Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur ,qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Vrai ou faux : Le bras de fer continue à Niankorodougou

Accueil > Actualités > On en parle... • • vendredi 16 novembre 2012 à 01h29min

Entre la société d’exploitation minière Gryphon minerals, les travailleurs et une grande partie des populations locale, c’est toujours le langage de sourds. Comme nous l’annoncions mercredi dernier dans notre édition n°3403. Chacune des parties campe sur ses positions. Les travailleurs ne veulent pas reprendre le travail tant que certains de leurs collègues sont maintenus dans les liens du licenciement ou de la mise en chômage technique. Du côté de la société, on reste ferme sur sa décision en évoquant des difficultés économiques. C’est dans une telle situation que les populations ont opté de soutenir les travailleurs. Ce qui rend le climat assez tendu dans la localité. Or, il n’est pas souhaitable que des populations viennent ajouter d’autres revendications à celles des travailleurs.


Meetings tous azimuts dans les provinces du Tuy, du Houet et du Kénédougou

C’est ce week-end, précisément samedi, que s’ouvre la campagne en vue de la tenue le 2 décembre prochain, des élections municipales et législatives. Dans les états-majors des partis politiques, c’est la veillée d’armes. Si pour l’instant on connaît le programme de quelques grandes formations politiques, ce n’est pas le cas pour d’autres qui les « gardent jalousement », tout en expliquant qu’elles ne veulent pas dévoiler leur stratégie. D’autres n’hésitent pas à dire qu’elles feront du porte-à-porte. Ce qui en vérité ne veut rien dire, puisqu’à la fin de la campagne, même pas une seule personne ne peut témoigner de leur visite à son domicile.

En attendant, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) entre dans la danse dans le Houet par Bama où se tiendra son premier grand meeting. Dans le Tuy, c’est Bêkuy qui va accueillir les militants du parti au pouvoir. Tandis que dans le Kénédougou, c’est l’emblématique village de Diéri de Djanguinaba Barro qui va abriter le meeting d’ouverture de la campagne. Ce pourrait être en présence de Chantal Compaoré, épouse du chef de l’Etat.
Les Verts du Burkina eux entreront en lice les 25 et 29 novembre prochains dans la ville de Bobo-Dioulasso, respectivement au secteur 25 à partir de 16 heures, sur le terrain du Château et au quartier Koko à la même heure.


Blaise et les candidats CDP aux législatives

Blaise Compaoré, le camarade militant du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a rencontré les candidats de son parti aux législatives. La rencontre a eu lieu jeudi en début d’après-midi dans sa résidence de Ziniaré. Tous étaient présents à l’appel. Blaise Compaoré qui a besoin d’une majorité confortable pour gouverner et faire appliquer son programme politique sur la base duquel il a été élu, a encouragé les candidats de son parti. Non sans leur dire d’engager une campagne responsable, digne et respectueuse de l’adversaire. Mais, ce qui est sûr, c’est que le président qu’il est, veut des résultats pour conforter sa majorité. Le message semble avoir été bien compris car selon des témoignages, les candidats du parti sont retournés tous ragaillardis et pleins d’enthousiasme et surtout d’engagement pour affronter la campagne.


Ça n’arrive que tous les 824 ans !!!

Cette année, le mois de décembre aura 5 lundis, 5 samedis et 5 dimanches !!!

Ceci n’arrive qu’une fois tous les 824 ans !!! Les Chinois appellent cet évènement “le sac d’argent”. Si vous ne croyez pas prenez votre calendrier et vérifiez. Selon une légende chinoise, en envoyant un message qui circule en ce moment sur le net, comme c’est souvent le cas, on obtient de l’argent dans quatre jours. Vrai ou faux, à ceux qui en veulent d’essayer. A leurs risques et périls.


Les fils et fils du Mouhoun CDP se concertent

Les ressortissants de la province du Mouhoun (Dédougou), sympathisants ou membres du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) étaient en conclave hier à Bobo autour du coordonateur de la campagne législative, Karim Traoré. Il s’est agi entre autres, d’inviter les uns et les autres à faire en sorte que le parti triomphe de ces élections avec la manière, conforte son leadership dans la province et donne ainsi une majorité indiscutable au président du Faso pour la mise en œuvre de son programme quinquennal.


Sonapost Ouahigouya : un réseau fantôme pour vous servir

Imaginez que vous sortez de chez vous juste avec votre dernier demi litre de carburant pour votre banque et à votre arrivée, vous vous entendez dire « opération impossible, problème de connexion, veuillez nous excusez » eh bien, c’est ce qui nous arrive à Ouahigouya. Depuis une semaine, c’est-à-dire depuis le mardi 06 novembre, la Sonapost n’a plus de connexion avec Ouaga. Ainsi les titulaires des comptes d’épargnes ordinaires, épargne retraite et autres ne peuvent ni en retirer, ni y déposer de l’argent. Les travailleurs de la société se contentent de vous dire que le réseau vient par moments et repart aussitôt.

En tant que clients de cette société, nous estimons que nous avons marre d’un réseau fantôme qui nous fait tourner avec nos ordonnances médicales et autres problèmes de funérailles sous la main, dans un contexte où plus personne n’a assez d’argent pour elle-même, à plus forte raison en prêter aux autres. Nous pensions qu’en épargnant, cela constituerait une garantie en cas d’imprévu et voilà que cette situation est plus imprévue que l’imprévu lui-même. Où mettre de la tête ? En tout cas, les clients de la SONAPOST de Ouahigouya dont je fais partie sont très mécontents et en tant que citoyens victimes de ces apprentis sorciers de l’informatique, nous ne pouvions imaginer que depuis une semaine, aucune solution palliative n’allait être trouvée. C’est vraiment la consternation générale et nous rappelons au secours de nous autres sinistrés de « l’informatisation intégrale » et de la mauvaise gestion de notre maigre épargne.

L’Express du Faso

Vos commentaires

  • Le 16 novembre 2012 à 10:15, par l’avisée En réponse à : Vrai ou faux : Le bras de fer continue à Niankorodougou

    les dirigeants de cette société devraient revoir sérieusement leur management.
    comment font les autres pour que ça colle avec les populations.
    Dans tous ça c’est le pays tout entier qui perd

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2012 à 10:19, par zounose En réponse à : Vrai ou faux : Le bras de fer continue à Niankorodougou

    Ça n’arrive que tous les 824 ans !!! C’est de l’intox :
    tout mois de 31 jours commençant par un vendredi possède 5 vendredis, 5 samedis, 5 dimanches. Depuis 1900, il y a eu 16 mois de juillet commençant par un vendredi.
    - en Chine, notre calendrier grégorien n’est utilisé officiellement que depuis 1912. En pratique, les chinois utilisent leur propre calendrier - et si quelque chose d’ésotérique a trait à des dates, ce sera dans ce calendrier-là

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2012 à 10:52, par donmozoun En réponse à : Vrai ou faux : Le bras de fer continue à Niankorodougou

    Relis l’article cher Zounose. il est quetions de Lundi, Samedi et Dimanche. et non vendredi, samedi et dimanche.

    Répondre à ce message

    • Le 16 novembre 2012 à 12:09 En réponse à : Vrai ou faux : Le bras de fer continue à Niankorodougou

      en décembre 2018, cela fera 824 ans. Zounose parle du caractère invraisemblable en se référant au fait que tout mois de 31 jours a cinq fois trois jours de la semaine.
      Consulte tes calendriers et tu verras que décembre 2018 aura 5 lundis, 5 samedis et 5 dimanches. Merci.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : agir vite et avec subtilité pour prévenir la prolifération de milices
Développement : SOS pour la route Pouytenga-Bogandé
Santé : Il n’y a pas d’épidémie de dengue, rassurent les services de santé
Menace de mouvement d’humeur ce vendredi au Centre hospitalier universitaire de Tengandogo (ex hôpital Blaise Compaoré)
Procès du peuple contre la Françafrique : Le rendez-vous de Ouagadougou a tenu ses promesses
Transport aérien : L’un des nouveaux avions d’Air Burkina est arrivé à Ouagadougou
Portées disparues : Fati et Mounira ont été retrouvées
Attaques terroristes contre le Burkina : Les Burkinabè de France se mobilisent
Portées disparues : Fati et Mounira
Ouagadougou : L’échangeur du Nord sera inauguré le 15 novembre 2018
Archidiocèse de Ouagadougou : Des groupes de spiritualité sanctionnés
Franc-maçonnerie : Alain Roger Coeffé remplace Djibrill Bassolé à la tête des « Maçons » burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés