Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’homme ne peut pas vivre sans feu, et l’on ne fait раs dе fеu sаns brûlеr quеlquе сhοsе. » René Daumal

Cours d’eau Dafra : Un patrimoine culturel en danger

Accueil > Actualités > Environnement • • mercredi 23 janvier 2013 à 23h58min
Cours d’eau Dafra : Un patrimoine culturel en danger

Dafra, un cours d’eau connu au-delà des frontières du Burkina, est une richesse naturelle et culturelle. A cause des actions humaines, ce cours d’eau est beaucoup menacé de nos jours, à partir de ses composants que sont le Wé (Houet) et le Sagnon (Sanyon). Notre reportage.

L’emblème de la ville de Bobo-Dioulasso est le silure. Ce silure serait un symbole des silures sacrés de Dafra. Rares sont les touristes qui, de passage à Bobo-Dioulasso, ne partent pas à la rencontre des silures sacrés de Dafra. Que dire du culte fait par les uns et les autres pour demander l’aide à Dafra et ses silures ? En somme, disons que Dafra est un cours d’eau indispensable dans le quotidien à Bobo-Dioulasso. Cette omniprésence de Dafra dans le vécu quotidien fait dire dans certains milieux que, « La ville de Sya est un don de Dafra, à l’image de l’Egypte avec le Nil ». Malheureusement, Dafra est de plus en plus pollué à cause des pratiques anti-environnementales de la population.

Cette pollution, faut-il le rappeler, menace les silures sacrés, voire le cours d’eau dans son intégralité. En effet, le cours d’eau par endroits est transformé en poubelle, avec le jet des ordures ménagères, et tout autre déchet. Les populations qui détruisent ainsi cette richesse économique et culturelle, pensent que les eaux de pluie emporteront les saletés en saison pluvieuse. Une hypothèse qui n’est pas toujours avérée, si bien que le cours d’eau est en train de se boucher au fil des ans. Ce laissez aller vis-à-vis de Dafra, doit s’arrêter tout de suite et maintenant, si nous ne voulons pas regretter la disparation du cours d’eau un jour.

C’est le lieu d’interpeller les autorités coutumières et administratives à engager des actions fortes de protection de cette richesse culturelle et économique. Les services de l’environnement et ceux de l’assainissement peuvent également fédérer leurs forces pour sauver Dafra de cette pollution. Des activités de sensibilisation à l’endroit des riverains peuvent permettre une prise de conscience au sein de ces populations qui ne perçoivent pas toujours les conséquences de leur comportement. Dafra, ce patrimoine culturel ne doit pas disparaître faute d’un engagement responsable pour sa sauvegarde.

Constat fait par Ibrahim Bado et Alasco Bado

Texte réécrit par la rédaction

L’Express du Faso

Vos commentaires

  • Le 24 janvier 2013 à 09:49, par Donmozoun En réponse à : Cours d’eau Dafra : Un patrimoine culturel en danger

    Les frères Bado, je pense que vous prêchez dans le desert !!! C’est quand l’eau et les poissons disparaitront que le ministère de la culture, la mairie et le gouvernement entier se lèveront pour reinviter le cours d’eau et introduire des silures. ca fait classe non ? C’est honteux que depuis des années, le même constat est fait et rien n’est fait. Il y a deux ans de cela, des silures sont morts et la RTB a même fait un reportage. des promesses avaient été faites et rien. C’est vraiment domage. Quend j’étais petit, il était possible du haut de n’importe quel pont de la ville qui traverse ce marigot d’admirer les silures mais maintenant, je ne sais plus à quoi ils ressemblent. c’est sûr qu’ils ont du connaitre des mutations et ne sont plus vraiment sacrés. J’ai galerer une fois pour en trouver et en montrer à mon fils qui m’emmerdaient parce que son maitre lui en avait parlé. J’ai dû marché dans des détritus pas possible et j’ai juré de ne plus le faire. je préfére encore telechargés des images de silures sur internet. Désolé de le dire mais le marigot est infeste !!

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2013 à 14:25, par Marco En réponse à : Cours d’eau Dafra : Un patrimoine culturel en danger

    L’appel est aussi lancé aux mouvements associatifs en tout genre qui existent à Bobo et qui ne savent que s’amuser et festoyer !

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2013 à 13:42, par lecteur En réponse à : Cours d’eau Dafra : Un patrimoine culturel en danger

    Il faudrait un courageux citoyen pour traduire l’autorité devant la justice pour ce désastre écologique !! pour ce qui est de la rédaction, bravo pour la réécriture mais pensez que vous êtes lus dans le monde entier ! je suggère de faire quelques efforts pour améliorer le style !!

    Répondre à ce message

  • Le 19 février 2013 à 08:40, par Lady Gaga du Faso En réponse à : Cours d’eau Dafra : Un patrimoine culturel en danger

    vraiment, ça fend le coeur de voir ça ! Quand j’étais enfant, on voyait les silures dans l’eau claire... les gros avec leurs boucles d’oreilles, c’était magnifique, ça donnait la chair de poule.... aujourd’hui, que voit-on ? des saletés, du caca partout ! ça fait pitiéééé et c’est révoltant !!! pour tout ça, je dis haut et fort que le maire Simon de Ouaga n’a rien à voir avec son homologue de Bobo ! quand il fallait bouger pour simonville, tout le monde voyait comment il s’affairait ! hélas !!! Bobo, quand vas-tu te reveiller ? quand tes dirigeants communaux vont-ils prendre leurs responsabilité ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Eau et assainissement dans le monde : Les chiffres vertigineux d’un rapport conjoint OMS/UNICEF
Ministère en charge de l’Environnement : Des États généraux pour poser un diagnostic
Ministère de l’Environnement : Un atelier pour valider le plan de formation 2019-2021
Gestion des ressources en eau : Les acteurs harmonisent leurs méthodes de travail
Journée nationale de l’arbre : Le comité national d’organisation installé
Accès à l’eau et à l’assainissement : WaterAid organise un forum régional à Ouagadougou
Lutte contre la désertification : Ouagadougou abrite un sommet de la société civile
Journée internationale de l’environnement : Nestlé Burkina nettoie le marché de Dassasgho
Forêt communale de Fada N’Gourma : La Fondation Konrad Adenauer outille les comités de gestion et de surveillance
Forêt de Kua : Le ministre de l’Environnement devrait démissionner, estime Adama Séré (Parti des écologistes)
Controverse autour de la forêt de Kua : La honte nationale !
Lettre ouverte au président du Faso : « Il faut sécuriser la forêt de Kua et déplacer le chantier vers un autre site »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés