussi. Il n’y a pas de médiation qui tienne ici il y a une constitution à respecter point barre.

      Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2014 à 15:59, par AR En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    mr le proffesseur ,tu es un proffesseur mais je vois que votre reflexion et votre maniere de voir les choses ne sont pas bien car mr soro a dis vrai et net ,le peuple burkinabé doit prendre ses responsabilité.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2014 à 16:04, par Antoine En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    Merci Professeur,
    Quand Houphouet était au pouvoir en Côte-d’Ivoire, tout le monde parlait de paix, de ceci, de cela ; la Côte-d’Ivoire était un havre de paix ; c’est pourtant les mêmes Soro et Blé Goudé que Gbagbo a utilisé pour revendiquer le multipartisme en Côte-d’Ivoire au prix de combien de morts ; même si par la suite vous vous êtes séparés de votre mentor de Gbagbo, n’oubliez pas l’histoire ; le peuple burkinabé a aussi besoin de démocratie, synonyme de respect de constitution !
    Guillaume Soro, la roue tourne, attention !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2014 à 16:06, par BRAK En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    Mr Soro est venu pour défendre ses intérêts au mépris du peuple burkinabe. Il nous demande de continuer avec celui don’t lui même estime qu’il "a son avenir politique derrière lui" simplement parce que ce "homme lui est précieux". Apres 26 ans de pouvoir Mr Soro pensent nous burkinabé sommes pas patients...
    C’est pas de la médiation c’est du mépris de la part de part de l’ex rebelle et président de l’AN du RCI.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2014 à 16:14, par jelgel En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    Lagui tu es le pire ennemi de Mr le president BC tout comme ses abc qui sont plutot les amis de sont argent et seront prets demain a le vilipender et a demander qu’il soient tué avec ses secrets !quelle honte, ? toi t’es pas d’une famille noble car tu n’a mm pas de nom de famille,,,,, !honte a ceux qui croient aux hommes providentiels

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2014 à 19:54, par Leonard En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    Il ya ceux qui veulent du Senat et de la revision de la Constitution et d’autre part il ya ceux qui y opposent. Ils sont tous des burkinabes. Alors que faire ? Pour les departager il faut absolument une consultation nationale. Il n’y a pas d’autre alternatives.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2014 à 19:55, par vérité no 1 En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    Vous êtes un visionnaire professeur, vous avez tout dit. Nous les jeunes, on va prendre notre avenir en main.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2014 à 20:44, par CONSULTANT En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    MR TRAORE ;VOUS N`AVEZ PAS MR SORO.AU FAITE LE GOUVERNEMENT IVOIRIEN SOUHAITE UNE TRANSITION APAISEE POUR NOTRE PEUPLE.BLAISE N`EST PAS IMMORTEL.IL PEUT MOURIR DEMAIN.LA CI QUI OEUVRE POUR ETRE UN PAYS EMERGENT A L`HORIZON 2020 A BESOIN DE PAIX DANS LA SOUS REGION.ET TOUT LE MONDE Y GAGNE DONC COMPRENEZ QU`IL FAUT LA PAIX POUR NOS DEUX PEUPLES POUR EMERGER ENSEMBLE.PRECHEZ LA PAIX MES FRERES.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2014 à 21:58, par podrbem En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    merci prof, j commence à avoir bocou d’amiration pour vou pour votre analyse et vos reveils de concience de la jeuneusse.j admirais Soro et ADO.mai j me rend compt qu’il veule emboiter du Blaiso:le pouvoir a vie

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2014 à 22:05, par Nakiénè En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    J’ai toujours soutenu les positions du Prof Etienne. Mais je trouve que sa dernière sortie contient bcp d’incohérences sévères. Soyez humble et raisonnable dans vos écrits si vous ne vouliez pas perdre des appuis, car je trouve que votre réaction à la médiation de Soro est disproportionnée et vide de sens à mon avis. Le souhait du peuple Burkinabè est de trouver une solution à la crise politique qu’il vit et non d’en créer d’autres surtout pas avec nos voisins qui veulent apporter leur contribution à la résolution de la crise.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2014 à 22:10, par Kanzim En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    Merci Professeur, d’appeler à l’ordre Guillaume Soro qui à force d’avoir été servi en armes, argent, mercenaires et filles par les dirigeants burkinabè, finit par croire qu’il en est le premier fils. C’est vrai que, moulé dans un environnement lumpen, on ne pourra jamais se comporter autrement que comme un lumpen. A observer ce Soro, il ressemble par l’esprit et les limites à un certain Bamba Alex. Il faut quand même que notre pays cesse de servir de poubelle aux crabes d’ailleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2014 à 22:10, par Kanzim En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    Merci Professeur, d’appeler à l’ordre Guillaume Soro qui à force d’avoir été servi en armes, argent, mercenaires et filles par les dirigeants burkinabè, finit par croire qu’il en est le premier fils. C’est vrai que, moulé dans un environnement lumpen, on ne pourra jamais se comporter autrement que comme un lumpen. A observer ce Soro, il ressemble par l’esprit et les limites à un certain Bamba Alex. Il faut quand même que notre pays cesse de servir de poubelle aux crabes d’ailleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2014 à 22:25, par adambak En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    Lagui , es tu allé à la Mecque pour faire allégeance à Allah ou au Diable ?
    Es tu caché sous quel manteau ?
    Ce n’ est pas la peine de pleurer. tes avantages mal acquis tirent vers la fin.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2014 à 22:51, par le logique En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    Monsieur TRAORE ! Quand est-ce que vous cesserez de faire le "ridicule". Grand philosophe de votre état ou que vous faites paraître sans que je ne sois vraiment convaincu, vous ne cessez de faire le ridicule. Et cela, je crains fort commence à peser beaucoup sur tout le monde y compris vos étudiants que vous conduisez à la dérive. Vous voulez qu’on parle de vous ? Pourquoi pas puisque cela est de votre droit. Mais trouver d’autres voies et formules plus positives car votre "hora" est en train de chuter énormément et bien vite. Je me demande ce que vous deviendrez dans quelques temps. Des fous comme vous, on en rencontre en grands nombres dans nos villes.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2014 à 23:00, par rebel En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    Merci Prof,l’afriq o African et l Burkina Faso o burkinabes,q ses rapaces qi sillonent nos frontieres se taisent a commencer par le fo Prof de filo qi serait en France,a Soro etes vous elus democratiqma de 7 facon,j n crois pas,vs qi dp8 2000 n’a cesse d’oeuvrer a salir le president gbagbo l’accussant de plus d’avoir instaure l’ivoirite,vs payerez Ts un jour.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2014 à 23:20, par Le Pardonneur En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    Bien ditTRAORE tchè !
    SORO affiche des positions tel qu’il n’est nullement besoin d’être grand politologue pour savoir qu’il traduit son soutien partial au Président COMPAORE. Cela me paraît assez complexe. Comme quoi, en politique, comme lui-même le disais lors d’une de ses interviews, il n’y a pas d’impossible.
    En tout cas, mon esclave parent à plaisanterie TRAORE pour une fois, tient un discours lucide qui peut lui permettre de s’affranchir enfin du joug de sa condition d’existence !
    Et la question à Guillaume K. SORO est bien posée de savoir si lui qui est pressenti pour succéder à ADO accepterait que l’on repousse l’espoir de son accession au fauteuil présidentiel aux calendes grecques, parce que c’est bien de cela qu’il s’agit ici au Burkina Faso.
    Quelle que soit l’importance du Président COMPAORE pour le Burkina Faso, les pays voisins, voire pour la paix sous-régionale, il est biologique, donc « non-éternel » et tous ses obligés sont tenus d’accepter cette dure et têtue réalité, sortir de leur illusion hallucinante au risque d’apprendre à leur dépend !
    Le pouvoir de Blaise est arrivé à un terme plein de dilemme comme il en arrive dans la vie de tout être humain, hormis la gestion même du pouvoir. Il appartient au Président COMPAORE de savoir négocier ce virage plein de pièges pour en sortir fort et grandi en en grand homme d’Etat. Autrement, et j’attire l’attention que ce risque est grand pour lui de faire comme autrui et de tomber dans ces pièges subtils que beaucoup n’ont pu éviter et dont l’histoire nous révèle les facettes ignominieuses. Pour ceux qui ne voient où je veux en venir, qu’ils méditent un peu cette question : que sont devenus les dirigeants comme Tandja, Dadis Camara, Khaddafi, ATT, Amadou Sanogo du Mali, etc. Pour dire qu’il y a une fin à toute chose et il nous appartient à nous même d’habiller notre vie et d’illustrer notre destin par des décisions sages et historiques qui, elles, nous élèvent éternellement dans l’histoire.
    En d’autres termes, certes, l’homme n’est pas éternel, mais ses œuvres elles, gravés dans la mémoire collective peuvent paraître éternelle. Pour s’en convaincre, il n’y a qu’à évaluer l’œuvre des philosophes de l’Antiquité grecque, Socrate, Platon et son disciple Aristote, voire ceux des génération suivantes, comme Machiavel, Hobbes, Montesquieux ou Rousseau. Quel politologue, philosophe ou homme politique, démocrate ou non, digne de ce nom aujourd’hui, n’expérimente pas l’éternité de ces auteurs, via leur production et réflexions politiques, léguées à leur postérité que nous sommes et combien utiles après plusieurs siècles, voire après plus de 2000 ans passés !
    A travers ces exemples, je viens à ce constat que l’homme ne peut nullement être éternellement utile à ses proches, semblables, concitoyens, son peuple, à l’humanité toute entière, que par des œuvres désintéressées, et surtout immatérielles.
    A cet égard, j’adhère à cette vieille thèse de Platon, que certains qualifieraient de surannée pourtant : le meilleur gouvernement ne peut être assuré que par un « philosophe » : pour ce faire, le « philosophe » doit être élevé roi, autrement, le roi lui-même doit devenir « philosophe ». Et c’est à cette seconde option que le peuple burkinabè invite le Président COMPAORE !
    Laurent BADO l’a dit, nous remercions Blaise pour ses bons et loyaux services pour le Burkina Faso. Cependant, le temps est venu pour lui de passer le témoin. Ce n’est pas moi qui le dit mais la Constitution burkinabè qui porte ses propres empreintes à lui !
    J’aime le Président COMPAORE pour entre autres certains aspects du bilan de son règne que je juge positivement, notamment, son sens de la concertation et de l’écoute de son peuple à certains moments de la vie de la Nation. Pour cette même raison, je souhaite pour lui un sens encore plus élévé, jamais égalé de sa vie politique et, une sortie honorable qui passe nécessairement dès maintenant, par la préparation de sa sortie à l’échéance de 2015. Les premières semaines de l’année 2014 s’annoncent assez mal pour lui avec la démission de ses compagnons d’alors de l’ODP/MT fusionné dans le CDP par la suite, mais j’espère qu’il saura prendre les choses en main avec habileté et tact, et sortir par la grande porte.
    Pour ce faire, les illusions, les subterfuges de certaines natures, le sénat et le référendum sont vraiment déconseillés.
    Par ailleurs, que puis-je faire d’autre que ce petit conseil via ma modeste plume que certains relégueront très vite à la place de parole d’adversaire…

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2014 à 23:35, par Kanzim En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    Merci Professeur, d’appeler à l’ordre Guillaume Soro qui à force d’avoir été servi en armes, argent, mercenaires et filles par les dirigeants burkinabè, finit par croire qu’il en est le premier fils. C’est vrai que, moulé dans un environnement lumpen, on ne pourra jamais se comporter autrement que comme un lumpen. A observer ce Soro, il ressemble par l’esprit et les limites à un certain Bamba Alex. Il faut quand même que notre pays cesse de servir de poubelle aux crabes d’ailleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2014 à 23:38, par BAbelt En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    Une belle analyse !

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2014 à 02:39, par asangui En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    Analyse intéressante qui enrichit le débat et nourrit réflexion !

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2014 à 03:44, par The wise En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    Soro et le president Alassane sont au pouvoir sous couvert de Blaise.Si blaise n’est plus president, leur pouvoir sera menace. La verite est que Bagbo a ete victim d’injustice international.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2014 à 08:55, par kasou En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    Si Blaise Compaoré est le seul capable d’assurer la paix et la stabilité au Burkina , nous ne sommes pas sauvés pour longtemps.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2014 à 12:53 En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    Les rebelles du MNLA dont vous faites cas Professeur, seront d’un apport certain au cas où Blaise voudrait encore passer par son sport favoris à savoir les assassinats d’opposants ou d’irréductibles. Aucun vrai soldat de l’armée Burkinabè ne voudra faire le salle boulot donc il faut des hommes "acquis" comme ils le disent dans leur milieu. J’espère que les dissidents du CDP et autres opposants ont intégré cette donne dans leur stratégie. La première chose qu’il faille d’ailleurs, c’est le départ de tous ces mecs du MNLA de notre territoire national. On ne peut pas continuer d’héberger des gens qui nuisent à la paix dans un pays voisin et frère et qui vont semer la terreur chez nous pour mériter leur terre d’asile. Rappelez vous de la présence des libériens sur notre territoire pendant la crise au CNR sous la révolution. Qu’est ce que ça nous a apporté ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2014 à 12:59, par le comptempteur En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    dans toute cette histoire, je sais que nous autres risquons peut être nos vies en cas de troubles. mais les ventripotents parvenus eux devrait plutôt conseiller le Blaso pour qu’il quitte gentillement sinon ce sera seulement les chanceux qui pourront goûter à nouveau à leur misère d’antant. ceux qui ont le vente au dos ou trop de caisse de bizoux ne pourront pas échapper à vindict.

    sachons arrêter l’arrogance. il n’ya plus un endroit où fuir en ce bas monde. messieurs les cossus, vous avez intérêt à travailler pour une alternance 2015 pacifique car elle est irréversible

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2014 à 12:59, par Le Burkinabè En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    Soro ; certainement ne mesure pas la pleine réalité de la situation. Nous vivons au BF comme dans un royaume et nous voulons maintenant que cela cesse. Aussi, voudrais-je lui faire savoir que ce n’est nullement une volonté animale de se séparer de Blaise mais qu’il parte en 2015 parce que le mandant que nous lui avons accordé prendra fin en ce moment. Ce n’est nullement aussi précipité son départ parce qu’il s’avait bien depuis 2000 qu’il ne pourra briguer un autre mandant après 2015. Donc, il avait toute la latitude de préparer son départ, et partant éviter une transition oukase comme il le dit. Enfin qu’il sache que Blaise n’est pas le premier président du Burkina et n’en sera pas le dernier et il n’a pas forcement besoin d’être PF pour continuer à servir son pays.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2014 à 16:36, par Alpha En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    M. RiKaboré, quelle honte pour ta famille !
    C’est vraiment injurieux de juger d’un être humain indispensable sur cette terre jusqu’à ce point.
    Pour ta gouverne, la Gestion du pouvoir de l’Etat passe d’abord par celle des foyers à la base. Tu nous indiques clairement sans rancune que chez vous « TES PARENTS GÉNITAUX SONT DES INCAPABLES ».
    Désolé pour cette information gratuite de ta part……

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2014 à 04:49, par HoneyBee En réponse à : Professeur Etienne Traoré : « Quand le Pouvoir ivoirien vote pour Blaise Compaoré sans en avoir le droit ! »

    il ne suffit pas de savoir lire et ecrire pour se dire intellectuelle, ceux ki sont entrin de soutenir blaise la sachez ke la fin n’est plus loin. Soro et ADO ne voient ke leur propres interets, ils ne s’en foutent pas mal du peuple burkinabe, faut pas oublier ke Blaise a jouer un tres grand role dans l’avenement de ADO au pouvoir, ce dernier est alors abliger de soutenir le Blaiso. Pour qu’il y est la paix au faso, il faut d’abord respecter la constitution, on peut pas se lever comme sa par soif de pouvoir changer la constitution et foutre l’avenir de tout le peuple dans la poubelle. Demander a ADO s’il ose parler de changement de constitution a Soro, eh kon se respect un peu ceke tu veux pas kon te fasse la faut pas faire sa aux autres, ke chacun mange devant. Le mieux ke ADO puissent faire c’est de conseiller a son ami Blaise de descendre du pouvoir.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés