Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’homme ne peut pas vivre sans feu, et l’on ne fait раs dе fеu sаns brûlеr quеlquе сhοsе. » René Daumal

Conseil d’Etat : Déclaration de Me Bénéwendé S. Sankara

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2012 • • vendredi 11 janvier 2013 à 00h45min

Au cours d’une conférence de presse tenue cet après-midi, l’UNIR/PS a dénoncé une manipulation des résultats des élections locales dans la commune de Bokin. En attendant d’y revenir, nous vous proposons la déclaration du président du parti, Me Bénéwendé S. Sankara.

Mesdames et Messieurs les journalistes,
Chers invités,

Le 29 décembre 2012, l’Union pour la Renaissance/Parti Sankariste (UNIR/PS), à l’instar de l’ensemble des Burkinabè et des internautes a suivi la proclamation des résultats des élections municipales du 02 décembre 2012 par le Conseil d’Etat. Ces résultats qui ont été publiés sur le site web du Conseil d’Etat par le procès verbal et la Décision N°2012-001/CAB/CEC portant proclamation des résultats définitifs des élections municipales du 02 décembre 2012 octroyait à l’UNIR/PS deux sièges de conseillers municipaux dans le village de Bokin contre un siège pour le CDP.

Le 08 janvier 2013, nous avons malheureusement constaté encore que sur le même site du Conseil d’Etat, les résultats définitifs du Passoré portent désormais la mention « corrigée ». C’est ainsi qu’en parcourant à nouveau les résultats commune par commune, nous avons trouvé avec stupéfaction que des éléments nouveaux ont été insidieusement introduits dans le fichier relatif au village de Bokin. Ces éléments nous révèlent avec le plus grand étonnement qu’au lieu de deux sièges de conseillers, l’UNIR/PS se retrouve avec un siège. Ce qui donne selon les mêmes éléments subitement transformés et inversés deux sièges de conseillers au CDP qui n’en a eu qu’un seul selon la proclamation publique et officielle du Conseil d’Etat en date du 29 décembre 2012.

Mesdames et Messieurs les journalistes,

Comme, il convient de le relever avec force, les choses vont de mal en pis si l’on considère que nous avons à faire à la plus haute juridiction de notre pays en matière d’élections locales qui a été certes victime soit de piraterie de son site soit d’une cyber criminalité.

En tous les cas, face à ces contradictions inexplicables du Conseil d’Etat, nous avons instruit le Secrétaire National chargé des élections du parti le 09 janvier 2013, pour entrer en contact avec les services dudit Conseil pour avoir plus de détails.

C’est ainsi, qu’il s’est rendu au Bureau de Madame le Greffier en Chef qui était absente. Sa Secrétaire après avoir eu l’objet de la visite s’étonna en ces termes « Votre Chef [le Chef du CDP : ndlr] était là hier, il y a eu des erreurs et on a corrigé ! ». Un visiteur qui était dans le même bureau dira que ce n’est peut-être pas le même parti. C’est en ce moment précis que notre Secrétaire chargé des élections s’est présenté au nom de l’UNIR/PS. Elle soutient qu’en cela, il faudrait qu’il attende le Greffier en Chef pour de plus amples informations. Après avoir attendu le Greffier en Chef en vain jusqu’à midi, sa Secrétaire a proposé d’aller voir au Bureau de la Chambre Consultative. Là, la Secrétaire l’enverra voir le Coordonnateur Albert OUEDRAOGO, qui était absent lui aussi.

Mesdames et Messieurs,

Nous rappelons si besoin en était que conformément à l’article 251, alinéa 2 du code électoral, « Pour ce qui concerne les élections municipales, le Conseil d’Etat, au vu des résultats et de tous les Procès Verbaux des bureaux de vote, effectue le recensement général des votes à son siège, en dresse procès verbal et proclame les résultats définitifs conformément aux dispositions des articles 98 à 100 de la présente loi ».

Aucune autre disposition ne permet au Conseil d’Etat de proclamer des résultats définitifs et d’y revenir là-dessus sous quelque prétexte que ce soit à l’issu surtout des parties concernées.

Au regard des faits sus évoqués, l’UNIR/PS voudrait ici attirer l’attention de l’opinion publique à travers la presse nationale et internationale sur les graves conséquences du jeu suicidaire auquel le Conseil d’Etat de notre pays se livre.

Au besoin, elle rappelle avec insistance qu’au nom de la démocratie et au nom de son droit à la dignité et à l’égalité républicaine, le parti et l’ensemble de ses militants ne se laisseront pas malmenés à souhait. Nous entendons pour ce faire utiliser tous les moyens légaux pour le respect scrupuleux de nos droits, mais aussi nous comptons barrer la route à tous les fossoyeurs de notre appareil judiciaire et de la démocratie qui refusent de comprendre que le choix du peuple est absolument sacré.

En tous les cas, l’UNIR/PS réclame sans délai le rétablissement pur et simple des sièges dûment proclamés par le Conseil d’Etat le 29 décembre 2012 dans le village de Bokin ; à savoir deux (02 sièges) pour l’UNIR/PS et un (01) siège pour le CDP, tout en rappelant au passage que le Conseil d’Etat avait refusé à l’UNIR/PS son droit inaliénable de se constituer dans la même affaire un Avocat pour sa défense.

Pour finir, l’UNIR/PS appelle tous les démocrates du Burkina à s’intéresser particulièrement à cette situation que le pouvoir de la IVème République a fabriquée et ne cesse d’alimenter de nuit comme de jour aux seules fins d’avoir le contrôle d’une commune qu’elle a toujours considérée comme hautement stratégique parce que village natal du Président Thomas SANKARA.
Quant à la suite, l’histoire nous le dira.

Je vous remercie !

Avec le peuple, victoire !

Ouagadougou, le 10 janvier
LePrésident,
Maître Bénéwendé S. SANKARA

P.-S.

Voir le site Web du Conseil d’Etat : http://www.conseil-etat.gov.bf/

Vos commentaires

  • Le 10 janvier 2013 à 18:38 En réponse à : Elections municipales : l’UNIR/PS dénonce une manipulation des chiffres par le Conseil d’Etat

    QUEL EST CE CHEF QUI S’EST RENDU AU CONSEIL D’ETAT POUR FAIRE DES CORRECTIONS ? C’EST VRAIMENT REGRETABLE NOTRE DEMOCRATIE ET NOTRE CONSEIL D’ETAT. COMMENT UN INDIVIDU PEUT-IL ALLER AU CONSEIL POUR FAIRE UNE CORRECTION.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2013 à 18:42, par Soutonoma En réponse à : Elections municipales : l’UNIR/PS dénonce une manipulation des chiffres par le Conseil d’Etat

    là c’est c’est vraiment grave, on corrige sans procès ce qui es officiel. Dites moi qu’est ce qu’on ne peut pas faire avec ce qui est est encore officieux ? C’est au delà de la provocation ! je dirai que c’est plutôt une insulte à l’opposition et aux burkinabé qui votent. Pour dire on s’en fou de vous et de vos voix . On vous piétine et ya rien ! le pays c’est pour nous ,que vous le voulez ou pas ! Tant que l’opposition ne va pas se battre en rang sérré ils vont toujours crier comme des oiseaux . Personne ne les écoutera !!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2013 à 18:42, par Moi même En réponse à : Elections municipales : l’UNIR/PS dénonce une manipulation des chiffres par le Conseil d’Etat

    Maitre Sankara n’a encore rien compris, tant que Blaise sera au pouvoir il y’aura rien pour l’opposition. Tout le monde sais ce qu’il y’a mais on est incapable de réagir et même si tu réagi c’est une perte de temps. Reposer vous Maitre.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2013 à 18:50, par Indigne En réponse à : Elections municipales : l’UNIR/PS dénonce une manipulation des chiffres par le Conseil d’Etat

    Jusqu’à la fin de leurs jours que nous souhaitons le plus tard possible, toute la famille Compaore restera hantée par Thomas Sankara. Rappelons nous, il a fallu attendre près de 20 après pour que, à courut d’idée le pouvoir accepte de reprendre le programme de développement de la révolution . Quelle dommage et qu’elle perte de temps. Donc nous ne sommes pas étonné .

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2013 à 18:52, par la plume En réponse à : Elections municipales : l’UNIR/PS dénonce une manipulation des chiffres par le Conseil d’Etat

    s’ils veulent la guerre a bokin nous la ferons avant de nous avouer vaincu,sinon nous ne cederons pas cette mascarade.quelle honte pour le conseil d’etat.je regrette d’appartenir a cette juridiction pour ne pas dire ce pays

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2013 à 19:04, par Bokinbiiga En réponse à : Elections municipales : l’UNIR/PS dénonce une manipulation des chiffres par le Conseil d’Etat

    j’ai moi même constaté la modification des chiffres dans le bureau de Bokin ; je comprend qu’ils veulent coûte que côute la Mairie de Bokin ; ça ne passera pas ; c’es pas la peine de forcer ; le CDP n’aura pas la mairie de Bokin ;

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2013 à 19:13 En réponse à : Elections municipales : l’UNIR/PS dénonce une manipulation des chiffres par le Conseil d’Etat

    Le problème ici ce n’est pas l’individu qui est allé au conseil qui est le problème car un autre individu de l’UNIR aussi est allé la bas puis que c’est la bas il faut aller car il y a problème dans les résultats.
    C’est celui qui a pris l’initiative d’effectuer la "correction "ou le tripatouillage à l’absence et pire, à l’insu d’un des parti. Si ce n’est pas de la foutaise, c’est forcement plus que ça.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2013 à 19:19 En réponse à : Elections municipales : l’UNIR/PS dénonce une manipulation des chiffres par le Conseil d’Etat

    Même si le parti de l’oeuf reprend un siège à Bokin, il reste que son score total dénote qu’il est désavoué du peuple. Il en appelle à un peuple de démocrates alors que le parti de l’oeuf est tout sauf démocrate. Il faut arrêter de mettre le feu à notre nation comme convoquer le peuple à la place de la nation pendant les tirs des militaires. C’est sacrifier le peuple pour avoir le pouvoir à tout prix. Sans être CDP ou n’importe quel autre, on veut de vrais politiciens qui ont une feuille de route pour le développement de notre pays, pas de sempiternels plaignards qui ne proposent rien du tout.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2013 à 19:22, par un citoyen En réponse à : Elections municipales : l’UNIR/PS dénonce une manipulation des chiffres par le Conseil d’Etat

    Vous avez bien fait de réagir ainsi. Je pense que vous continuerez dans la même perspective pour reconquérir ce siège confisqué par ce modit parti au pouvoir. Nous sommes conscients que dans notre pays la démocratie n’a jamais existé. Mais nous sommes obligé de vivre cette autocratie en espérant pouvoir un jour mettre fin au reigne de ces malhonnêtes dirigent du pays. Vous avez tout nos soutient Me.Sankara. Merci pour la diffusion de cette manipulation.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2013 à 19:44, par Le Primairien En réponse à : Elections municipales : l’UNIR/PS dénonce une manipulation des chiffres par le Conseil d’Etat

    Si vous ne savez pas où vous allez, collez la paix aux gens. Rien que le lundi 7 janvier 2013 vous avez aidé le CDP à prendre la maire de la commune de Bagaré dans la même province au détriment du MAP qui était pourtant majoritaire. En acceptant ce complot vous pensiez que le CDP allait vous céder la mairie de Bokin. Voilà la monnaie qu’il vous rend. Bien fait pour vous. Maintenant ne comptez plus sur le peuple car il ne vous écoutera plus.

    Répondre à ce message

    • Le 10 janvier 2013 à 20:41, par phill En réponse à : Elections municipales : l’UNIR/PS dénonce une manipulation des chiffres par le Conseil d’Etat

      Bien dit Le Primairien,
      Je ne comprend meme pas la postition exacte de l’Unir. Opposition, pouvoir ou majorité présidentielle ?

      Et puis, ceux qui disent qu’ils ont vu le CDP frauder ce jour là à Bokin, pourquoi n’avez vous pas transmis cela à vos avocats ?

      Je rappelle aussi que l’ensembles des conseillers UNIR ont voté CDP lors de la désignation des maires de la commune de ouaga en 2007.

      Répondre à ce message

    • Le 10 janvier 2013 à 20:53, par Tapsoba En réponse à : Elections municipales : l’UNIR/PS dénonce une manipulation des chiffres par le Conseil d’Etat

      Ici ,il est question de fraude à la justice,pas de place pour le sentimentalisme.Si le MAP n a pas trouvé d accord avec l UNIR/PS pour récuperer la mairie de Bagré(son soutien au MAP n est pas un droit absolu) ,ce dernier a bien le choix,de s allier au CDP et personne ne lui en voudra.Par contre,le CDP ou qui que ce soit,n a le droit de manipuler (par lui ou par personne interposée) des résultats électoraux aux grés de ses humeurs.L UNIR-PS n a pas aidé le CDP en ayant un oeil sur Bokin dont la victoire non négociable lui venait de droit ,lequel droit lui avait été reconnu par une juridiction ,en premier lieu.

      Répondre à ce message

    • Le 11 janvier 2013 à 17:00, par strauss khan En réponse à : Elections municipales : l’UNIR/PS dénonce une manipulation des chiffres par le Conseil d’Etat

      mon ami le primarien, c’est sa la politique. je vais t’expliquer la stratégie de l’unir à bagaré : le MAP est un parti crée par le cdp pour contrer la percée de l’unir au passoré. Il s’agit de créer une troisième force qu’on contrôle qui va petit à petit prendre la place de l’unir en grignotant des sièges.

      L’unir a compris celà et a réagi : il ne faut pas laisser prospérer le MAP en leur permettant de diriger une mairie donc de se faire de la visibilité et par conséquent se faire des racines. Alors la solution était toute simple : a défaut de tuer la mère il faut tuer l’enfant dans l’œuf.. c’est ce que l’unir a fait en renflant au passage quelques postes à la mairie.

      Il faut s’allier au diable pour tuer le diable ton.

      Empêcher des partis satellites créer par le cdp de se développer en les tuant à la racine. Ça c’est du grand art politique.

      Bravo au gar de l’unir qui a mis en place cette stratégie.

      Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2013 à 20:02, par General Manager En réponse à : Elections municipales : l’UNIR/PS dénonce une manipulation des chiffres par le Conseil d’Etat

    Quand j’observe ce qui se passe au Burkina Faso, depuis l’intention de la révision de l’article 37 de notre Constitution jusqu’à la proclamation des résultats des élections couplées (législatives & municipales) j’ai du mal à me convaincre que certains individus, notamment du CDP, ne cherchent pas à mettre le feu sur mon pauvre pays. Peut-être qu’ils tireront meilleur profit lorsque ce beau pays est à feu et à sang. Et nous, les pauvres qui n’avons même pas besoin de la classe politique pour vivre en bon africain mais plutôt de l’eau et des terres cultivables, que deviendrons nous ?

    Ca ne sent pas bon du tout. Je ne suis pas supersticieux mais j’ai quand même peur des années impaires au Burkina Faso ; revoyez vous même les dates des différents évènements qui ont sécoué notre pays. Est ce qu’ils se sont bien préparés maintenant pour faire face à une nouvelle crise, peut être plus grave que celle de 2011 ?

    Je ne souhaite que la Paix dans mon pays car l’émergence commence d’abord par la stabilité qui est fortement dépendante de la Paix. C’est pour cela je demande que chacun joue le jeu dans le respect des règles, tout en respectant autrui et surtout la masse (le peuple). Nul n’est au-dessus de la Loi, la Volonté du Peuple. Un forcing peu être fatal pour chacun et pour tout le pays. Pardon, ne mettez pas le feu à cette poudrière mais la nettoyer avec de l’eau. Wend na yi d songda.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2013 à 20:02 En réponse à : Elections municipales : l’UNIR/PS dénonce une manipulation des chiffres par le Conseil d’Etat

    des pères de famille qui s’adonnent a des tripatouillages pareils ? comment ils arrivent à regarder leurs enfants en face ? si c’est comme ça,pas la peine de dépenser plus de 40 milliards dans des élections aux résultats connus d’avance. si ce n’est pas la ceni qui inverse les résultats,c’est le conseil constitutionnel ou le conseil d’état et toujours au bénéfice du cdp. c’est bizarre

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2013 à 20:04, par Européen En réponse à : Elections municipales : l’UNIR/PS dénonce une manipulation des chiffres par le Conseil d’Etat

    Suis citoyen burkinabè vivant en europe. Je constante avec spéfaction que toutes les jurictions du pays sont à la solde du parti au pouvoir. Ne soyons donc pas étonné des violences qui entrainent malheureusement des pertes en vie humaine ça et là ; à la fin ,on dit que la justice fera son travail. Quel travail ? Là encore, ceux qui ne sont pas militants du parti au pourvoir, sont accusés de tous les crimes, Heureusement que le peuple se réveille, et la fin de ce régime s’approche et les consequences seront incalculables en vie selon certains milieux spécialistes et indiscrétions, mais necessaire pour que le pays retrouve une vraie justice sociale pour tous.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2013 à 20:12, par Zéro En réponse à : Elections municipales : l’UNIR/PS dénonce une manipulation des chiffres par le Conseil d’Etat

    Ah, Maitre il faut quitter dans ça. IL ne faut pas réagir comme l’homme de la rue dèè !? Vous même vous dites que votre envoyé au conseil d’état n’a pu rencontrer un responsable de cette institution (ne serait qu’une sécretaire) et dejà vous montez sur vos grands chevaux et invitez la presse pour crier à la manipulation. Si vous continuez vous risquez de tomber dans l’aigreur, le surmenage..

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2013 à 20:52 En réponse à : Elections municipales : l’UNIR/PS dénonce une manipulation des chiffres par le Conseil d’Etat

    l’Unir n’est pas un parti crédible.

    Et puis arrêtez de chanter le nom de thomas Sankara tout le temps.

    Vous n’êtes pas digne de Thom sank.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2013 à 21:18, par AZIZ En réponse à : Elections municipales : l’UNIR/PS dénonce une manipulation des chiffres par le Conseil d’Etat

    Maitre Bénéwendé SANKARA fatigue trop les gens. Dans tout le Burkina, c’est à cause du cas de Toma Bokin, que tu fatigue les gens. On n’a pas que ça à faire. Tu étais où quand les autres criaient au fraude électorale au lendemain des élections du 02 décembre 2012. Maître Bénéwendé SANKARA, il ne faut fatiguer les gens. On en a marre de toi.

    Répondre à ce message

    • Le 12 janvier 2013 à 08:15 En réponse à : Elections municipales : l’UNIR/PS dénonce une manipulation des chiffres par le Conseil d’Etat

      AZIZ, tu m’étonne ou bien toi aussi tu participe à la désinformation ? Maître Bénéwendé SANKARA a toujours décrié la fraude électorale dès le lendemain des élections et toi tu étais où pour n’avoir pas entendu ? ou bien tu es devenu subitement amnésique ? Sache qu’on ne doit jamais se lasser de lutter contre la fraude électorale. et Maître Bénéwendé SANKARA doit être félicité pour cela. C’est d’ailleur le ême chemin qu’emprunte ZEPH de L’UPC. Bravo à eux..

      Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2013 à 23:18, par CAS DES HOMOSEXUELS En réponse à : Elections municipales : l’UNIR/PS dénonce une manipulation des chiffres par le Conseil d’Etat

    c est ca qui aggrave la vie dure au BF. C est des gens dont la majeur partie sont des maniganceurs, comploteurs, tres menteur. ils ont un reseau tres puissant. Ils sont connecter avec l exterieur et leur but est de contraindre les autres a devenir comme eux. Alors, mes chers freres et soeur, beaucoup de mefiance. Je vis ici aux USA et je sais comment est leur comportement. Il sont tres jalous et mal intentionnes surtout ceux la qui se cachent( mais ne peuvent pas car par finit ils manifestent leur intention d affection envers toi croyant que tu es comme eux). Je ne suis pas contre eux personnellement, mais pour eux de contraindre les autres a devenir comme eux par ce qu’ils se sentent deja perdu ou je ne sais quoi ? NON ! J appel les autorites et toute la population a beaucoup de vigilance car il sont entrain de gater beaucoup de jeunes la bas. J en connais plein de Burkinbe Homo. ici ; et si tu n es pas dans leur systeme, il maniganceront contre toi et seront contre toi. Ne nous laissons pas faire... . Je me demand si le probleme de militaire n est lie a ce histoire. J invite les Gendarmes et les agents secrets a investigue sur ce reseau qui detruit la vie des innoncents. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 08:50, par goamtenga de Saponé En réponse à : Conseil d’Etat : Déclaration de Me Bénéwendé S. Sankara

    Tous ceux qui ont cru naïvement à cette démocratisation du Burkina Faso, n’ont aujourd’hui que leurs yeux pour pleurer !

    Qui ose croire qu’après tant de vols, d’assassinats, de malversations tout azimut, on remet le pouvoir de façon naïve ?

    Où vous mettriez le camp militaire « conseil de l’entente » ?

    Que feraient les gardes militaires de la présidence qui gardent monsieur COMPAORE François et sa famille ?

    En clair,
    tant que toutes les institutions d’une vrai démocratie ne seront pas rétablies,
    tant que les militaires ne retourneront pas dans les casernes,
    tant que le conseil de l’entente ne sera pas libérer,
    tant que l’on n’aura pas une volonté de quitter le régime d’exception, les élections ne seront que de la pure mascarade !

    Arrêtons de jouer à la politique de l’autruche et regardons la réalité en face !

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 11:27, par le conseil d’état En réponse à : Conseil d’Etat : Déclaration de Me Bénéwendé S. Sankara

    il y’a eu une rectification d’erreur matérielle, et c’est la vérité qui a triomphé, la CENI a proclamé les mêmes résultats, où était Me SANKARA, le super juriste et avocat du BF, il a saisi la justice hors délai, ça peut même pas se défendre et justice et ça veut défendre les gens ; piètre avocat lui, tous les travailleurs de ce pays le savent ; des incompétents et haineux comme ça qui veulent diriger notre pays, alors qu’ils ne sont même pas mesure de se maintenir dans une commune pourtant déclarer comme leur fief.

    Répondre à ce message

    • Le 12 janvier 2013 à 08:32 En réponse à : Conseil d’Etat : Déclaration de Me Bénéwendé S. Sankara

      toi "le conseil d’état" ça devient un acharnement pour toi seul sur la personne de Me SANKARA. tu es partout sur tous les articles qui parlent de Me SANKARA et toujours avec un ton acerbe. Quelle animosité ? A en croire s’il n’a pas arracher ta femme. Balle à terre même si tu CDPiste...

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Election du maire de Dandé : Le CDP sort gagnant après une longue bataille politique
Commune de Soubakaniédougou : Bakoi Désiré Soulama reprend la mairie
Élections municipales partielles : Les résultats définitifs sont connus
Municipales partielles : Les résultats provisoires proclamés
Résultats provisoires des municipales partielles à l’arrondissement 4 de Ouaga : Les tendances en faveur de l’ODT, suivie du CDP
Résultats provisoires des municipales partielles à Soubakanièdougou : Le CDP en tête, suivi de l’UPC et du RDB
Dandé : L’UNIR/PS met en garde contre des malversations électorales
Résultats provisoires des municipales partielles à Yamba : L’UPC en tête, suivi du CDP et de l’ADF/RDA
Municipales partielles : Le scrutin se déroule normalement
Municipales partielles à l’arrondissement 4 de Ouaga : Sérénité des électeurs malgré l’ importance du dispositif de sécurité
Arrondissement 4 de Ouagadougou : L’UPC boucle sa campagne avec une caravane et un meeting
Reprise des municipales à Dandé : Le candidat de l’UNIR/PS craint des fraudes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés