Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Et puis, il y a ceux que l’on croise, que l’on connaît à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute, une demi-heure et changent le cours de votre vie.» Victor Hugo

Commune rurale de Kouka : La division au sein du CDP empêche l’installation du maire

Accueil > Actualités > Politique • • lundi 15 avril 2013 à 22h39min
Commune rurale de Kouka : La division au sein du CDP empêche l’installation du maire

Le dimanche 14 avril 2013, des ressortissants de la commune rurale de Kouka se sont retrouvés à Kouroumani (un village de ladite commune), pour échanger sur la crise qui y prévaut. L’information à partager était le compte rendu de la rencontre qui a eu lieu avec le gouverneur de la Boucle du Mouhoun sur la situation.

« L’installation de Charles (ndlr : le candidat élu le 10 janvier 2013), à la mairie de Kouka est obligatoire ». « Il n’y aura pas de délégation spéciale aux affaires dans notre commune ». « Le gouverneur a dit la vérité à ceux qui continuent d’entretenir la violence dans la commune… ». Ces propos sont ceux des ressortissants de la commune de Kouka, ayant rencontré le gouverneur le 3 avril dernier.

Selon la même source, le gouverneur est engagé à appliquer la loi. Autrement dit, le résultat validé par le Conseil constitutionnel sera respecté. Considérant le vote qui a opposé Charles Sanou à Ourobè Sanou le 10 janvier 2013, des proches du premier cité sont unanimes à le reconnaître maire de la commune rurale de Kouka. Charles a été élu avec 26 voix contre 11 pour Ourobè. Les partisans de Ourobè Sanou, ne reconnaissent pas l’élection de Charles au poste du maire. Leur position serait justifiée par le fait que Charles n’aurait pas respecté les consignes du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), parti dont sont issus les deux candidats. Et Ourobè Sanou serait le candidat retenu par le parti.

Depuis le 10 janvier 2013 date du vote du maire, la situation ne fait que perdurer. Le 24 janvier 2013, Charles devait être installé. Des citoyens de la commune s’y sont opposés. Depuis, l’impasse demeure au niveau de la commune de Kouka. Des rencontres ont été organisées de part et d’autre pour obtenir une issue heureuse.

Mais jusqu’à ce jour, pas de solution. A la rencontre qui a eu lieu à Kouroumani le 14 avril 2013, l’information véhiculée par Lassina Dao et l’ex-député à l’Assemblée nationale Té G. Sanou, est que, « l’installation de Charles Sanou est imminente ». Selon eux, le gouverneur de la Boucle du Mouhoun, Victor Dabiré va tenir compte du résultat du vote qui a porté Charles à la tête de la mairie de Kouka. Quant à l’information selon laquelle il y aura une délégation spéciale, les partisans de Charles Sanou la démentent et sont contre toute idée du genre. Avant de quitter Kouroumani, les conseillers qui ont voté Charles Sanou ont été informés de la tenue d’une rencontre le jeudi 18 avril 2013 avec le gouverneur à Dédougou. Le « feuilleton » sur la commune de Kouka n’a donc pas encore connu son épilogue.

Souro DAO/ daosouro@yahoo.fr

L’Express du Faso

Vos commentaires

  • Le 15 avril 2013 à 21:24, par MIROIR du PEUPLE En réponse à : Commune rurale de Kouka : La division au sein du CDP empêche l’installation du maire

    Cette election d’edyle est similaire a celle de l’arrondissement 4 de ouaga. Et son denouement fera jurisprudence pour la suite a donner au cas Anatole Bonkongou deja suspendu des instances de son parti, le cdp.

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril 2013 à 22:35, par leconquérant En réponse à : Commune rurale de Kouka : La division au sein du CDP empêche l’installation du maire

    connaissant bien la localitéet y ayant séjourné dans le cadre de mes activités de recherches ; la tenue de cette réunion à Kouroumani (village situé à 15 kms) de Kouka me parait tout de même curieux. Pourquoi des gens qui disent avoir la majorité (donc la légalité et la légitimité) se retirent loin du chef lieu de commune pour tenir une telle rencontre. J’ai oui dire que le gouverneur avait reuni les parties pour trouver une solution. Quelles sont les conclusions de cette rencontre. Ceux qui connaissent charles sanou (trésorier adjoint de l’UNPCB ) disent que les conseillers ont bénéficiés de présents la veille des élections. Une question à ceux qui soutiennent ce monsieur. Est il le candidat officciel du CDP ? Sous la bannire de quel parti a t il été élu. Si charles ne peut pas respecter la décision de son parti pensez vous qu’il aura du respect pour quelqu’un d’autre voire pour l’administration elle même.Il semble que c’est l’ancien député SANOU Té qui manipule ce groupe pour se positionner pour les sénatoriales.

    Répondre à ce message

    • Le 16 avril 2013 à 07:54, par dielba En réponse à : Commune rurale de Kouka : La division au sein du CDP empêche l’installation du maire

      Té Gandi, n’est pas un manipulateur. Je le connais, à moins qu’il n’ai changé en rentrant en politique. C’était un monsieur très bien, gentil et honnête. Des fois, je trouve que votre parti exagère en voulant imposée des gens non représentatifs. Il faut que cela change, sinon les militants sérieux vont vous quitter et aller se chercher ailleurs. Partout c’est la même chose. On impose et on impose comme quoi c’est la directive du parti.

      Répondre à ce message

    • Le 16 avril 2013 à 08:47, par Nobga En réponse à : Commune rurale de Kouka : La division au sein du CDP empêche l’installation du maire

      Toi tu es juste un opposant au nommé Charles et je ne penses pas que tu sois franc ou du moins impartial dans ton intervention. A quoi vaut une consigne du CDP actuellement ?

      Répondre à ce message

    • Le 16 avril 2013 à 11:33, par LE BANWALAIS En réponse à : Commune rurale de Kouka : La division au sein du CDP empêche l’installation du maire

      salut a vous chers internautes
      hors mis toutes les considérations politiques, le nommé charles n’a meme pas franchie le CE1. que voulez vous que ce monsieur puisse comprendre a un budget d’une commune et l’exécuter comme il se doit. ensuite s’il était entouré de gens compétents en la matière cela pourrait se comprendre. malheureusement les autres membres du bureau du conseil municipal qui l’accompagne sont a peu prés du meme niveau intellectuel que lui. personne n y a le niveau CM. Charles n’a fait que les achèter avec les ristournes destinées aux cotonculteurs dont il est le trésorier et je ne sais quoi encore. Mettez vous un instant à la place d’un fils de la commune de kouka. Et enfin LA différence avec la situation de l’arrondissement 4 de ouaga. c’est que la population est avec anatole et a kouka c’est le contraire avec charles.

      Répondre à ce message

      • Le 23 avril 2013 à 10:18, par L’impartial En réponse à : Commune rurale de Kouka : La division au sein du CDP empêche l’installation du maire

        LE BANWALAIS, je vous rappelle que l’élection au poste de maire n’est pas un concours d’agrégation ,si tel l’était ; votre Charles n’oserait même pas rêvé y prendre part. Trouvez autres arguments, mes très chers Bwaba, la commune de Kouka est différente du village de Kouka. Mes chers esclaves ne vous offrez pas à un spectacle digne de personnes extrémistes. Où sont passés les intellectuels, les cadres ,les personnes ressources.... de Kouka ?
        De grâce reprenez les choses en main ceux qui sont élus sont aussi des fils de la commune et ils l’ont été démocratiquement. Comme vous le dîtes :Charles a payé la conscience des électeurs, lui analphabète l’a appris avec vous intellectuels du CDP qui avez érigé l’achat des conscience en système électoral. Vos "touguili" ont été réussi par ce système , acceptez de souffrir qu’on vous l’applique de l’intérieur.
        Mes chers bwas si vous n’êtes pas capables de vous auto gérer, laissez nous le faire à votre place

        Répondre à ce message

  • Le 15 avril 2013 à 23:07 En réponse à : Commune rurale de Kouka : La division au sein du CDP empêche l’installation du maire

    Comme l’a dit l’internaute le miroir du peuple. Effectivement depuis je suis cette affaire de maire de la commune de Kouka , elle semble être une copie conforme de l’arrondissement 04 de Ouaga. Voici un monsieur selon toute vraisemblance qui a achété des conseillers pour se faire élire contre la décision du SEN de son parti. Et les populations qui le connaissent depuis qu’il dirige le bureau de l’union des producteurs de coton de la commune refuse son installation à cause de son incompétence et de sa moralité. Il semble que les GPC sont entrain de se reunir dans la province des BANWA pour demander son départ sinon une crise du coton risque de naître. Et si le gouverneur use de la force , sans doute qu’il va précipiter cette crise et bonjour les dégats. Le gouverneur par prudence doit attendre le denouement de la crise de Ouaga avant toute intitiative.

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril 2013 à 01:46, par un fonctionnaire de la localité En réponse à : Commune rurale de Kouka : La division au sein du CDP empêche l’installation du maire

    L’UNPCB est en voie de remplacer le CDP. Son président était 9è sur la liste nationale au titre du CDP. Le vice président est maire CDP de KOUMBIA. Maintenant le trésorier veut devenir maire de Kouka. Quant on sait que l’an passé cette structure a ponctionné plus du milliard sur les risrournes des pauvres paysans. On ne savait pas que c’était pour battre campagne. Sinon comment le nommé Charles gagne t il l’argent pour ses festins et sa corruption. Je suis en service dans la province. Charles en tant que paysan mais surtout trésorier de l’UNPCB est à son 3è vehicule depuis décembre. Maintenant il roule en RAV4.Où gagne t il autant d’argent ? Combien a til donné au journaliste ? Il a affirmé lors de la même rencontre avoir remis le nécessaire aux autorités administratives. Qu’est ce à dire ? Combien chaque responsable administratif a t il pris ? Car dans cette affaire on parle de grosse enveloppe remises à certaines autorités administratives locales. Combien de sacs d’engrais ont été remis aux autorités de Kouka à dédougou en passant par solenzo. Il ya tellement de choses à dire sur cette affaire de maire de kouka. Qui sont ceux qui ont encouragé Charles a béfier le secrétaire exéccutif de son parti tant au niveau local que national. Des noms sortiront bientôt et les cadeaux reçus dévoilés.

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril 2013 à 07:32 En réponse à : Commune rurale de Kouka : La division au sein du CDP empêche l’installation du maire

    Une question aux autorités administratives de cette localité.La rencontre semble se tenir dans une salle de classe à voir la photo. Ces derniers ont ils bénéficié d’une autorisation ? Quant l’administration locale verse dans un comportement partisan , elle ne fait qu’exacerber les crises. Qu’ à fait l’administration face à ces hors la loi ? Et pense t elle que ces gens une fois installés auront ils un peu d’égaerd pour l’administration elle même ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril 2013 à 09:31, par nano En réponse à : Commune rurale de Kouka : La division au sein du CDP empêche l’installation du maire

    Affaire de candidat retenu par le parti CDP à causé beaucoup de problèmes dans les communes. Il faut pour cela laisser la population de décider de celui qu’il veut à la tête de la mairie.

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril 2013 à 11:07, par Kouka En réponse à : Commune rurale de Kouka : La division au sein du CDP empêche l’installation du maire

    je pris les responsables politique d’arréter d’instrumentalisé les populations car ils n’y gagnent absolument rien sinon que de confisquer l’avénir de leurs frères et soeurs. aujourd’hui l’ex gouverneur et le Député Actuel du CDP devraient chercher l’apaisement des coeurs et non ce campé sur une position qui est antidemocratique. aujourd’hui on ne peut pas parler de decision d’un parti car c’est l’ensemble de tous les partis qui ont pris part aux éléctions du 2 décembre 2012 qui ont voté le maire, et en plus le parti dévrai ténir compte du choix de la base avant de decider de façon unilaterale. Installons le maire et unissons nous autour de lui pour que la commune de Kouka ne soit pas en marge de developpement du pays.

    Répondre à ce message

    • Le 17 avril 2013 à 13:37, par Dofini En réponse à : Commune rurale de Kouka : La division au sein du CDP empêche l’installation du maire

      Mon cher kouka ne connait donc pas la commune de kouka. L’ex gouverneur et l’actuel deputé avaient trouvé un terrain d’enttente entre Charles et le camp adverse mais a la derniere minute le catalyseur ( le deçu) a balayer du revers de la main le consensus. Le probleme n’est ni Charles ni l’ex gouverneur ni le deputé Bouba mais simplement le deçu des elections couplés .
      Courage au deputé Bouba Sannou , Zongo O Sylvain pour l’initiation des rencontres filles et fils des banwa a Ouagadougou et a Bobo

      Répondre à ce message

  • Le 16 avril 2013 à 11:09, par Rayimkoudmdé En réponse à : Commune rurale de Kouka : La division au sein du CDP empêche l’installation du maire

    pourquoi tant de gesticulation autour de l’élection d’un maire ? et c’est au CDP qu’on voit ça. le CDP est entrain de se faire harakiri la fin est toute proche. wait an see

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril 2013 à 11:19 En réponse à : Commune rurale de Kouka : La division au sein du CDP empêche l’installation du maire

    Une situation similaire existe dans la Commune de Doumbala, Province de la Kossi. La raison de ce blocage y est différente : on refuse le Maire élu au fait que celui-ci ne vient pas du chef lieu de Commune, malgré l’expression claire et nette des résultats des votes des élus municipaux en sa faveur ( du simple au double). Refuser ce résultat , c’est refuser la décentralisation dans son ensemble , basée sur un modèle de fonctionnement démocratique comme au temps de l’Agora . Où allons-nous ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril 2013 à 15:29 En réponse à : Commune rurale de Kouka : La division au sein du CDP empêche l’installation du maire

    la situation que vie certaine commune montre que les nouveaux dirigeants du CDP ne sont pas à la hauteur des taches qui les attendent. pourquoi refuser le choix du peuple dans les commune ? si le CDP est capable de refuser le verdict des urnes au niveau de l’élection des maires, c’est que le jour ou il perdra les élections présidentielles ils tenteront de confisquer le pouvoir comme en cote d’ivoire. a l’arrondissement 4 le partie à échoué face au refus des conseillers de démissionner. un François COMPAORE ayant des ambition de briguer la magistrature suprême est entrain de démontrer qu’il n’est pas démocrate,. si la volonté du peuple n’est pas respecté dans ces communes, préparons nous au pires pour ce pays avec ces nouveaux dirigeants du CDP ;

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril 2013 à 15:35 En réponse à : Commune rurale de Kouka : La division au sein du CDP empêche l’installation du maire

    bonsoir, si les dirigeants ne respectent pas la volonté du peuple dans l’arrondissement 4 ,à Kouka et dans les autres communes, il sera difficile d’aller au referendum. le peuple sait ce qui l’attend si ...................... ; le CDP est à la croisé des chemin comme son mentor ; MAIS le laisser entre les mains de ce groupe fait peur. comme le journaliste la dis je cite :"si le cdp ne respecte pas la volonté du peuple et parle chaque fois de paix ,c’est de l’utopie ; le jour qu’il vont perdre le pouvoir, ils mettront le pays dans la merdes"

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril 2013 à 15:47 En réponse à : Commune rurale de Kouka : La division au sein du CDP empêche l’installation du maire

    si la situation dans l’arrondissement n°4 et dans le communes à problème se termine par des délégations spéciales c’est vraiment un recule de la démocratie. à l’arrondissement 4 l’ancien maire joue au Bagbo. il a trompé le parti en faisant croire qu’il aide le partie. si les dirigent du cdp ne se méfie pas de ce monsieur , ils verront que ses agissement occasionnera le printemps burkinabés. zakarya sait qu’il ment ; ment aux dirigeant de son parti. mais qu’ils ouvrent les yeux et très vite avant qu’il ne soit trop tard. tous les conseillers ont refusé de démissionner et vous suivi toujours zakarya en refusant le verdict du peuple. zakarya a présidé le bureau qui a élu Anatole Bonkoungou et après il refuse . quelle honte ; je comprend pourquoi le député Ablassé avait traité ce monsieur de délinquant

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Système de santé : Le Mouvement des intellectuels pour le développement monte au créneau
Burkina Faso : La traite de nouveaux acteurs dans la politique, un vent d’espoir ?
Burkina : L’UPC dénonce une campagne déguisée du Président Roch KABORE
Tabaski 2019 : L’UPC souhaite une joyeuse fête aux musulmans
Fête de l’Aid El kébir : « Un moment privilégié de partage et de solidarité en Islam », salue l’UNIR/PS
Vie politique : Une délégation du Mouvement patriotique pour le salut chez le Mogho Naaba
Fête de l’Aïd-El-Kébir : Les vœux du MPP aux fidèles musulmans
Démocratie : « De l’urgence d’interdire les partis politiques »
5 août 1960-5 août 2019 : Le Burkina commémore le 59e anniversaire de son indépendance
Anniversaire du 4 août : Le président du Faso salue « l’engagement patriotique des acteurs » de la révolution
4 août 1983 : L’appel du président Thomas Sankara
Burkina Faso : Résoudre « l’absence » d’État ou périr !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés