Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Politique sectorielle du Ministère de l’Economie et des Finances : Bilan satisfaisant en 2012

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Finances publiques • • mardi 5 mars 2013 à 22h18min
Politique sectorielle du Ministère de l’Economie et des Finances : Bilan satisfaisant en 2012

Les acteurs de la Politique sectorielle de l’Economie et des Finances (POSEF) du ministère de l’Economie et des Finances ont fait, ce mardi 5 mars 2013 à Ouagadougou, le point de sa mise en œuvre au cours de l’année 2012.

Une séance de travail qui a permis aux participants de faire l’évaluation des actions menées, d’apprécier les résultats enregistrés, d’identifier les insuffisances et surtout de dresser les perspectives pour une meilleure contribution aux atteintes des objectifs de la Stratégie de croissance accélérée et du développement durable (SCADD) qui reste en ce moment le principal référentiel du Burkina Faso en matière de développement.

A entendre le ministre de l’Economie et des Finances, Lucien Marie Noel Bembamba, les actions menées en 2012 dans le cadre de la mise en œuvre de la POSEF, donnent plus que satisfaction.

8% de taux de croissance économique en 2012

Son bilan : « Nous avons pu réaliser, en 2012, 8% de taux de croissance économique qui est vraiment en augmentation par rapport au taux de 4,2% en 2011. Le second motif de satisfaction se situe au niveau des recettes internes. Là aussi, on constate qu’en 2012 nous avons pu accroître sensiblement la mobilisation des ressources internes. Pratiquement 20% de croissance. Mais, surtout on est quasiment au niveau du taux de pression fiscale communautaire qui est de 17%. Jusque- là on était autour 12-13% mais en 2012 on a atteint 16, 6%.

Ce qui est quand même remarquable. Autres points de satisfaction, nous avons réussi à allouer aux secteurs prioritaires notamment les secteurs sociaux, des ressources conséquentes. A divers niveaux, nous avons dépassé les prévisions ».

Et d’ajouter : « Dans les autres domaines également, que ce soit au niveau des comptes publics, au niveau de la gestion du patrimoine, on a engagé des réformes qui nous ont permis d’avancer en termes de transparence et d’efficacité au niveau de la gestion des finances publiques ». Malgré ces résultats encourageants, de nombreux efforts restent à faire pour accroître la contribution des acteurs du MEF à l’atteinte des objectifs de la SCADD. Le premier défi, demeure, selon le ministre Bembamba, l’absorption des ressources.

Comités anti-corruption, directoires

Car, dit-il, une chose est de mobiliser des ressources, l’autre est de pouvoir les utiliser et à temps. Pour ce faire, les prochains chantiers vont concerner la programmation des projets et programmes, avec un accent qui sera mis sur la priorisation étant donné que l’on ne peut pas tout faire à la fois. En outre, il est également question de travailler à une meilleure exécution de la dépense publique de sorte qu’elle se fasse de façon efficace et dans les délais. L’autre grand défi, c’est la question de la gouvernance. Là aussi le grand argentier du Burkina se veut rassurant : « C’est vraiment notre cheval de bataille. Nous allons nous investir plus que jamais dans ce domaine- là. Nous avons pu mettre en place un certain nombre d’outils comme les comités anti-corruption, les directoires. Ce sont là autant de choses qui vont nous permettre d’avancer sur la question ».

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 6 mars 2013 à 06:57, par Chavez En réponse à : Politique sectorielle du Ministère de l’Economie et des Finances : Bilan satisfaisant en 2012

    Félicitations au MEF qui se veut la locomotive des ministères. Les efforts sont remarquables, surtout l’envol de la pression fiscale, ce qui traduit une amélioration importante du niveau de recouvrement comparé aux capacités réelles de l’économie du pays. Ces résultats, notamment le taux de croissance robuste de 8% en progression, sont à l’actif de l’ensemble des acteurs, qu’ils soient du public,du privé ou du parapublic. Le défi eternel pour tous reste l’absorption des ressources, une situation préjudiciable à l’émergence du Faso, qui est devenu depuis quelques années, un slogan et une aspiration pour l’ensemble de Burkinabé. Les causes de la faible absorption des ressources sont nombreuses. Elles sont à rechercher dans les tracaceries des services de contrôle à qui il faudrait trouver des mécanismes modernes de travail, et à qui il faut partager la vision de l’emergence qui commande des actions concrètes sur le terrain, et qui dit action dit ressource : donc, libérer les vannes. L’autre aspect, c’est d’assurer le dynamisme des acteurs sur le terrain de la mise en oeuvre des activités. Renforcer leurs capacités techniques fera partie de la solution. Il ne faut pas oublier aussi de les motiver au plan financier, car les petits salaires distribués ne sont pas pas incitatifs au travail. S’abstenir également des mesures impopulaires (comme celles du PM en début d’année 2012), qui n’apportent que des problèmes. Il ne s’agit pas ici d’instaurer un laxisme dans le contrôle financier, mais de réflechir à des mécanismes pour conjuguer rigueur financière et développement économique et social. Et cela est possible. Le combat de la corruption tant prôné passe par là, et il faut plus de cohérence dans l’action gouvernementale. C’est ce à quoi aspirent les Burkinabè. Courage au MEFet à tous les acteurs du développement, vive le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars 2013 à 07:49, par Fasobiga En réponse à : Politique sectorielle du Ministère de l’Economie et des Finances : Bilan satisfaisant en 2012

    Un bon score pour le MEF. A saluer

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars 2013 à 08:07, par LE CHAT !!!!! En réponse à : Politique sectorielle du Ministère de l’Economie et des Finances : Bilan satisfaisant en 2012

    vous trouvez pas que tous les bilans sont satisfaisant au Faso, comme si c’est le seul mot qu’ils ont pu trouver pour nous endormir. j’ai oublié il y a aussi synergie.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars 2013 à 18:12, par SANON En réponse à : Politique sectorielle du Ministère de l’Economie et des Finances : Bilan satisfaisant en 2012

    Bravo le MEF. Nous sommes disposés à vous accompagner nous les agents à l’atteinte des objectifs de la SCADD. On a atteint 8% de croissance en 2012, je suis sûr qu’en 2015 les 10% recherchés seront au rendez vous.
    BRAVO A TOUS LES AGENTS DU MEF

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars 2013 à 06:07, par BO service En réponse à : Politique sectorielle du Ministère de l’Economie et des Finances : Bilan satisfaisant en 2012

    mes félicitations aux ministre et à tous les agents du MEF pour des performances et je les encourage car avec le boom minier vous pouvez aller plus loin. je vous encourage également pour le transfère des ressources aux collectivités car là se trouve le salut du développement à la base

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars 2013 à 15:59, par newsteel En réponse à : Politique sectorielle du Ministère de l’Economie et des Finances : Bilan satisfaisant en 2012

    félicitation au MEF pour l’approche unité de recouvrement et pour les comités anti corruption !
    proposition:mener une enquête (sommaire) sur les agents de DME Bobo. Vous serez édifiez sur la question de corruption.plus de 15 voitures( Mercedes ;rav 4,toyota... acquis par des agents en 2011 et 2012.La gendarmerie a fait un rapport sur des agents des impôts à bobo.Le Directeur Général est venu menacer ses agents il ya un mois sur ce rapport.pourquoi ne pas publier la liste des fautifs,pourquoi ne pas les passer en conseil de discipline au lieu de faire planer la suspicion sur tous ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Salaire du fonctionnaire burkinabè : Inéquitable et non basé sur le mérite, selon 70% des travailleurs
Opération spéciale de recouvrement de la Taxe de résidence : Le directeur régional des impôts du Centre explique
Patrimoine immobilier de l’Etat : Il existe désormais un recensement géo-référencé pour les bâtiments et les terrains à Ouagadougou
Célestin Santéré SANON, nouveau Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique
Grève des syndicats des finances : Les services fonctionnent et les salaires seront payés, rassure la ministre Rosine Coulibaly
Coopération UE- Burkina Faso : La coopération accouche d’un nouveau projet de développement
Direction générale des impôts : « eSINTAX », fait officiellement son entrée dans le quotidien des contribuables burkinabè
Grève des syndicats du ministère de l’économie : Le gouvernement doit réagir par le dialogue mais dans la fermeté, selon un lecteur
Syndicats du ministère des Finances : Touche pas à mon Fonds commun
Ministère de l’Economie : Plus de 1300 milliards de francs CFA mobilisés en 2017
Affaire IUTS : Le directeur général des impôts rassure
Coopération Burkina Faso-Suède : 102 milliards de francs CFA pour soutenir les efforts de développement du Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés