Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le Sage donne tous ses soins à la racine. La piété filiale et lе rеsресt еnvеrs lеs suрériеurs sοnt lа rасinе dе lа vеrtu. » Confucius

Premier ministère : Les acteurs du monde universitaire reçus en audience

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Luc Adolphe TIAO, Premier ministre • • mardi 19 mars 2013 à 21h29min
Premier ministère : Les acteurs du monde universitaire reçus en audience

Conseils scientifiques, personnel administratif, technique, ouvriers et de soutien (ATOS), et les syndicats d’enseignants, tous ont été reçus en audience par le Premier ministre Luc Adolphe Tiao le 18 mars 2013. Ces rencontres s’inscrivent dans le cadre des activités de visite des universités de Ouagadougou et de Ouaga II.

Les audiences avec les différentes composantes du monde universitaire ont été perçues comme étant les cadres appropriés d’indentification à la fois des problèmes que connaissent nos deux universités publiques de la capitale, que des pistes de solutions.

Mais parce que, dit-on à la Primature, « le climat n’est pas favorable au dialogue », les syndicats d’étudiants n’ont pas été reçus, comme prévu. Avant cette série d’audiences, les étudiants avaient manifesté de façon quelque peu violente leur indignation face aux promesses non tenues tandis que leurs conditions de vie et d’études ne font que se dégrader.

Tout compte fait, les problèmes, ne serait-ce que les plus saillants, auront été posés et discutés par les autres acteurs reçus par le Premier ministre Luc Adolphe Tiao.

Les préoccupations des conseils scientifiques

Le Conseil scientifique est une structure à caractère académique qui propose, au Conseil de la formation et de la vie universitaire, des mesures de promotion des enseignants, des approches pédagogiques adaptées, des politiques de recherche, de documentation scientifique et technique ainsi que la répartition et la gestion des moyens de recherche.

Par la voix du Professeur Filiga Michel Sawadogo, les conseils scientifiques des universités de Ouagadougou et de Ouaga II ont soulevé un ensemble de problèmes dont celui des infrastructures où il y a la nécessité de faire une planification en termes de construction de locaux.

L’amélioration des conditions de vie et de travail du corps enseignant à travers notamment l’augmentation des salaires et indemnités, et la nécessité de travailler rapidement au remplacement de ce corps à forte tendance vieillissante, ont également fait l’objet d’échanges avec le Chef du gouvernement.

Aussi le souhait a-t-il été émis de voir les conditions des étudiants s’améliorer pour que de façon générale, l’efficacité interne et externe soit assurée au sein de nos universités.

En réponse, le Premier ministre a promis, avec les membres du gouvernement qui l’accompagnaient, d’examiner avec attention les préoccupations ainsi soulevées. Déjà, confie-t-on, « nous sentons qu’il est bien décidé et que certainement les perspectives sont bonnes ».

Relativement à la question du blanchiment technique des cursus universitaires, le Pr Sawadogo dit y voir une solution de réalisme, au regard notamment du chevauchement entre différentes promotions.

Personnel ATOS : la plateforme revendicative de 2011 sur la table

Elaborée en mars 2011, la plateforme revendicative du Syndicat national autonome des agents administratifs, techniques, ouvriers et de soutien (SYNATHOSUB) peine à trouver satisfaction. Et l’occasion offerte par l’audience avec le Premier ministre a été saisie pour en discuter davantage.

Au centre de cette plateforme, se trouve la question de l’indemnité spécifique au profit du personnel « ATOS » des universités de Ouagadougou et de Ouaga II. Et l’explication en est que « nous travaillons dans un contexte assez particulier avec un personnel qui bénéficie d’un statut particulier », selon Aristide Zoungrana, Secrétaire général du SYNATOSUB.

La question des infrastructures a également été abordée par le SYNATOSUB qui relève leur vétusté pour la plupart, et la faiblesse de leurs capacités d’accueil d’étudiants en croissance numérique plus importante.

« J’avoue que la réaction du Premier ministre a été des plus inattendues, parce que nous avions pensé à une polémique comme d’habitude », a confié Aristide Zoungrana.

Le SYNADEC dit noter la bonne intention du gouvernement

Pour Pr Magloire Somé, il faut qu’on règle la question des infrastructures, tout comme la question cruciale du manque d’enseignants. Le gouvernement s’est engagé à essayer d’apporter des solutions durables à ce niveau en planifiant la réalisation de tout cela. « Pour nous, c’est une bonne intention ; maintenant, nous attendons que le gouvernement pose des actions concrètes afin de rassurer l’ensemble des composantes de l’université ».

Se prononçant sur la manifestation des étudiants à l’arrivée du Premier ministre à l’université de Ouagadougou, Magloire Somé dit y voir l’expression d’une insatisfaction, d’un mécontentement. Pour lui en effet, les étudiants pensent que jusque-là, on ne s’est pas suffisamment intéressé à la résolution des problèmes de l’université, encore moins des problèmes qui leur sont spécifiques.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 19 mars 2013 à 22:17, par Achille En réponse à : Premier ministère : Les acteurs du monde universitaire reçus en audience

    LAT, toute solution n’incluant pas l’ANEB est vouée à l’échec et tu le sais bien. Prétendre le contraire serait jouer à la politique de l’autruche.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2013 à 08:26, par NABIIGA En réponse à : Premier ministère : Les acteurs du monde universitaire reçus en audience

    J’ai suivi le premier ministre à la télé hier. Je suis choqué par son comportement et son style de communication. « ....... le Burkina est bien gérer, disons le. Par rapport à d’autres pays le Burkina est très bien gérer ! » Un premier ministre ? J’ai honte pour ce manque de retenu et de diplomatie. On dirait un parvenu qui s’exprime. Sans respect et pour son auditoire et pour les téléspectateurs. Si le Burkina est bien gérer ce n’est pas à lui de nous le dire. Il connaît d’ailleurs quel pays en dehors de la France ? Vivement qu’on nous trouve un premier ministre mature et sérieux.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2013 à 08:26, par Augias En réponse à : Premier ministère : Les acteurs du monde universitaire reçus en audience

    Bien parler Pr Magloire SOME . Il ne suffit pas seulement de prendre note des revendications des étudiants et de promettre une analyse profonde de ces revendications. Toutes les couches sociales en n’ont marre de ces différentes promesses. Nous voulons des actions concrètes sur le terrain. Au lieu de passer de temps à temps à changer les véhicules des différents ministre, deputés, présidents d’institutions, directeurs généraux... utiliser plutôt toutes ces ressources à la construction des locaux socio-éducatifs pour le peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2013 à 09:40 En réponse à : Premier ministère : Les acteurs du monde universitaire reçus en audience

    Visiblement, le gouvernement ne se préoccupe guère de régler les problèmes. Si la plateforme revendicative de mars 2011 est toujours sur la table, on n’est pas sorti de l’auberge de notre sous développement. Et, nos gouvernants actuels s’en foutent royalement de l’université car leurs enfants étudient tous à l’extérieur comme les Etats Unis

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2013 à 10:06, par Champion En réponse à : Premier ministère : Les acteurs du monde universitaire reçus en audience

    les enseignants on bien fait c’est d cette manière kon peu resourdr les problème e non en lapidant l PM.Mes chèrs étudiants delué 1p vtre vain pour kon arriv à vous aidé.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2013 à 10:12, par Kri2coeur En réponse à : Premier ministère : Les acteurs du monde universitaire reçus en audience

    Bonjour à tous,
    Toutes mes félicitations au 1er LAT pour avoie eu le courage de descendre au campus, pour "toucher du doigt les réalités de la vie estudiantine"tout en "déplorant" ce qui s’est passé, je voulais inviter toute autorité du BF,à quelque niveau que ça soit de souvent s’élever au-dessus de la mêlée,de pouvoir faire un dépassement de soit pour toujours avoir une place dans le cœur pour le dialogue,à l’image d’un certain Gandhi,d’un certain Nelson Mandela, etc.Jusqu’à preuve de contraire je pense à mon humble avis c’est quand ça ne va pas qu’on instaure le dialogue (et non en période calme) quand du coté du 1er ministère on dit que « le climat n’est pas favorable au dialogue » et évoquer cette raison pour écarter les organisation à caractère syndicale du processus de dialogue, cela m’inquiète.Ceux que le PM a reçu sont la pour quoi ?pour enseigner, n’est-ce pas, mais enseigner qui ?Il faut que nous tirons enseignement de cette célèbre phrase du MAHATMA "tout ce qui ce fait pour moi, sans moi, est contre moi" et se dire qu’avoir de bonnes intentions envers une personne ne suffit pas.
    Très respectueusement Excellence Monsieur le Premier Ministre

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2013 à 10:39 En réponse à : Premier ministère : Les acteurs du monde universitaire reçus en audience

    Arrêtons avec ces réunions bidons pour se chatouiller.Nos gouvernants nous parlent chaque fois de boum minier mais ils font quoi avec notre argent ?Qu’ils mettent maintenant et tout de suite 500 milliards francs CFA pour la construction des infrastructures et recrutement des enseignants pour nos Universités.Ensuite 100 milliards francs CFA chaque année jusqu’en 2015 et normalement ça devrait aller en attendant qu’on vire Blaise Compaoré en 2015 pour faire un audit de nos finances publiques et ensuite engager des poursuites judiciaires pour bien mal acquis contre tous ces délinquants à col blanc qui ont eu à gérer ce pays de 1987 à ce jour.Je vous assure que nous pourrions récupérer plus de 2000 milliards francs CFA des mains de ces cleptomanes criminels et avec cette somme récupérée,nous pouvons voir l’avenir en rose.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Insurrection populaire d’octobre 2014 : Luc Adolphe TIAO à la MACO
Discours de Tiao sur la situation de la nation : Des citoyens attendent davantage du gouvernement
Discours sur la situation de la nation : Luc Adolphe Tiao entre félicitations et remise en cause de légitimité
Discours sur la situation de la nation du Premier ministre Luc Adolphe TIAO du 3 avril 2014
Beyon Luc Adolphe Tiao, premier ministre du Burkina Faso, « une démocratie qui marche bien » (2/2)
Beyon Luc Adolphe Tiao, premier ministre du Burkina Faso, « une démocratie qui marche bien » (1/2)
Luc Adolphe Tiao : « Le vrai problème au Burkina c’est que nous n’avons pas de vraies entreprises performantes, capables de réaliser des travaux de grande échelle et de grande qualité ».
TIAO A L’ASSEMBLEE NATIONALE : Attaques de l’opposition, réplique de la majorité
ETAT DE LA NATION : ‘’RAS’’ pour les uns, déception pour les autres
Discours sur la situation de la Nation : Luc Adolphe Tiao note d’appréciables performances engrangées en 2012
Discours sur la Situation de la nation en 2012 selon Luc Adolphe TIAO : L’intégralité du document
Communiqué de presse : Luc Adolphe Tiao attendu à l’Assemblée nationale le 4 avril 2013 pour la présentation de la situation de la Nation
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés