Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En fait d’imperfections, nous sommes des aigles pour voir celles d’аutrui, еt dеs tаuреs рοur vοir lеs nôtrеs. » Saint François de Sales

Crise dans l’enseignement supérieur burkinabè : Des états généraux pour réfléchir sur la question

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Etats généraux de l’enseignement supérieur • • vendredi 7 juin 2013 à 20h59min
Crise dans l’enseignement supérieur burkinabè : 	Des états généraux pour réfléchir sur la question

Du 13 au 15 juin 2013 se tiendront à Ouagadougou, les états généraux de l’enseignement supérieur. Les détails sur le contenu de l’événement ont été donnés lors d’une conférence de presse organisée par le ministère des enseignements secondaire et supérieur, le 7 juin 2013 au building de l’éducation.

C’est par un constat que le ministre Moussa Ouattara a introduit la conférence de presse, qui a débuté, faut-il le souligner, avec un long retard. La raison en était que le Professeur était en tournée chez le Chef de file de l’opposition et au siège du CDP.

Il y a tenté, selon toute vraisemblance, d’obtenir la participation de ces deux entités ci-dessus-citées aux états généraux de l’enseignement.

Universités en crise

Pour le ‘’MESS’’ (qui avait à ses côtés pour l’occasion, outre son secrétaire général, le directeur général de l’enseignement supérieur et de la recherche ainsi que les présidents des universités publiques de Ouagadougou, Ouaga2 et Koudougou), l’événement est d’une importance capitale.

Et pour cause, dira-t-il, « nos universités connaissent bien de difficultés dans leur fonctionnement ».

D’où selon lui, l’intérêt d’y apporter des solutions adéquates, grâce à une mobilisation de tous les acteurs du domaine.

Tous les acteurs du système éducatif interpellés

Qu’il s’agisse des enseignants, des étudiants, du personnel administratif, des parents d’élèves, des étudiants, des syndicats, des partis politiques, la société civile, ou des ‘’PTF’’… Tous sont invités à apporter leur part de réflexion aux travaux qui vont se mener à travers six commissions thématiques.

Le Professeur Karifa Bayo, président de l’université Ouagadougou, lui, dit fonder beaucoup d’espoir dans cette rencontre. Et on peut aisément le comprendre…

A noter que ces états généraux de l’enseignement supérieur connaîtront la participation de quatre pays voisins : le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Togo et le Niger.

Ils sont placés sous la présidence du Premier ministre, chef du gouvernement. Et sous le parrainage du Général Tiémoko Marc Garango.

Juvénal Somé

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Fin des Etats généraux de l’Enseignement supérieur : Vers l’élection des Présidents des universités
André Moïse Traoré-Nignan, représentant de la majorité politique : « Nous sommes en partie comptables des difficultés que connait l’enseignement supérieur »
Amadou Sanon, représentant de l’Opposition : « Nous sommes d’accord pour le recrutement annuel de 100 enseignants pendant 5 ans pour les Universités »
Reforme Licence-Master-Doctorat (LMD) dans l’enseignement supérieur au Burkina Faso : Analyses, expériences d’ailleurs, propositions… et si on appliquait le modèle DL2MD ? (2/3)
Enseignement supérieur : « Nous voulons, d’ici 10 ans, doter tous les chefs-lieux de région d’infrastructures d’enseignement supérieur »
Opinion : Contribution à la construction d’un espace ouest-africain de l’enseignement supérieur
Etats généraux de l’enseignement supérieur : Et si les technologies numériques étaient la voie à suivre ?
Etats généraux de l’enseignement supérieur : Les étudiants plus préoccupés par leur quotidien
Crise dans l’enseignement supérieur burkinabè : Des états généraux pour réfléchir sur la question
Etats généraux de l’enseignement supérieur :La majorité présidentielle invitée aux débats.
Promouvoir la qualité de l’enseignement et de la formation au Burkina Faso : Exigences et propositions
Etats généraux de l’enseignement supérieur : « L’essentiel des préparatifs est fait », dixit Pr Salaka SANOU, Directeur général de l’Enseignement supérieur et de la recherche
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés