Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’homme ne peut pas vivre sans feu, et l’on ne fait раs dе fеu sаns brûlеr quеlquе сhοsе. » René Daumal

Salif Diallo : « Je n’ai rien à voir avec l’affaire Dabo Boukary »

Accueil > Actualités > Politique • • mercredi 8 janvier 2014 à 06h24min
Salif Diallo : « Je n’ai rien à voir avec l’affaire Dabo Boukary »

Au lendemain de la démission de Salif Diallo du CDP, l’affaire Dabo Boukary (du nom de cet étudiant arrêté et qui en est décédé par la suite) refait surface. A la sortie de la première rencontre officielle des démissionnaires du parti présidentiel, Salif Diallo a répondu à la presse. Nous vous proposons in extenso sa réaction

« Merci de me poser cette question. Je vous dis très sincèrement que je n’ai rien à voir avec l’affaire Dabo Boukary. Le premier jour des émeutes, j’étais à Ouagadougou. Je suis parti sur le campus de Ouaga et j’ai vu les émeutiers et les militaires en prise. L’après-midi, sur demande du MBDHP notamment de Halidou Ouédraogo, je suis personnellement intervenu auprès du Président du Faso pour qu’on libère les premiers arrêtés. Je me suis rendu au Conseil en présence du recteur Nindaoua Alain et Halidou Ouédraogo, et les enfants ont été libérés.

Le lendemain, je partais en mission à Bamako. Donc, je suis parti et les émeutes se sont poursuivies. Les enfants ont été arrêtés par la suite et je n’étais plus au Burkina ».

Pourtant le Pr Séni Koanda, le président de l’ANEB en 1990 dit que c’est vous qui aviez ordonné la répression des étudiants ?

« Non, c’est faux et j’ai des témoins. Ça, c’est de la propagande. Quand, je suis arrivé sur le campus, j’étais arrêté sous un arbuste avec le professeur Yonaba Salif, parce que la route de la faculté de droit était barrée. Vous pouvez aller lui poser la question. Je n’ai ordonné l’arrestation d’aucun étudiant ».

Propos recueillis par Moussa Diallo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mort de 11 personnes en garde à vue : Le CFOP exige des « sanctions exemplaires »
Burkina : Le gouvernement annonce une enquête administrative après le décès de 11 personnes placées en garde à vue
Affaire 11 décédés en garde à vue : L’UPC exige lumière et justice
Vie des partis : Le bureau du MPP/Fada N’Gourma installé
Burkina : Décès de Béatrice Bara, maire de la commune de Béguédo
Burkina Faso : La classe politique à la quête d’un « Burkina de paix et de prospérité »
Élections de 2020 : Des femmes appellent les acteurs politiques au respect du quota genre
Dialogue politique : Le président du Faso attend des « propositions constructives et consensuelles »
Politique : Le pasteur Claver Yaméogo prêche l’unité nationale avec le MRP
Dialogue politique au Burkina : Début des travaux ce lundi 15 juillet 2019
Crise au CDP : Le groupe Mahamadi Kouanda « lève des zones d’ombre »
Vie des partis : Le CDP-Yatenga affiche son soutien au président Eddie Komboïgo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés