Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne vous laissez pas éteindre, vous ne savez pas pour qui vous êtes lumière. »  Igor Markvitch

Présentation de vœux au Président du Faso : les corps constitués sacrifient à la tradition.

Accueil > Actualités > Politique • • lundi 7 janvier 2013 à 00h10min
Présentation de vœux au Président du Faso : les corps constitués sacrifient à la tradition.

A l’occasion de la nouvelle année 2013, les corps constitués sont allés présenter leurs vœux au président du Faso. L’occasion pour eux, de marquer un temps d’arrêt pour apprécier les efforts consentis durant l’année écoulée et décliner leurs aspirations pour la nouvelle année. La cérémonie a eu lieu le vendredi 04 janvier 2013 à la présidence du Faso.

C’est Baba Diémé, secrétaire général sortant du gouvernement et du Conseil des ministres, récemment promut ministre délégué aux transports qui a porté à la connaissance du chef de l’Etat et à sa famille les vœux des corps constitués. Auparavant, Baba Diémé a fait remarquer la relative paix qui a prévalue au Burkina en 2012 malgré le contexte sous régional et international difficile avec des répercussions à l’échelle nationale. Il a de ce fait salué l’engagement du chef de l’Etat dans la fin progressive de la crise post électorale en Côte d’Ivoire et dans la recherche d’une solution de paix rapide et stable au Mali. Saluant les cadres de dialogue mis en œuvre pour consolider la paix au Burkina après la crise de 2011, Baba Diémé a noté avec satisfaction la tenue du forum national des femmes, de celui des personnes âgées, de celui de la laïcité et de celui des corps constitués.

Concernant ce dernier forum, Baba Diémé, en attendant du gouvernement qu’il examine diligemment les attentes des corps constitués, a souhaité la réédition du forum. Le scrutin simultané municipal et législatif s’est déroulé dans la transparence selon le porte-parole des corps constitués. Il exhorte le président du Faso a œuvrer à la consolidation des libertés politiques et d’expression. Avec une croissance prévisionnelle de 7% pour cette année, les corps constitués apprécient les efforts consentis pour la promotion d’une économie forte et souhaitent la pérennisation des efforts dans ce sens et dans la recherche de solutions liées au coût de l’énergie et à la promotion de la Petite et Moyenne entreprise. Les préoccupations des corps constitués ont également porté sur le secteur agricole et minier. Pour le premier, ils souhaitent la reconstitution des stocks de sécurité et des prix rémunérateurs fixes des produits agricoles. Pour le second, les corps constitués sont convaincu que des mesures vigoureuses doivent être prises pour réglementer davantage le secteur. Les préoccupations de l’enseignement supérieur, la promotion sociale des franges les plus marginalisées (personnes handicapées, personnes âgées) ont également été portées à la connaissance du président du Faso. Pour finir les corps constitués souhaitent des mesures contre le chômage, l’insécurité, l’incivisme de plus en plus grandissant dans notre pays.

En réponse aux vœux des corps constitués, le président du Faso leur a souhaité en retour une bonne et heureuse année 2013. Le président Compaoré a eu une pensée pieuse pour les compatriotes qui nous ont quittés durant l’année écoulée et a rendu hommage aux vaillantes populations des villes et des campagnes. Le chef de l’Etat a salué la tenue du forum des corps constitués et rassuré que les attentes exprimés font l’objet d’une attention particulière de la part du gouvernement. Des efforts seront consentis pour continuer à apporter des réponses satisfaisantes dans le domaine de la santé, de l’éduction, de la formation et de la promotion sociale, a indiqué le président du Faso. Blaise Compaoré a réitéré ses vœux à l’ensemble des corps constitués pour clore son discours à l’occasion de cette cérémonie de présentation de vœux.

Aminata Ouédraogo (stagiaire)

Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 6 janvier 2013 à 19:46, par LE GRAND ZAPATA En réponse à : Présentation de vœux au Président du Faso : les corps constitués sacrifient à la tradition.

    BONNE ANNÉE 2013 AU PRÉSIDENT BLAISE COMPAORÉ DIT LE BLAISO !!!!........J’adresse très sincèrement MES VŒUX LES MEILLEURS AU BLAISO et à toute sa famille : Santé, paix, bonheur et que vous réussissez dans toutes vos diverses entreprises. BONNE ANNÉE 2013 à tous les burkinabé.Je voudrais vous rappeler que LE PEUPLE INTÈGRE DU BURKINA FASO souffre beaucoup et n’arrive plus à joindre les 2 bouts. Alors, LE BLAISO, respectez VOTRE PROMESSE de rendre heureux LES BURKINABÉ et de leur donner leur pain de tous les jours. La vie dévient de plus en plus cher, il est difficile de manger, boire de l’eau, se soigner, se loger, se scolariser,etc. LES BURKINABÉ ont fini par couper la queue du diable à force de la tirer. L’ANNÉE 2013, doit être l’année où vous allez effectivement aider les burkinabé à améliorer leur train de vie quotidienne à travers ce qu’on appelle LE NANSONGÔ.LE BLAISO, vrai vrai là ça ne va pas du tout dans pays là. VENTRE AFFAMÉ N’A POINT D’OREILLE, LE BLAISO, s’il vous plait, écoutez alors LA VOIX de ce peuple qui crie de faim et de soif, et qui vous appelle au secours. C’est ce même peuple qui VOUS a fait ROI alors méfiez-vous de lui car CE PEUPLE qui vous apparait MOUTON, qui ne réagit point, qui ne dit rien, qui accepte tout en acquiesçant faiblement de la tête et qui vous regarde MANGEZ SEULEMENT, VOUS ET VOS COURTISANS, ce même peuple mouton peut vous demander des comptes un jour de quelques manières que ce soient car ON NE PEUT TROMPER LE PEUPLE TOUT LE TEMPS. Quand et comment, CE PEUPLE prendra son destin en main, je ne saurai vous répondre avec exactitude mais ça ne saurait aussi tarder à la mauvaise allure où vont les choses !
    Je me répète encore et encore que LE GRAND ZAPATA EST UN BLAISISTE TRÈS CONVAINCU mais quand ON PENSE AIMER UNE PERSONNE on se doit de lui dire CERTAINE VÉRITÉ quitte à elle de faire ce qu’elle veut par la suite. Alors, je suis venu pour dire LA VÉRITÉ AU BLAISO pour qu’il corrige encore dans SA GOUVERNANCE ce qui peut l’être avant qu’il ne soit trop tard.
    VIVE LE BURKINA FASO, LE PAYS DES HOMMES INTÈGRES ET VIVE LE PRÉSIDENT BLAISE COMPAORÉ DIT LE BLAISO !!!! À très bientôt………………….LE GRAND ZAPATA !!.................BONNE ANNÉE 2013 DANS LES POCHES ET LES ASSIETTES DES BURKINABÉ !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier 2013 à 21:59, par Burkinabè vivant en France En réponse à : Présentation de vœux au Président du Faso : les corps constitués sacrifient à la tradition.

    L’afrique restera toujours en retard. Meme les pays riches n’organisent pas les présentations de voeux de cette façon. Pour la seule cérémonie, combien revient le montant ? Pendant que dans les villages les plus réculés, des milliers de compatriotes meurent de faim, incapables de se soigner, des femmes qui meurrent en voulant donner naissance par faute de se prendre en charge les medicaux ; C’est ainsi qu’on sacrifie des générations et des générations à cause des règnes. L’image de cette révolte les burkinabè dans leur grande majorité comparativement aux images des tuéries, des faits tragiques publiées par des honnètes journalistes que vous censurez. Je reste convaincu qu’un jour meme vos proches ne pouront pas beneficier de vos biens mal acquits ni au burkina, ni à l’extérieur. Ce jour est proche. Je vous demande de publier car c’est ma contribution.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2013 à 14:30, par LoiseauDeMinerve (MinervaBird) En réponse à : Présentation de vœux au Président du Faso : les corps constitués sacrifient à la tradition.

    He ! le Zack, blo est bon dê. Drapé des couleurs t’as chogo certainement SE le PF

    Répondre à ce message

    • Le 7 janvier 2013 à 16:14, par burkindi En réponse à : Présentation de vœux au Président du Faso : les corps constitués sacrifient à la tradition.

      Il a du certainement payer cher le webmaster de lefaso.net pour être mis en vedette sur la page. Rien n’est fait au hasard et la pure coïncidence n’existe pas en communication.

      Mais bon comme le dirait l’autre : "il n’ ya que les poissons morts qui suivent le courant de la rivière".

      C’est dingue et révoltant il n’y a qu’en Afrique et plus particulièrement au BF que l’opportunisme (de la dernière heure) est un idéal politique qui marche.
      Heureusement que tous les politiques ne sont pas des opportunistes de la dernière heure.

      L’avenir sera riche d’enseignement.
      Longue vie à tous et meilleurs voeux encore !

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Gestion du COVID-19 : L’opposition soupçonne de l’affairisme du pouvoir autour de la pandémie
Suspension des salaires d’agents de la fonction publique : L’UPC dénonce une démoralisation des agents
Lutte contre le COVID-19 : L’Union pour la République (UPR) exhorte les populations à la discipline
Mesures du président du Faso : Le Parti socialiste du Burkina invite Roch Kaboré à tourner aussi un regard vers le secteur public
Mesures du président du Faso : La Marche pour la Patrie (LMP) regrette qu’elles n’aient pas pris en compte la suppression de l’IUTS
Mesures d’accompagnement : Et le secteur primaire ?
Covid-19 : Le CDP propose des mesures sociales pour aider les populations
Lutte contre le COVID-19 : Le soutien de l’Alternative patriotique panafricaine/Burkindi (APP/ Burkindi) à l’ensemble des Forces-vives de la nation burkinabè
Gouvernance en Afrique : Quand les forces « invisibles » dictent leur Loi !
Politique : L’UPC en deuil
Coronavirus : PDIS-LAAFIA transforme ses activités politiques en campagne de sensibilisation et de distribution de kits de protection
Pandémie de coronavirus : Des partis politiques confinés au télétravail et à l’adaptation !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés