Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un œil expérimenté ne s’y trompe jamais.» Charles Baudelaire

Conjoncture nationale : Dénoncer, condamner, réclamer sans omettre

Accueil > Actualités > Opinions • • mardi 21 décembre 2004 à 06h41min

Frédéric Ayéréoué Assomption, citoyen de son état porte ici un regard sur certains draps sales de la République.

Le sage nous prévient : "Quand la mémoire va chercher du bois mort, elle rapporte le fagot qui lui plaît". Prévenu par le sage, nous voulons oser faire de la polémique à propos de la conjoncture nationale marquée du signe de l’anniversaire de deuils, de violences en politique : 9 décembre 1991-13 décembre 1998 notamment.

L’articulation des discours, des propos, des écrits prononcés, parus à propos, inspirent plus d’une question, dont entre autres celle-ci :
hors l’hypothèse de vouloir régler ses comptes avec Blaise Compaoré,
hormis les déficients mentaux, qui n’a-t-il dette permanente car non écrite à l’endroit du président du "Front populaire"...?

Le bilan des quatre années de révolution "les actes" de la transition vers l’Etat de droit, actes venus donner couleur. Vernis au fait "démocratique" de la coordination du "Front populaire"... ne sont-ils circonstances absolutoires à l’endroit du président Blaise Compaoré, quand le 15 Octobre 1987, il épousa in"croncreto" les mots de Rodrigue" : "Je dois tout à mon père avant qu’à ma maîtresse".

Traduisons : je dois à mon Peuple avant qu’à l’amitié.
La banalisation de la vie de l’autre, le discours à convaincre de cela, n’est-il né sous le visa du"Conseil national de la révolution ?".
Qui furent idéologues dudit Conseil national de la révolution ?

N’est-ce pas que X... auteur (s) de l’assassinat de coupable (s) des meurtres de ... Sont de cette unité "d’élite" travaillée pour ? à assassiner la République depuis le meurtre du capitaine de Gendarmerie Ademdipê ?
Les Peuples des trois Voltas, ne seraient-ils à chanter gaiement notre "Fière Volta" de paix, de concorde, car "Unité-Travail-Justice ?

Hélas, des individus, plutôt des gourous pleinement gavé (es) de vodka, constipés par abus de tomates farcies, sont allé (es) sortir les capitaines Sankara et Compaoré de leur caserne de Pô.

Dénoncer, Condamner, Réclamer sans omettre serait gage d’une saine critique des crimes de sang impunis depuis le meurtre du colonel Nézien.

Fréderic Ayéréoué Assomption

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre le covid-19 : un citoyen penche pour la création d’un fonds d’urgence sanitaire
Quand aller en grève devient une obsession au Burkina !
IUTS : Une démarche approximative ou la mauvaise application d’une bonne politique ? L’analyse du Pr Idrissa Mohamed Ouédraogo, économiste
Lettre ouverte au Président du Faso : « Allez à la rencontre du bas peuple et vous saurez que le malaise est profond »
« Le MPP n’est pas apte à maintenir cet IUTS sur les indemnités et les primes », soutient Me Paul Kéré
Burkina : Les pensées de Koudraogo Ouédraogo autour de la polémique de l’I.U.T.S
Lettre ouverte au Grand chancelier : Il faut retirer les décorations aux ministres qui n’ont pas renoncé aux avantages salariaux
Application IUTS : « Le gouvernement s’est subitement trouvé un patriotisme et une lucidité scandaleusement mousseux », Bassolma Bazié
Renonciation à quelques poulets et bières au profit de l’IUTS : Le ministre Eric Bougouma a vu juste !
Lutte anti-terroriste au Burkina Faso : « A toi, tombé en martyr »
IUTS sur les indemnités et primes : Ablassé Ouédraogo exhorte le pouvoir à revoir sa copie
Sur la Révolution Démocratique et Populaire (RDP) burkinabè : M.TRAORE Mélégué, ambassadeur de Moscou et Washington !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés