Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «De toutes les sciences humaines, la science de l’homme еst lа рlus dignе dе l’hοmmе.» Nicolas de Malebranche

Bobo : Les maires d’arrondissement sont connus

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2012 • • lundi 11 mars 2013 à 21h12min
Bobo : Les maires d’arrondissement sont connus

Après la commune, Bobo-Dioulasso connait désormais ses maires d’arrondissement. Tous issus du CDP, ils ont été élus conformément aux directives de leur parti. Liste complète des maires chargés du développement des sept arrondissements de la cité de Sya et entretien avec Ibrahim Sanou, maire de Dô.

Arrondissement 1 : Békaye Sanou
Arrondissement 2 : Ibrahim Sanou
Arrondissement 3 : Fatou Ziba
Arrondissement 4 : Hien Momo Jacqueline
Arrondissement 5 : Seydou Sanou
Arrondissement 6 : Karim Barro
Arrondissement 7 : Moussa HEMA

Ousséni BANCE
Lefaso.net


Ibrahim Sanou, nouveau maire de l’arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso : « Il y aura plus d’action envers les jeunes »

C’est fait. Les jeunes du CDP ont réclamé le partage du pouvoir, ils l’ont désormais avec la propulsion d’Ibrahim Sanou à la tête de l’arrondissement de Dô. Ex chef du service de communication de la mairie de Bobo-Dioulasso, Ibrahim Sanou a promis plus d’action envers la jeunesse au cours d’une interview.

Vos premiers mots en tant que maire de l’arrondissement de Dô ?

Ibrahim SANOU : J’ai Juste des reconnaissances. Des reconnaissances au responsable de mon parti, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), qui ont eu confiance à ma personne et à travers moi, à la jeunesse bobolaise. Je salue aussi tous nos électeurs et toutes les personnes impliquées de près ou de loin dans mon élection.

Avec vous la jeunesse CDP a eu ce qu’elle demandait, croyez-vous que vous seriez à la hauteur des attentes ? Qu’attendre de plus du pouvoir des jeunes ?

Ibrahim SANOU : Plus de vigueur, d’engouement et d’action envers la jeunesse

Sous quel signe placez-vous votre mandat ?

Ibrahim SANOU : C’est d’abord la cohésion. Une fois qu’on à la cohésion on travaillera pour le bien-être des populations.

Quelques grands axes de votre mandat ?

Ibrahim SANOU : Il s’agit pour nous de contribuer à la réalisation du programme politique du président Blaise Compaoré à savoir « Bâtir ensemble un Burkina émergent ». Ensuite au niveau local, l’aménagement des voies, le bien-être des populations, la création d’emplois pour les jeunes… seront nos préoccupations.

Qu’attendez-vous de vos adversaires qui ont vu leur rêve brisé ?

Ibrahim SANOU : Juste après mon élection, nous avons discuté avec les uns et les autres. Après les élections il n’y a plus d’inimitié, tous les conseillers de l’arrondissement travailleront pour le bien-être des populations.

O. B.
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 11 mars 2013 à 20:07, par Pas possible En réponse à : Bobo : Les maires d’arrondissement sont connus

    tout est bien sauf Karim Barro, le fils du Richard Barro Djandjinaba qui a la peau dur. il ne veut pas partir.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2013 à 21:52, par Koudpoko En réponse à : Bobo : Les maires d’arrondissement sont connus

    Pitié, regardez ce que Bobo est devenu, écoutez la jeunesse bobolaise, elle a besoin de travailler, de se former, elle a besoin de se prendre en charge ; n’enterrez pas leurs rêves !!! A croire qu’il n’ya pas de politiciens capables à Bobo !

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2013 à 22:09, par consultant En réponse à : Bobo : Les maires d’arrondissement sont connus

    En dehors de mme Hien Momo Jacqueline et de Moussa Hema lequel des maires a la carure d’une personnalite pouvant convaincre un partenaire au developpement. attendez-vous qu’on vous demande des comptes si vous pensez que c’est facile d’etre maire, comprenez que desormais il y aura l’obligation de resultats.

    Répondre à ce message

    • Le 12 mars 2013 à 08:23, par lebobolais En réponse à : Bobo : Les maires d’arrondissement sont connus

      Félicitation aux heureux elus !!! Mais tout ce que je les souhaite comme malheur, qu’ils adhèrent aux aspirations de la population bobolaise. Qu’ils prennent à coeur la construction et le développement de la ville de bobo comme priorité N°1.

      Répondre à ce message

    • Le 12 mars 2013 à 14:23, par le boss En réponse à : Bobo : Les maires d’arrondissement sont connus

      tu a rèson mn ga,encor salia e karim.cette vil n va jamè évolué.neanmoins j suis conten avk l’arrivé d’1 hoe honnête come hema moussa avk 2brav dames.hema grouille rgler l problème d no non lotis à bel vil.surtout n t lèce pa 1fluencé par karim baro.Bn ven à no 2maman e c courageux hema.

      Répondre à ce message

    • Le 12 mars 2013 à 16:53, par SOULEY En réponse à : Bobo : Les maires d’arrondissement sont connus

      CONSTRUIRE N’EST PAS CHOSE FACILE CINQ ANS PEUT ETRE PAS SUFFISANTS. DIX ANS LARGEMENT LE TEMPS POUR CONVAINCRE.
      L’UNION FAIT LA FORCE.

      Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2013 à 08:29, par Hamane En réponse à : Bobo : Les maires d’arrondissement sont connus

    On emprunte le terme jeune chez les blancs, on le vide de son contenu, on le remplit d’un autre contenu et on embrouille les gens que jeune, jeunes, jeunes. Au niveau international, un jeune a entre 13 et 25 ans. à partir de 26 ans tu es un adulte. Mais dans la branche jeune du CDP, on y retrouve des jeunes plus âgés que Blaise Compaoré qui a déjà 61 ou 62 ans. Quand je critique tous ces adultes qui se font passés pour des jeunes pour parler au nom des jeunes et les exploiter, améliorer d’abord leur propre condition de vie, ils me répondent qu’une conférence de la jeunesse africaine à repousser l’âge des jeunes de 13 ou de 15 à 35 ans en Afrique. car el contexte africain est différent du contexte international. que quand on regarde nos traditions, dans certaines certaines jusqu’à 35 ans on est jeunes. Je réponds aussi que pousser jusqu’à 35 ans est normale car à cette rencontre de la jeunesse africaine, il n’y avait certainement que les 26-35 ans donc qui, ne s’assumant pas comme adulte, pousse la limite à 35 ans. Par ailleurs à quelle tradition africaine se réfère t-on pour aller à 35 ans ? les cultures sont très hétérogènes. Dans certaines, pour être jeunes, il faut passé par initiation ou avoir été initié il ya X saisons, pour d’autres il faut être circoncis, être célibataire, etc. la tradition avait sa variation et variété. Par ailleurs, le français jeune est un terme occidental. Si l’Afrique n’a pas honte de copier ce terme, elle ne devrait pas avoir honte de fixer les âges de 13-15 à 25 ans. aller jusqu’à 35 pour la particularité de l’Afrique peut sous-entendre qu’en Afrique, jusqu’à 35 ans on n’est pas assez adulte pour s’assumer en Adulte, que les 26-35 ans en Afrique sont incapables de s’assumer comme les 26-35 ans d’ailleurs et que les 13-25 ans en Afrique aussi sont trop bébé pour s’autodéterminer comme les 13-25 ans d’ailleurs. Pour une fois, ce ne sont pas les autres qui nous stigmatisent, qui nous "infériorisent". c’est nous mêmes. si les autres avaient dit que le quotient intellectuel, les manières d’agir, dépenser et d’être du jeune (13-25 ans) en Afrique est inférieur à ceux des jeunes d’ailleurs du mêmes âge pour que les jeunes d’Afrique puisse s’autodéterminer sans les 26-35 ans en complément ou renforce, on allait tous crier au scandale. et pourtant c’est la même chose nous sommes en train de dire sans le dire. Honte à vous ces vieux jeunes (26-35 ans) ou ces (jeunes adultes (26-35 ans) qui continuent de parler au nom d’une jeunesse qui vous voit non comme des pairs, mais comme des tonton, des tantie. On sait très bien qu’un jeune de 13 ans en Afrique doit appeler un jeune de 35 ans tonton ou tantie. ces jeunes vieux du CDP (26-35) devraient plutôt libérer la place des vrais jeunes etaller se battre chez les adultes du CDP pour que les retraités (plus de 60 ans) ailles effectivement à la retraite et laisser leur laisser la place. Regarder combien de vieux du CDP continuer de jouer à l’adulte pour ne pas quitter le moindre pouvoir. C’est aussi parce que les 26-35 ans ne s’assument pas en adultes, se font jeunes ou bébé. le développement du faso passe aussi par une responsabilisations des gens selon les tranches d’âge. Chers jeunes 13-25 ans, chassez tous les tonton tantie qui prennent votre portion de pouvoir. Chercher adultes 26-59 ans chassez tous ces vieux qui doivent aller se reposer prendreleur pensions pour que vous gagniez vos perdiems de salaire. chers vieux, assumez vous, vous avez atteint l’âge de la sagesse, soyez sage, libérer la place et les jeunes et adultes vont respecteront plus.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2013 à 10:24, par luckas En réponse à : Bobo : Les maires d’arrondissement sont connus

    Bobo yako !!! est-ce une malédiction ? avec ça , où allons-nous ? Du maire central Salia Sanou à Karim Barro , ils ont fait quoi de bon. La pouasse !!!!
    Les mosis sont malins , ils mettent des gens capables, après un titan comme Simon c’est un phinx comme Marin. Ouahigouya c’est un balaise comme Gilbert et j’en passe. Eh bobo, I fo,

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2013 à 11:01, par ANNAN En réponse à : Bobo : Les maires d’arrondissement sont connus

    ouiiiiiiiiiiiiih !!!!!!!!!!!!!!!!!! wendééééééé !!!! Karim Barro encore ? Mon arrondissement est encore mal parti. Bobolais, levons-nous car seuls les imbéciles ne changent pas.
    On a changé à Ouaga, c’est bien
    On a changé à Ouahigouya, c’est bien
    Mais à Bobo, l’imbécilité constitue une gangrène. On conserve malgré la médiocrité des animateurs de la cité. Quelle honte.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2013 à 15:03, par PITIE BOBO En réponse à : Bobo : Les maires d’arrondissement sont connus

    Eh OUI, BOBO YAKO, YAKO, les mossis du CDP ne veulent pas de ton développement. Comment le CDP a pu faire ça ? Au lieu d’envoyer un SOUNGALO OUATTARA comme maire, on nous renvoie l’organisateur de DJANDJOBA. Eh DIEU qu’avons nous fais pour mériter ça du CDP ? Après c’est pour dire que les jeunes de BOBO n’aiment pas travailler, ce sont des fainéants

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Election du maire de Dandé : Le CDP sort gagnant après une longue bataille politique
Commune de Soubakaniédougou : Bakoi Désiré Soulama reprend la mairie
Élections municipales partielles : Les résultats définitifs sont connus
Municipales partielles : Les résultats provisoires proclamés
Résultats provisoires des municipales partielles à l’arrondissement 4 de Ouaga : Les tendances en faveur de l’ODT, suivie du CDP
Résultats provisoires des municipales partielles à Soubakanièdougou : Le CDP en tête, suivi de l’UPC et du RDB
Dandé : L’UNIR/PS met en garde contre des malversations électorales
Résultats provisoires des municipales partielles à Yamba : L’UPC en tête, suivi du CDP et de l’ADF/RDA
Municipales partielles : Le scrutin se déroule normalement
Municipales partielles à l’arrondissement 4 de Ouaga : Sérénité des électeurs malgré l’ importance du dispositif de sécurité
Arrondissement 4 de Ouagadougou : L’UPC boucle sa campagne avec une caravane et un meeting
Reprise des municipales à Dandé : Le candidat de l’UNIR/PS craint des fraudes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés