Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Finances publiques : Le Ministère de l’Economie et des finances veut rationaliser le circuit de la dépense publique

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Finances publiques • • vendredi 7 juin 2013 à 01h23min
Finances publiques : Le Ministère de l’Economie et des finances veut rationaliser le circuit de la dépense publique

Le Ministère de l’Economie et des Finances (MEF) organise les 6 et 7 juin 2013 un atelier national de validation des reformes en matière de rationalisation du circuit de la dépense publique. Il s’agira pour les participants de faire des propositions sur la base d’études afin de rendre le circuit de la dépense publique plus performent.

Lourdeur, lenteur et défaillant. Ce sont entre autres reproches qui sont formulés à l’encontre du circuit de la dépense publique au Burkina Faso. Ayant découvert cela, les autorités du MEF ont diligenté des études afin de rendre le circuit plus performent. Réunis en atelier à Ouagadougou les représentants des services intervenant dans ce domaine vont analyser les résultats des études afin de formuler des suggestions. « Plusieurs acteurs interviennent à la fois dans le traitement des dossiers alors qu’ils font presque le même travail. Nous allons donc voir comment responsabiliser chacun des acteurs afin que le traitement se fasse plus vite », a indiqué Lucien Marie Noel Bembamba, ministre de l’Economie et des Finances. Afin de réaliser ces ambitions, le MEF a initié des études sur le fonctionnement du système de traitement des dossiers relatifs à la dépense publique. Et pour le Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, « l’objectif à travers ces études est de rationaliser le circuit de traitement de la dépense publique pour une réduction significative des délais de paiement ».

Outre ce volet, le MEF a décidé de renforcer son dispositif de lutte contre la corruption. Pour ce faire, il a décidé de la dématérialisation des actes. « Comme vous le savez, nous avons décidé d’informatiser le système. Alors que là où il y a des ordinateurs, l’intervention de l’homme se réduit considérablement. Cela va donc nous permettre de lutter contre la corruption », a ajouté le ministre de l’Economie et des Finances. Luc Adolphe Tiao a pour sa part indiqué que « l’étude sur la dématérialisation des documents du circuit de la dépense propose le niveau de dématérialisation à opérer tenant compte de notre contexte et réalité actuels, identifie les documents à matérialiser, détermine les risques éventuels, identifie des préalables et propose des mesures d’accompagnement ».

Au cours de leurs assises, les participants auront à se pencher sur les résultats des études et proposer un plan d’actions qui puisse permettre au Ministère de l’Economie et des Finances de rationaliser le circuit de la dépense publique.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Salaire du fonctionnaire burkinabè : Inéquitable et non basé sur le mérite, selon 70% des travailleurs
Opération spéciale de recouvrement de la Taxe de résidence : Le directeur régional des impôts du Centre explique
Patrimoine immobilier de l’Etat : Il existe désormais un recensement géo-référencé pour les bâtiments et les terrains à Ouagadougou
Célestin Santéré SANON, nouveau Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique
Grève des syndicats des finances : Les services fonctionnent et les salaires seront payés, rassure la ministre Rosine Coulibaly
Coopération UE- Burkina Faso : La coopération accouche d’un nouveau projet de développement
Direction générale des impôts : « eSINTAX », fait officiellement son entrée dans le quotidien des contribuables burkinabè
Grève des syndicats du ministère de l’économie : Le gouvernement doit réagir par le dialogue mais dans la fermeté, selon un lecteur
Syndicats du ministère des Finances : Touche pas à mon Fonds commun
Ministère de l’Economie : Plus de 1300 milliards de francs CFA mobilisés en 2017
Affaire IUTS : Le directeur général des impôts rassure
Coopération Burkina Faso-Suède : 102 milliards de francs CFA pour soutenir les efforts de développement du Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés