Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur ,qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Palais de justice : Poursuivi pour vol aggravé Boureima fut relaxé pour insuffisance de preuves

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2012 > Communiqués • • vendredi 7 décembre 2012 à 03h12min

Le 25 octobre 2012, Maxime, élève en classe de 1ére, se rend dans la cour d’une école non loin de son domicile pour apprendre ses leçons. C’était aux environs de 20h en compagnie d’un camarade de classe. Il reviendra à la maison un peu plus tard à 23h. Alors qu’il dormait, son sommeil sera troublé aux environs de 3h par la visite d’un inconnu. Il raconte : « j’ai senti la présence d’une personne dans la maison et je me suis réveillé. Lorsque j’ai voulu me lever du lit, il m’a menacé de rester là où je suis. Je l’ai vu prendre mon téléphone et quelques-uns de mes habits. Après qu’il ait fini son opération, et lorsqu’il voulait sortir, je me suis levé malgré ses menaces.

Il tenait une arme blanche et il était accompagné d’une autre personne qui l’attendait dehors ». Maxime a dû riposter et lors de l’altercation, il prendra un coup sur son visage. Après les soins, il portera plainte à la police. Interpellé puis traduit en justice, Boureima a comparu devant les juges le mardi 4 décembre dernier pour « vol aggravé ». Il ne reconnaît pourtant pas l’acte qui lui est reproché. Boureima a rejeté en bloc toutes les accusations. Il déclare que cette nuit, il était dans un kiosque et a rejoint son domicile à 22h.

Il ressort dans le procès-verbal que le prévenu est connu dans son quartier pour ses mauvaises habitudes. Le parquet dans son réquisitoire a estimé que les faits étaient bien constitués mais aucune preuve n’a pu être démontrée. Alors que la victime avait réclamé son téléphone et les frais de soins d’hospitalisation, le tribunal a relaxé le prévenu au bénéfice du doute et a mis les dépens à la charge du trésor public.


Le fils de sa cousine vol ses moutons

Valentin, 19 ans,est poursuivi pour vol de quatre moutons au secteur 12 de Bobo-Dioulasso. Gérant de kiosque, il déclare qu’il a été envoyé par son cousin Dramane. Nuitamment et par deux fois, il était allé dérober des moutons dans la cour de son oncle. Dans la même période, Bakari, un des plaignants, a indiqué avoir retrouvé ses deux moutons abattus dans sa cour. L’auteur de cet acte, selon lui, ne pouvait être personne d’autre que Valentin. A deux donc (Bakari et l’oncle de Valentin) ils ont porté plainte contre lui. A la barre devant les juges, il reconnaît partiellement le vol de deux moutons au lieu de quatre.

Se constituant partie civile, Bakari a réclamé 250 000FCFA pour la réparation du préjudice. Il informe que ces moutons étaient de type « bari-bari ». Le ministère public dans ses plaidoiries, a inculpé le prévenu pour le vol de deux moutons, puisque Bakari n’a pu apporter aucune preuve pouvant inculper Valentin. Tenant compte de son âge, le parquet a estimé qu’il peut bénéficier de circonstances atténuantes. Le tribunal après avoir déclaré irrecevable la constitution de Bakari, a condamné Valentin à 6 mois de prison ferme.


Jugé par défaut, un mandat d’arrêt a été décerné contre lui

Mohamed, sachant leurs origines frauduleuses a tout de même acheté 15 bœufs à 650 000 FCFA. Dans le procès-verbal qui a été lu par le tribunal, il reconnaît les faits de recel mais promet de rembourser. Il ressort également qu’il est récidiviste pour avoir séjourné auparavant un mois en prison. Au regard de tous ces éléments, le parquet a requis 12 mois de prison avec sursis. Le tribunal en a décidé pour 24 mois de prison ferme en plus d’une amende de 600 000FCFA. Un mandat d’arrêt a été émis contre lui.

Rassemblées par Bassératou KINDO

L’Express du Faso

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Elections du 23 février 2014 : Dépôt des listes des délégués pour les bureaux de vote
Elections couplées de 2012 : Les partis politiques appelés à justifier l’utilisation des sommes reçues au titre du financement des campagnes électorales
Elections municipales complémentaires : le Président de la CENI appelle à une campagne apaisée
Communiqué de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI)
Communiqué de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI)
communiqué de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI)
Il faut le dire : Le quota genre a encore du chemin à faire !
Au coin du palais : Le commerçant qui voulait se tirer avec les animaux et l’argent des animaux
CENI : Les résultats des municipales sur le site Web
Communiqué de presse sur la prise en charge des délégués de bureaux de vote de l’opposition
Palais de justice : Poursuivi pour vol aggravé Boureima fut relaxé pour insuffisance de preuves
Communiqué du président de la CENI
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés