Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «"Lorsque tu as entrepris quelque chose, prends patience." Proverbe arabe» 

Lions club international : Le gouverneur du district 403-A1 en visite au Burkina

Accueil > ONG, Coopération décentralisée • • mardi 13 novembre 2012 à 01h47min
Lions club international : Le gouverneur du district 403-A1 en visite au Burkina

Le gouverneur du district 403-A1 de l’association internationale des Lions clubs, Mama Tapo, séjourne au Burkina Faso du 11 au 19 novembre 2012. Il mettra à profit son séjour pour rencontrer les officiels des clubs, mais aussi tous les lions du Burkina, en assemblée générale. Objectif : s’enquérir de « l’état de santé » du lionisme au Burkina et véhiculer le message du président international qui, cette année, est la lutte contre l’analphabétisme. Il a organisé un point de presse le 12 novembre 2012 à Azalaï hôtel Indépendance de Ouagadougou pour situer l’objet de sa présence au pays des hommes intègres.

Titulaire d’un master en Business administration de la Wake Forest University en Caroline du Nord, Mama Tapo a occupé de hautes fonctions dans l’administration malienne, la mission résidente de la Banque mondiale et le secteur privé. Il est entré au lionisme en octobre 1987. A 64 ans, marié et père de quatre enfants et grand-père d’un enfant, Mama Tapo du Lions club Bamako Sokala, a la lourde charge d’assumer la fonction de gouverneur du district 403-A1 du Lions club international depuis le1er juillet 2012 et ce jusqu’en juillet 2013.

Le mandat d’un an est non renouvelable, selon les règles de cette structure. « Le Lions club n’est pas une secte, mais une association d’hommes et de femmes bénévoles qui veulent faire quelque chose pour leur prochain », précise le gouverneur Tapo pour couper court aux supputations. C’est une ONG internationale affiliée aux nations unies, ayant participé à la rédaction de la charte des nations unies, ayant un siège d’observateur à l’ONU, ajoute-t-il.

Le district 403-A1 que gouverne désormais Mama Tapo jusqu’en juillet 2013 rassemble des Lions de 9 pays de l’Afrique de l’Ouest : Mauritanie, Sénégal, Mali, Niger, Cap Vert, Burkina Faso, Gambie, Guinée Bissau et Guinée Konakry. Il compte 3 régions, 10 zones et 61 clubs. Au 30 octobre 2011, il comptait 1700 membres. Jusqu’en juin 2011, le district 403-A1 formait avec le district 403-A2 le district 403-A. « L’objectif de la restructuration est de mitiger les difficultés liées aux coûts de gestion imposés aux premiers responsables du district, mais surtout de permettre une meilleure coordination des activités et d’asseoir des stratégies adaptées pour un meilleur développement communautaire », soutient-on.
Durant ce mandat, la priorité est avant tout la lutte contre l’analphabétisme comme l’a décrété le président international.

La réussite de cet objectif passera, entre autres, par l’accroissement du nombre de lions et de clubs. « Donc je demanderai aux clubs de mon district de recruter plus », affirme Mama Tapo qui entend également promouvoir l’excellence. Tout en priorisant le programme du président international, « je souhaiterais aussi que tous les clubs de mon district aient la récompense d’excellence des clubs », soutient-il. Pour y arriver, ils doivent être à jour de leurs cotisations et avoir des œuvres d’envergure. C’est sans doute ce message qu’il passera aux lions du Burkina lors de l’assemblée générale prévue ce mercredi 14 novembre au conseil burkinabè des chargeurs (CBC).

Durant son séjour au Burkina, le gouverneur du district 403-A1 va, en conseil d’administration, rencontrer tous les officiels des lions clubs. Puis, en assemblée générale, il rencontrera tous les lions du pays des hommes intègres. Ces rencontres serviront de cadre pour véhiculer le message du président international, mais également pour exposer sa vision propre quant à la réalisation des projets déclinés par le président international. Cette année, le message du président international des Lions clubs est « la lutte contre l’analphabétisme ». Le monde compte environ un milliard d’analphabètes aujourd’hui. Toute chose qui freine le développement de nos pays. Ainsi donc, il est demandé aux Lions de s’impliquer véritablement, soit en dispensant des cours, soit en donnant des fournitures, soit en organisant des conférences pour sensibiliser la population…

Moussa Diallo

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération militaire Burkina–France : Le Sabre remis dans son fourreau
Entreprenariat : l’OIM facilite le rapprochement entre porteurs de micros projets et fonds de financement dans le Centre-Est
Transition au Burkina Faso : Le SPONG entend apporter sa contribution
Développement du Burkina Faso : Le Premier ministre partage sa vision avec le SPONG
Région du Centre-Nord : L’ONG Mwangaza Action fait de la prévention de la malnutrition son cheval de bataille
Nuit des ONG : Tree Aid reçoit son trophée
Fondation Konrad Adenauer Siftung : Une clinique juridique pour assister les victimes de violences basées sur le genre
Autonomisation économique des jeunes au Burkina : L’ONG « Sauve ma patrie » forme 120 PDI dans divers métiers
Violences basées sur le genre : Oxfam tient un panel de haut niveau et des activités communautaires pour marquer les 16 jours d’activisme
Crise humanitaire au Burkina : Ocha lève le voile sur les actions humanitaires menées sur le terrain
« Burkina Faso : la voie de la réussite démocratique » : Le nouveau programme du NDI pour renforcer la démocratie
Burkina Faso : Le SPONG outille ses membres sur la fiscalité applicable aux ONG et associations
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés