Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur ,qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Vrai ou faux : C’est le fraudeur qui crie au fraudeur ?

Accueil > Actualités > On en parle... • • vendredi 30 novembre 2012 à 01h38min

« Nous allons prendre toutes les mesures, toutes les dispositions pour suivre tout le processus, du début jusqu’à la fin. Si vous avez remarqué, dans tous les processus électoraux qui sont passés, c’est toujours nos voix qu’on annule en nous accusant de fraude. C’est fini, les choses ne doivent plus se passer ainsi. Cette fois-ci, on nous accuse déjà de préparer de la fraude. Ridicule parce que c’est plutôt dans l’opposition qu’il y a les plus grands fraudeurs. Des gens qui ne représentent rien mais qui, par des magouilles et des complicités multiples réussissent à se faire élire. Nous allons mettre fin à tout cela ».

Ces paroles sont d’un homme politique du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) qui n’en pouvait plus des « fausses accusations de fraude de l’opposition » à l’endroit de son parti. Si avec toutes les mesures qui sont prises par la CENI, des gens accusent d’autres de préparer de la fraude, il faudrait que l’institution de Maître Barthélemy prenne ses responsabilités. Car ce sera très facile de ternir le processus électoral.


Heureusement que ça prend fin demain

La campagne électorale qui prend fin ce soir aura démontré le niveau politique de certains de nos hommes politiques. Sincèrement, ils étaient nombreux à ne pas être à la hauteur des attentes des populations. Notamment à la télévision nationale et à la radio où certains ont montré au grand jour leur insuffisance dans le domaine. On a l’impression que certains vivent dans un autre Burkina, dans un autre monde que celui que nous connaissons. Quand un politicien dit qu’il rendra gratuit certaines prestations telles que l’accès aux soins de santé en ce moment au Burkina, c’est du mensonge.

Pire, il induit en erreur les Burkinabè qui ne sont pas en mesure de comprendre. Si bien qu’on a eu l’impression que des hommes politiques par les thèmes de leur campagne, ont plutôt contribué à rendre plus ignorants certains électeurs qu’ils ne l’étaient. Franchement, il faudra que le ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité, tutelle des partis politiques regardent un peu dans son écurie afin que le peuple soit mieux servi prochainement. Le Conseil supérieur de la communication, la CENI et même l’Assemblée nationale pourraient l’aider dans ce sens.


Meeting sur les lotissements à la Bourse du travail

La coordination pour la transparence dans les opérations de lotissement invite le public bobolais à suivre son meeting pour la transparence dans les opérations de lotissement et la garantie effective de la liberté des citoyens de contrôler l’action des élus dans la gestion du domaine foncier communal le samedi 1er décembre 2012. Ce serait à la Bourse du travail.


Région du Nord : Les préfets à l’école du processus électoral

Une mission du ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité et le gouverneur, Boukari Khalil Bara ont eu une rencontre d’échange le jeudi 29 novembre 2012 avec les chefs de circonscriptions administratives de la région du nord que sont les préfets des départements. L’objectif de cette rencontre est d’échanger avec ses hommes sur les rôles et les missions en période électorale. Ils ont pour tâches entre autres de veiller au libre jeu démocratique et à la sécurité du scrutin, de faciliter le choix de l’exécutif local, d’appuyer la CENI sans ingérence et de cultiver le reflexe de compte rendu ; celui-ci libère le subordonné et responsabilise le supérieur. Le gouverneur est chargé du maintien de la sécurité et de l’ordre public sur le territoire administratif de la région.

L’Express du Faso

Vos commentaires

  • Le 30 novembre 2012 à 07:48 En réponse à : Vrai ou faux : C’est le fraudeur qui crie au fraudeur ?

    mais monsieur du CDP, on a attrapé des gens qui se promènent de porte à porte pour rescencer les cartes d’électeurs ? il y en a aussi qui ont pris les cartes d’électeurs d’autres personnes pour les photocopier. quand on leur pose la question ils disent que c’est le CDP qui les a payés pour faire ça. avec tout ça vous dites que vous ne fraudez pas

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : agir vite et avec subtilité pour prévenir la prolifération de milices
Développement : SOS pour la route Pouytenga-Bogandé
Santé : Il n’y a pas d’épidémie de dengue, rassurent les services de santé
Menace de mouvement d’humeur ce vendredi au Centre hospitalier universitaire de Tengandogo (ex hôpital Blaise Compaoré)
Procès du peuple contre la Françafrique : Le rendez-vous de Ouagadougou a tenu ses promesses
Transport aérien : L’un des nouveaux avions d’Air Burkina est arrivé à Ouagadougou
Portées disparues : Fati et Mounira ont été retrouvées
Attaques terroristes contre le Burkina : Les Burkinabè de France se mobilisent
Portées disparues : Fati et Mounira
Ouagadougou : L’échangeur du Nord sera inauguré le 15 novembre 2018
Archidiocèse de Ouagadougou : Des groupes de spiritualité sanctionnés
Franc-maçonnerie : Alain Roger Coeffé remplace Djibrill Bassolé à la tête des « Maçons » burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés