Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.» Antoine de Saint-Exupéry

L’Africa Progress Panel salue l’accord européen sur les règles de transparence

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • COMMUNIQUE DE PRESSE • mardi 16 avril 2013 à 13h25min
L’Africa Progress Panel salue l’accord européen sur les règles de transparence

Les nouvelles règles européennes rapprochent le monde d’un standard international en matière de transparence. D’autres régions et d’autres pays doivent maintenant suivre cet exemple.

En obligeant les compagnies minières, pétrolières et gazières à rendre publiques les informations sur les paiements de plus de 100 000 € qu’elles effectuent aux gouvernements des pays dans lesquels elles opèrent, ces nouvelles règles européennes de transparence aideront l’Afrique à bénéficier plus efficacement de sa richesse en ressources naturelles.

Lorsque les communautés locales savent combien les entreprises paient pour extraire le pétrole, le gaz ou les minéraux présents dans leur sol, elles sont dans une meilleure position pour exiger une part équitable de ces revenus. De cette manière, les projets pétroliers, gaziers et miniers peuvent rapporter plus de bénéfices aux communautés locales.

« Les entreprises extractives pourront également bénéficier de ces nouvelles règles », a déclaré Kofi Annan, ancien Secrétaire général des Nations unies et président de l’Africa Progress Panel.

« Quand ils rapportent des bénéfices aux communautés locales, les projets miniers sont plus susceptibles de gagner le « consensus social », ce qui, dans le long terme, réduit le risque politique », a-t-il dit.

En incluant plus de compagnies extractives, la législation américaine adoptée récemment et ces nouvelles règles européennes rapprochent le monde d’un standard international en matière de transparence.

« D’autres pays, comme le Canada, la Chine et la Suisse devraient maintenant s’inspirer de ces mesures règlementaires », a dit M. Annan.

Il est prévu que le Parlement européen et les Etats membres adoptent cette législation avant la fin de la présidence irlandaise de l’Union européenne en juin.


L’Africa Progress Panel (APP) est un groupe de dix personnalités éminentes issues des secteurs privés et publics, qui se mobilisent en faveur de sujets globaux importants pour l’Afrique et le monde. Kofi Annan, ancien Secrétaire général des Nations unies et Prix Nobel de la paix, préside l’APP et y est étroitement impliqué dans son travail quotidien.

Le pouvoir de mobilisation exceptionnel du Panel lui permet de se concentrer sur les questions complexes et ayant un grand impact, telles que la gouvernance mondiale, la paix et la sécurité, le changement climatique, la sécurité alimentaire, le développement économique durable et les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Le Burkina Faso a désormais sa propre usine de fabrication de panneaux solaires
Mines : Hounde Gold Operation construit des infrastructures au profit de la commune
Accès aux énergies renouvelables : Des organisations de la société civile et le ministère de l’Energie scellent un partenariat
Niankorodougou : Wahgnion Gold corporation, la mine qui veut révolutionner le quotidien des riverains
Mines : Les journalistes à la découverte de la carrière de Sogossagasso
Mines : Des journalistes en immersion dans un secteur important de l’économie burkinabè
Mines : Le Burkina Faso est le cinquième producteur d’or en Afrique
Modernisation du cadastre minier : Les reformes présentent des résultats satisfaisants
Secteur minier burkinabè : 4 870 milliards de francs CFA de recettes d’exportation en quatre ans
Secteur minier : Les acteurs de la société civile s’approprient les nouvelles exigences de la norme ITIE 2019
Burkina Faso : Le secteur minier a rapporté 51 milliards FCFA aux collectivités territoriales depuis 2019
Energie : Un nouveau document pour éclairer la mise en œuvre du Programme africain de mini-réseaux
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés