Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les idées ont une durée de vie courte. Vous devez agir avant qu’elles n’expirent.» John C. Maxwell

Journée nationale de la paix en Côte d’Ivoire : Entre hommage au président du Faso et repentir de la « galaxie patriotique »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Côte d’Ivoire • • lundi 18 novembre 2013 à 00h58min
Journée nationale de la paix en Côte d’Ivoire : Entre hommage au président du Faso et repentir de la « galaxie patriotique »

Le 15 Novembre est journée nationale de la paix en Côte d’Ivoire. Une journée fériée, chômée et payée instaurée depuis 1989 sur proposition de l’ancien Ministre Balla Keita en hommage au Président Félix Houphouët Boigny pour son dévouement à la cause de la paix. Cette journée célèbre les valeurs de paix et de cohésion sociale que prônait le père de la Nation ivoirienne. Faisant siennes ces valeurs dans lesquelles s’inscrivent également les actions du Président du Faso, la Fédération de la Jeunesse Burkinabè en Côte d’Ivoire (FJBCI) a organisé une conférence sur le thème de la paix suivie d’une projection de films sur les actions menées par le Président du FASO en faveur de la paix dans la sous région.

A la cérémonie patronnée par l’Ambassadeur du Burkina FASO en Côte d’Ivoire, des ex-membres de la galaxie patriotique sont venus faire acte de contrition, en demandant pardon au Président du FASO et au peuple burkinabé pour tous leurs faits et gestes qui ont porté atteinte au vivre ensemble des burkinabé et des ivoiriens au temps fort de la crise ivoirienne.

L’Hymne national du Burkina a retenti ce vendredi au consulat général d’Abidjan pour sonner le temps de la paix et de la réconciliation en Cote d’Ivoire mais surtout pour saluer l’engagement d’un homme, le Président du FASO, pour la préservation et l’instauration de la paix en Afrique. La paix sans laquelle aucun développement n’est possible dira le
président du comité d’organisation Sanou Seneni pour qui, il est important de reconnaître et promouvoir les actions de "l’artisan de paix qu’est le Président du FASO" d’où la commémoration de cette journée en Eburnie par la communauté burkinabé.

En saluant aussi " un apôtre de la paix, l’infatigable homme de recherche de la paix en témoignent ses médiations au Togo, au Mali et en Côte d’Ivoire", le porte parole des jeunes, Moussa zalle a dit la volonté de la jeunesse de s’en inspirer pour "faire du dialogue notre plate forme de règlements de nos différends".

BLAISE COMPAORE, UNE FIERTÉ POUR LE BURKINA

Afin de mieux informer les jeunes sur les actions du Président du FASO, spécifiquement sur sa médiation en Côte d’Ivoire, une projection de films retraçant les différentes étapes des négociations pour le retour de la paix en Côte d’Ivoire a été présentée au public.

De Marcoussis à Ouagadougou en passant par Yamoussoukro, Bouake et Abidjan tout le processus de négociation qui s’est soldé par les accords de Ouagadougou a été donné à voir en images, avec comme enseignements la voie du dialogue prôné par le Chef de l’Etat burkinabè pour rapprocher les protagonistes de la crise ivoirienne en vue d’une sortie de crise définitive.

En prenant la parole à l’issue de la projection, Alex Bamba, expert en communication et conférencier du jour a salué une cérémonie bénie et des cœurs bénis au regard de la pluie qui a arrosé cette journée dédiée à la paix. Le conférencier a revisité le parcours et les actions du Président du FASO qu’il dit connaître depuis 1990. Sous sa présidence, le Burkina a atteint un niveau de développement élevé, foi d’Alex BAMBA qui cite : " des grands édifices comme les échangeurs, la multiplication des universités ou encore l’hôpital Blaise Compaoré qui sont des exemples de cette dynamique de développement".

Pour le conférencier, Blaise Compaoré est une force tranquille et un homme vertueux qui respecte son peuple et écoute les chefs traditionnels tout en leur accordant la place qui est la leur. C’est pourquoi dira t-il, les burkinabè doivent être fiers de leur président qui est la clé de voûte et la soupape de l’Afrique de l’ouest au regard de son investissement en faveur de la paix. Et des messages de paix justement mais aussi des témoignages sont au coeur de cette journée du vendredi 15 novembre qui porte bien son nom.

LE MEA CULPA DE LA GALAXIE PATRIOTIQUE

Pour prendre date avec l’histoire, des visiteurs se sont invités à la commémoration de cette journée nationale de la paix organisée par la jeunesse burkinabè. Ces visiteurs sont des jeunes qui ont été avec Laurent Gbagbo, avec Charles Blé Goudé, des jeunes de la galaxie patriotique dont les actes ont été préjudiciables à la communauté burkinabè vivant en Côte d’Ivoire et au Président du Faso. L’erreur est humaine mais persister dans l’erreur est diabolique dira Alex Bamba pour présenter ses hôtes pris de regrets et de remords, qui ont reconnu avoir dévié du droit chemin et pris conscience de leurs erreurs d’où leur présence en tant qu’acteurs de paix désormais.

Le repentir de ses anciens leaders de la galaxie patriotique fut un témoignage de leur volonté de tourner définitivement la page de la guerre pour ouvrir une autre, celle de la paix et du vivre ensemble en bonne intelligence en vue de sceller avec les burkinabé une fraternité de cœur.

"Je suis Evariste Yake, ex-membre de la galaxie patriotique, j’étais celui qui était engagé au côté du président Gbagbo et de Charles Blé Goudé. Je suis venu rendre hommage à un Chef d’Etat que nous avons vilipendé, sali, insulté mais aujourd’hui Dieu m’a donné la chance de me repentir car seuls les imbéciles ne changent pas. Je suis venu dire au Président du FASO et au peuple burkinabé que je regrette les actes que nous avons posé contre eux. Je demande pardon en ce jour de paix, pardon au Président du FASO et bientôt j’irai au Burkina me mettre à genou devant le Mogho Naba pour demander pardon au peuple burkinabé".

Même geste de repentir du côté de Joël Potey, ex- conseiller de Blé Goudé et Président du COJEP, le Congrès des Jeunes Panafricains, venu lui aussi consacrer la paix car dira t-il "les grandes crises révèlent les grands hommes malheureusement ce sont les médiocres qui les provoquent". C’est pourquoi il entend à l’avenir avancer main dans la main avec ceux qu’il a appelés " mes beaux car ma belle mère est burkinabè de Bobo Dioulasso". Il y’a des liens qu’on ne peut pas briser conclura t-il.

Qui l’eut cru !? S’est exclamé l’ambassadeur du Burkina FASO en Côte d’Ivoire pour qui cette journée mémorable mais aussi historique doit s’inscrire dans les annales de l’histoire de nos deux pays. Justin Koutaba a salué ces témoignages emprunts d’humilité et promis traduire fidèlement les propos des repentis au Président du FASO.

La paix est à cultiver à l’intérieur des pays et des nations, des communautés, des familles et dans les cœurs a laissé entendre l’Ambassadeur Koutaba qui a, à cet effet invité les jeunes des deux pays à être " des agents et des colporteurs de paix autour d’eux". Chacun doit apporter sa contribution si petite soit-elle à la construction de la paix.

" La paix n’est pas un mot, mais un comportement", cette maxime du Président Houphouet Boigny bien connue du peuple ivoirien est celle qui illustre le mieux le fondement de la Journée Nationale de la paix en Côte d’Ivoire. Et l’acte posé ce jour en est la matérialisation. L’espoir c’est de voir les graines de paix semées ce vendredi par les jeunes Burkinabé et ivoiriens porter fruits, arrosés qu’elles ont été par la pluie qui s’est abattue sur Abidjan en cette journée dédiée à la paix.

Mariam Vanessa Toure
Attachée de presse à l’Ambassade du Burkina à Abidjan

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Côte d’Ivoire : Le Premier Ministre Patrick Achi est de retour à Abidjan
Côte d’Ivoire : Le Premier ministre Patrick Achi hospitalisé en France
Côte d’Ivoire : Des victimes de la crise post-électorale s’opposent au retour de Laurent Gbagbo
Côte d’Ivoire : Attaque contre une base militaire dans la nuit du 20 au 21 avril 2021
Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo et Blé Goudé libres de rentrer au pays
Côte d’Ivoire : Le gouvernement Achi I enfin dévoilé !
La Politique de la Mort ou la Mort de la Politique ? : Décryptage d’une nécro politique à l’ivoirienne
Cour Pénale Internationale (CPI) : L’acquittement de Laurent Gbagbo confirmé
Côte d’Ivoire : Après les échéances politiques, place aux gestionnaires économiques et financiers !
Côte d’Ivoire : Deux soldats tués et quatre autres blessés dans une attaque à Kafolo
Patrick Achi : Un Premier ministre ivoirien venu d’ailleurs
Côte d’Ivoire : Patrick Achi est le nouveau Premier ministre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés