Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur ,qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Résultats des municipales à Téma-Bokin : L’UNIR/PS dénonce une tentative de fraude sur le site du Conseil d’Etat

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2012 • • vendredi 11 janvier 2013 à 00h49min
Résultats des municipales à Téma-Bokin : L’UNIR/PS dénonce une tentative de fraude sur le site du Conseil d’Etat

La bataille pour le contrôle de la très convoitée commune de Téma-Bokin s’est maintenant déplacée sur Internet. Ainsi, une manipulation sur le site web du Conseil d’Etat a permis, selon les responsables de l’Union pour la renaissance /Parti sankariste (UNIR/PS) qui ont animé ce jeudi un point de presse à Ouagadougou, d’inverser les résultats officiels proclamés le 29 décembre dernier par la juridiction au profit du CDP et au détriment du parti de l’œuf.

Dans sa déclaration liminaire, le président de l’UNIR/PS, Bénéwendé Stanislas Sankara a situé les faits en ces termes : « Le 29 décembre 2012, l’Union pour la Renaissance/Parti Sankariste (UNIR/PS), à l’instar de l’ensemble des Burkinabè et des internautes a suivi la proclamation des résultats des élections municipales du 2 décembre 2012 par le Conseil d’Etat. Ces résultats qui ont été publiés sur le site web du Conseil d’Etat par le procès verbal et la Décision N°2012-001/CAB/CEC portant proclamation des résultats définitifs des élections municipales du 02 décembre octroyaient à l’UNIR/PS deux sièges de conseillers municipaux dans le village de Bokin contre un siège pour le CDP
Le 08 janvier 2013, nous avons malheureusement constaté encore que sur le même site du Conseil d’Etat, les résultats définitifs du Passoré portent désormais la mention ‘’corrigée’’. C’est ainsi qu’en parcourant à nouveau les résultats commune par commune, nous avons trouvé avec stupéfaction que des éléments nouveaux ont été insidieusement introduits dans le fichier relatif au village de Bokin. Ces éléments nous révèlent avec le plus grand étonnement qu’au lieu de deux sièges de conseillers, l’UNIR/PS se retrouve avec un siège. Ce qui donne selon les mêmes éléments subitement transformés et inversés deux sièges de conseillers au CDP qui n’en a qu’un seul selon la proclamation publique et officielle du Conseil d’Etat en date du 29 décembre 2012 ».

Et Me Sankara de poursuivre : « Nous nous sommes rendus au Conseil pour nous entendre dire qu’un chef qui est du CDP serait passé demander qu’on modifie les résultats parce qu’il y aurait des erreurs. C’est ce qu’on nous a dit et cela nous a beaucoup paniqué et alarmé. Voilà pourquoi, nous avons voulu partager cette information avec la presse parce que c’est très grave. Vous savez bien que le Conseil constitutionnel, toutes ces hautes juridictions qui sont intervenues dans les élections ont posté les résultats. Si on peut à tout moment manipuler ces résultats, il y a péril en la demeure ».

« Pour nous, peut-être que le Conseil d’Etat n’est pas au courant. J’estime que c’est un acte crapuleux qui peut être de la cybercriminalité puisque nous n’avons pas l’expédition rédigée et signée, étant entendu qu’on avait renvoyé tout le monde à ce site-là.
Mais, nous préférons d’ores et déjà attirer l’attention de l’opinion », a encore ajouté le président de l’UNIR qui dit avoir adressé au président du Conseil d’Etat pour lui demander de « rétablir purement et simplement » le parti de l’œuf dans ses droits, c’est-à-dire réaffecter sur le site web les deux sièges à l’UNIR/PS comme proclamés le 29 décembre dernier.

Et si l’on devait rester aux résultats des deux sièges pour le CDP et d’un siège pour l’UNIR/PS, que feront concrètement les responsables du parti ? « D’abord le premier acte pour nous, c’est de nous adresser à la juridiction compétente pour lui demander de nous rétablir dans nos droits. Ensuite, qu’on aille aux élections dans le village de Goera où les résultats ont été annulés. Mais, si la juridiction c’est-à-dire le Conseil d’Etat avalise cette manipulation, nous ne sommes plus en mesure de respecter l’autorité de cette décision de justice qui pour nous n’existerait plus », a répliqué Me Sankara.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Election du maire de Dandé : Le CDP sort gagnant après une longue bataille politique
Commune de Soubakaniédougou : Bakoi Désiré Soulama reprend la mairie
Élections municipales partielles : Les résultats définitifs sont connus
Municipales partielles : Les résultats provisoires proclamés
Résultats provisoires des municipales partielles à l’arrondissement 4 de Ouaga : Les tendances en faveur de l’ODT, suivie du CDP
Résultats provisoires des municipales partielles à Soubakanièdougou : Le CDP en tête, suivi de l’UPC et du RDB
Dandé : L’UNIR/PS met en garde contre des malversations électorales
Résultats provisoires des municipales partielles à Yamba : L’UPC en tête, suivi du CDP et de l’ADF/RDA
Municipales partielles : Le scrutin se déroule normalement
Municipales partielles à l’arrondissement 4 de Ouaga : Sérénité des électeurs malgré l’ importance du dispositif de sécurité
Arrondissement 4 de Ouagadougou : L’UPC boucle sa campagne avec une caravane et un meeting
Reprise des municipales à Dandé : Le candidat de l’UNIR/PS craint des fraudes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés