Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un œil expérimenté ne s’y trompe jamais.» Charles Baudelaire

Election du maire de Bobo : « Je ne fais que suivre les directives de ma hiérarchie », dixit Nandy Somé, Haut-Commissaire de la province du Houet

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2012 • • mercredi 6 mars 2013 à 20h22min
Election du maire de Bobo : « Je ne fais que suivre les directives de ma hiérarchie », dixit Nandy Somé, Haut-Commissaire de la province du Houet

L’inversion du guide de la mise en place des conseils d’arrondissement et du conseil municipal ne passe chez des partis politiques à Bobo-Dioulasso. Se sentant lésés par le chronogramme établit par le Haut-Commissaire, six partis menacent de boycotter l’élection du maire central prévu pour le 09 mars 2013. Dans le box des accusés, le Haut-commissaire, Nandy Somé, dit appliquer simplement la directive de sa hiérarchie au cours d’une interview.

Comment aviez-vous préparé l’organisation et le chronogramme de la mise en place du conseil municipal et des conseils d’arrondissements de la commune de Bobo-Dioulasso ?

Nandy Somé : Vous aviez certainement suivi les élections du 02 décembre 2012 et des élections complémentaires du 17 février 2013. Bobo étant concernée par ces élections complémentaires, il fallait attendre la validation des résultats par le Conseil d’Etat pour pouvoir passer à l’élection des maires. De ce fait, Juste après la proclamation des résultats provisoires par la CENI, moi j’ai demandé à rencontrer les responsables des partis politiques qui ont des conseillers élus afin de préparer la mise en place des nouveaux conseils bien avant la proclamation des résultats définitifs par le conseil d’Etat au cours d’une rencontre.

L’ordre du jour de ladite rencontre évoquait la mise en place des nouveaux conseils. Au cours de cette rencontre, j’ai communiqué un certain nombre d’informations aux responsables des partis entre autres le délai que la loi nous donne pour la convocation des réunions des nouveaux conseils (une semaine après la proclamation des résultats définitifs par le conseil d’Etat). De même j’ai demandé aux responsables de me donner les noms de leurs conseillers pour pouvoir établir la liste des convocations.

Des partis politiques menacent de boycotter l’élection du maire de la commune à cause de la violation des directives du guide de mise en place des conseils municipaux. Est-ce que le guide a effectivement été violé ?

Nandy Somé : Beaucoup d’aspects des élections des maires ne sont pas codifiés. Pour pallier le vide au niveau du code électoral et du code général des collectivités, le MATDS a initié un guide, le guide de procédure pour la mise en place des conseils municipaux. Selon ce guide on devrait effectivement organiser l’élection des maires d’arrondissements avant l’élection du maire central. Mais au cours de ma rencontre avec les responsables politiques, j’ai fait savoir que le guide a été amendé dans la forme comme dans le fonds et apparemment on s’était compris.

Pourquoi donc une inversion des procédures de mise en place des conseils ?

Nandy Somé : Pour des raisons sécuritaires, le ministère nous a demandé d’inverser l’ordre de la mise en place des nouveaux conseils. Le ministère craint que si on commence par les arrondissements, il y aura des troubles. Pour cela il nous a demandé d’inverser l’ordre. Bien sûr, on n’a pas encore élaboré un guide légal mais il y a un mécanisme de communication entre nous et le MATDS, par un type de message qu’on appelle le télégramme officiel et c’est par là que le ministre passe chaque fois pour nous donner des instructions. C’est donc par ce canal qu’on nous a demandé d’inverser l’ordre.

Le 28 février, j’ai convoqué tous les responsables de partis politiques au cours d’une rencontre au Haut-Commissariat. Pendant cette rencontre, il y a un participant qui a voulu savoir pourquoi dans le guide on demande de commencer par les arrondissements et moi j’ai demandé de commencer par la commune. Je lui ai fait savoir à partir d’une boutade qu’avant tout, le guide nous est destiné tout en informant les participants de la directive du ministère et on s’était compris ce jour.

Les plaignants disent que Ouaga et Bobo sont les deux communes à statut particulier et il semblerait que Ouaga respecte la procédure pourquoi pas Bobo ?

Nandy Somé : Vous savez, je ne décide de rien. Je ne fais que suivre les directives de ma hiérarchie et je pensais que les responsables des partis politiques semblaient avoir compris cet aspect des choses. Suite donc à une probable concertation entre ces partis, ils m’ont adressé une correspondance le dimanche 03 mars 2013. J’ai reçu ladite correspondance le lundi. En substance les plaignants dénoncent le message du ministère, conditionnent leur participation par le respect du guide…

On vous accuse aussi de travailler pour un parti politique ?

Nandy Somé : Je ne fais que suivre des instructions. Dans la correspondance que j’ai reçue six partis politiques s’opposent au message du ministère tout en dénonçant ma responsabilité personnelle. Mais, je le dis une fois de plus, je suis un fonctionnaire et par ricochet j’applique les directives de ma hiérarchie.

Des conseillers élus pensent également que le maire Salia Sanou est associé à l’organisation de la mise en place du conseil municipal et que l’inversion de l’ordre viserait à l’aider. Qu’en dites-vous ?

Nandy Somé : On ne peut pas être à la fois juge et partie, Salia Sanou ne peut pas être associé à l’organisation de la mise en place du conseil municipal. Et pour lever l’équivoque, j’invite les gens à lire l’article 252 du code électoral qui confère cette responsabilité au Haut-Commissaire à travers ses mots : « La réunion des nouveaux conseils municipaux est convoquée par le Haut-Commissaire pour les communes à statut particulier et par les préfets départementaux dans la semaine suivant la proclamation des résultats par la juridiction administrative ». Mais, l’article 252 est limité par le non traitement de certains aspects liés à l’élection des maires notamment l’utilisation du bulletin unique, l’ordre d’installation…

Autres sources de contentieux, des conseillers et des partis politiques disent que les invitations pour la mise en place des conseils doivent être faites au plus tard trois jours avant les échéances. A la date du 05 mars soir, est-ce déjà fait ?

Nandy Somé : Depuis ce matin, on essaie de contacter des partis politiques qui ne répondent pas. Par exemple, l’UPC ne répond pas à nos appels et il semblerait que le responsable de l’ADF/RDA a gardé les invitations avec lui. Par contre, tous les partis sont passés chercher le programme de la mise en place des maires d’arrondissement et du maire central. Le guide nous dit aussi de transmettre les invitations à tout conseiller au plus tard trois jours avant la date des élections donc j’ai jusqu’à minuit du 5 mars pour distribuer les cartes d’invitation. Logiquement on devrait remettre les invitations individuellement au conseiller mais cela n’est pas possible pour la simple raison que nous n’avions pas les adresses individuelles, donc on passe par les responsables des partis pour joindre les conseillers.

La date du 09 mars 2013 pour l’élection du maire central est donc toujours maintenue ?

Oui cette date est maintenue jusqu’à nouvel ordre.

Interview réalisée par Ousséni BANCE
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Election du maire de Dandé : Le CDP sort gagnant après une longue bataille politique
Commune de Soubakaniédougou : Bakoi Désiré Soulama reprend la mairie
Élections municipales partielles : Les résultats définitifs sont connus
Municipales partielles : Les résultats provisoires proclamés
Résultats provisoires des municipales partielles à l’arrondissement 4 de Ouaga : Les tendances en faveur de l’ODT, suivie du CDP
Résultats provisoires des municipales partielles à Soubakanièdougou : Le CDP en tête, suivi de l’UPC et du RDB
Dandé : L’UNIR/PS met en garde contre des malversations électorales
Résultats provisoires des municipales partielles à Yamba : L’UPC en tête, suivi du CDP et de l’ADF/RDA
Municipales partielles : Le scrutin se déroule normalement
Municipales partielles à l’arrondissement 4 de Ouaga : Sérénité des électeurs malgré l’ importance du dispositif de sécurité
Arrondissement 4 de Ouagadougou : L’UPC boucle sa campagne avec une caravane et un meeting
Reprise des municipales à Dandé : Le candidat de l’UNIR/PS craint des fraudes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés