Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il n’y a rien de plus beau qu’une clef, tant qu’on nе sаit раs се qu’еllе οuvrе.» Maurice Maeterlinck

Fait de chez nous : Les sept crapauds de grand-mère

Accueil > Actualités > Société • • jeudi 23 mai 2013 à 18h05min

« Merci pour le coq. Cette histoire prouve qu’il y a des cadeaux qui sont empoisonnés en Afrique et il faut être prudent. L’histoire du coq me rappelle un cadeau de ma grand-mère avec une amie de la famille. Lors d’une visite de ma grand-mère au domicile de cette amie, cette dernière lui a offert sept belles colas. Contente du cadeau, ma grand-mère n’a pas voulu la consommer tout de suite.

Pour le garder, elle soulève sa jarre d’eau, où elle a soigneusement gardé les sept colas pour profiter de la fraîcheur qui s’y trouve. Le quatrième jour, elle a voulu croquer une des colas. A sa grande surprise, ce sont sept petits crapauds qu’elle a découverts en lieu et place des sept colas… ». Ce témoignage est celui d’un lecteur de la rubrique qui a réagit au fait de chez nous portant sur le coq qui chantait dans le ventre d’un agent d’une société de la place. Ce lecteur a donné d’autres détails que nous taisons volontiers. Heureusement que ce témoignage nous conforte dans la narration des faits et rassure ceux qui croient aux histoires que nous partageons avec eux pour leur servir de laçons. Disons heureusement pour la grand-mère qui avait gardé les colas quelques jours, avant de les croquer. Sinon, se serait dans son ventre que les colas se seraient transformées en crapauds. Cette histoire comme l’a su bien souligné ce lecteur, est un témoignage de la sorcellerie négative en Afrique. Et l’objectif de cette rubrique est de vous aider à tirer une leçon à travers les histoires que nous contons, afin d’adopter des comportements qui peuvent vous être utiles. C’est le lieu d’encourager tous ceux qui y trouvent leur compte.

Tant pis pour ceux qui pensent que les faits de chez nous sont des
histoires à dormir débout que nous racontons. Vous qui croyez à cette rubrique, vous pouvez aussi partager vos histoires vraies avec les lecteurs qui pensent comme vous. Nous avons donc voulu partager avec vous, les sept crapauds de grand-mère, juste pour non seulement, que d’autres témoignages nous soient contés les jours à venir, mais aussi pour vous inviter à être vigilent et prudent. Comme ce lecteur qui a insisté sur certains aspects de son histoire pour prouver sa véracité, nous attendons de vous, des histoires vraies pour les parcourir ensemble avec les autres.

Souro DAO /daosouro@yahoo.fr

L’Express du Faso

Vos commentaires

  • Le 23 mai 2013 à 23:36, par Jamanatigui En réponse à : Fait de chez nous : Les sept crapauds de grand-mère

    Tant pis aussi à ceux qui croient à ces histoires à faire dormir debout. De deux choses l’une, soit tes histoires sont purement et simplement inventées ou bien elles sont mal rapportées dans tous les cas tu n’a qu’à t’en prendre à toi même.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai 2013 à 10:50 En réponse à : Fait de chez nous : Les sept crapauds de grand-mère

    Que ces 7 colas soient volés, on comprend bien. Que des crapauds se mettent sous la jarre à la recherche de l’humidité on comprend aussi. Ce sont deux événements très peu liés , sauf que le faite de soulever deux fois la jarre (la propriétaire et le voleur) aurait permis aux crapauds de s’y glisser. le fait que ça soit 7 crapauds (un huitième est peut être sous la boue) est aussi un hasard.
    Dieu n’a pas encore aboli les lois de la physique et de la chimie pour permettre de pareils transformations.
    Par contre je reconnais l’existence du poison !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Ouagadougou : Le marché de Nioko II ravagé par un incendie
IUTS : Les syndicats des forces de sécurité intérieure condamne son extension aux primes et indemnités
Education : Le Conseil régional du centre offre 1200 tables-bancs à la commune de Ouagadougou
Bolloré transport & Logistics expose son savoir-faire au salon international sur le coton et le textile
Promotion de la culture biologique : Le PASAAO forme 31 animateurs endogènes
Dori : Le président du Faso inaugure la gare routière et le CHR rénové
Insécurité : « Plus que jamais, les femmes et les enfants sont encore plus vulnérables », s’apitoie la présidente d’African Women Leaders, Marie Hermann Coulibaly
Imposition de la cendre au début du Carême : Un appel à la conversion et à la pénitence
Fronde sociale : Les magistrats burkinabè annoncent les couleurs
Burkina : Le président du Faso rassure les déplacés internes dans le Sahel
Santé sexuelle et reproductive : 60 « billis » prêts à sensibiliser leurs pairs
Sahel : Les populations locales partagent leurs expériences sur la résilience
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés