Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «N’attendez pas d’être trop fatigué pour donner du repos à votre corps et votre esprit» Mario Morini

Les « 66 » burkinabè incarcérés en Guinée équatoriale sont tous libérés

Accueil > Actualités > Société • • dimanche 4 novembre 2012 à 23h48min
Les « 66 » burkinabè incarcérés en Guinée équatoriale sont tous libérés

Les « 66 » Burkinabé emprisonnés en Guinée équatoriale début août, ont été tous libérés après leur appel à l’aide, a déclaré vendredi à Léo (165 km au sud de Ouagadougou), le ministre burkinabè délégué à la Coopération régionale, Vincent Zakané.

Le ministre Vincent zakané a confié que le sort de ses compatriotes détenus dans la prison équato-guinéenne de Bata pour défaut de carte de sejour, a « évolué positivement » et qu’ils ont recouvré leurs libertés.

« A ce jour, tous ces burkinabè ont été libérés et ont été rapatriés ; certains ont pris d’autres destinations », a confié à l’AIB le ministre Zakané en marge d’un atelier consacré à la question de l’intégration.

De son avis, ils ont été « accompagnés depuis Malabo et Bata par le consul honoraire, jusqu’à Ouagadougou et ont été accueillis par le Conseil supérieur des Burkinabè de l’étranger ».

Ils avaient lancé un appel au gouvernement burkinabè, relayés par les médias le 20 septembre. Dans l’appel, leur nombre était évalué à 66, mais le ministre Zakané a plutôt parlé de 64 personnes.

Pour le M. Zakané, leur incarcération est liée à leur présence illégale sur le sol équato-guinéenne.

Il a indiqué que le gouvernement travaillera à ce que tous les Burkinabè puissent émigrer en toute légalité.

Il a enfin exprimé la disponibilité de l’Etat à rester aux côtés de la diaspora burkinabè « où qu’elle se trouve »

Le Burkina Faso a une forte communauté vivant hors de ses frontières, particulièrement dans les pays subsahariens où ils peuvent trouver du travail. AMK

Sidwaya

Vos commentaires

  • Le 5 novembre 2012 à 09:28, par burkinabè intègre En réponse à : Les « 66 » burkinabè incarcérés en Guinée équatoriale sont tous libérés

    C’est dommage que d’autres nationalités se pavanent au burkina sans meme carte d’identité et que des burkinabès soient emprisonnés dans leurs pays pour faute de carte de sejour. Qu’elle intégration ?
    donner nous au moins les noms de ces burkinabès rapatriés.

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre 2012 à 10:04, par gnama En réponse à : Les « 66 » burkinabè incarcérés en Guinée équatoriale sont tous libérés

    Je tire mon chapeau aux autorités burkinabé d’avoir intervenir pour les 66 personnes emprisonnées en Guinée équatoriale . Vraiment d’après que ce pays est tellement dur et ils respectent pas les étrangers et pas d’émotion pour eux . Entre nous les africains aussi il faut se comporté sauvagement.

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre 2012 à 11:01 En réponse à : Les « 66 » burkinabè incarcérés en Guinée équatoriale sont tous libérés

    Politiciens va nous tuer. Dites nous plutôt la vérité. Ils n’ont pas été tous rapatriés seulement une vingtaine plus précisément 27 personnes. Ce sont les bonnes volontés qui ont cotisés pour payer les billets mais ces détenus ont payés 50 % du prix du billet d’avion à savoir 75 000 Fcfa. A ma connaissance jusqu’à samedi il y avait toujours des gens à la police. Les 27 étaient volontaires à partir. Ils sont entrain de libérer le reste petit à petit, ils ont refusés de partir parce qu’ils espèrent toujours en leur bonne étoile.

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre 2012 à 12:36, par Imothep Vizir du Pharaon En réponse à : Les « 66 » burkinabè incarcérés en Guinée équatoriale sont tous libérés

    Ouf de soulagement, à l’étranger c’est pas toujours facile. je demande à mes compatriotes Burkinabè désormais de régulariser leurs papiers avant toute aventure. Mais je dis aux Equato-guinéens, un jour le Burkina aurait aussi son propre pétrole...Actuellement ils ont leur pétrole et se comporte ainsi....mais c’est pas une source intarissable...

    Répondre à ce message

    • Le 5 novembre 2012 à 14:20, par goama En réponse à : Les « 66 » burkinabè incarcérés en Guinée équatoriale sont tous libérés

      salut mon frere je crois que tu ignonre beaucoup de chose. a l etranger sa vaut mieu. j etais a ouaga, je touchais a la fin du 35000fcfa, je vivais dans non lotie j avais une femme et une fille. je suis l ainer de la fammille de 5 enfants dont monpere est mort. tres difficile pour payer la scolarite de mes jeunes frere. et je suis venu en europe je na pas de papier mais je touche 100 euro par jour ,calcul combien je gagne par semaine et par mois, veux tu je viens soufrire a ouaga encore ou je dois rester ici , bonne journer

      Répondre à ce message

      • Le 5 novembre 2012 à 17:31, par Makiindé En réponse à : Les « 66 » burkinabè incarcérés en Guinée équatoriale sont tous libérés

        Goama, ke ton père repose en paix. mais saches ke si tu songe pas à régulariser ta situation tu riske de revenir au pays plus pauvre qu’avant et là ça sera la mal mort pour toi. Kan ça se passe bien on a l’impression ke la situation est maitrisée mais un jour... paff ! De jour en jour les blancs sont plus regardant sur les cas d’immigrés clandestins. On risk de te take et jetter dans un négrier pour destination inconnu vers l’afriq de tes ancêtres et adieux ton djossi ki te rapporte 100euro/ jour. Courage quand même un frère

        Répondre à ce message

    • Le 5 novembre 2012 à 23:06, par cokou En réponse à : Les « 66 » burkinabè incarcérés en Guinée équatoriale sont tous libérés

      SALUT
      J’AI ÉTÉ PLUSIEURS FOIS DANS CE PAYS EN MISSION. SINCÈREMENT ILS N’AIMENT PAS LES ÉTRANGERS. L’INTÉGRATION N’EXISTE PAS DANS CE PAYS.
      POUR INFORMATION LE VISAS POUR 1 MOIS AVEC UNE ENTRÉE COÛTE 400.000 F CFA. C’EST LE MONTANT QU’UN BURKINABE PAYE A L’AMBASSADE DE LA GUINÉE EQUATORIALE A LIBREVILLE. J’AI LES PREUVES AVEC MOI.
      MES FRÈRES IL FAUT REVENIR AU PAYS. IL FAUT ALLER VOIR COMMENT NOS FRÈRES SOUFFRENT DANS CE PAYS.
      MERCI MR LE MINISTRE POUR AVOIR LIBÉRER NOS FRÈRES.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Crise à La Poste Burkina : « Nous luttons pour la survie d’une entreprise nationale », Gilbert Go, Secrétaire général du SYNTRAPOST
5e Recensement général de la population et de l’habitat du Burkina Faso : l’INSD présente le projet aux acteurs de la région du Nord
Organisation internationale pour les migrations : Le Mécanisme national de référencement des migrants vulnérables présenté aux acteurs des Hauts-Bassins
Bolloré TRANSPORT & LOGISTICS participe à la semaine des activités minières de l’Afrique de l’ouest (SAMAO) de Ouagadougou
Mouvement populaire de défense contre le terrorisme : « C’est une bombe à retardement », selon Laurent Kibora, expert en sécurité et développement
Anniversaire du 15 octobre : Le message de Mariam Sankara
Rackets policiers au Burkina : Des pistes de solutions pour endiguer le phénomène
Ouagadougou : Les Valets de Marie prient pour la paix au Burkina
Ouagadougou : Des jeunes Africains de dix pays rendent visite à la famille de Thomas Sankara
Education : Le lycée scientifique régional de Koudougou officiellement inauguré
Nahouri : Le marché à bétail de Guelwongo réhabilité à hauteur de 36 millions de FCFA
96 heures de la région du Centre : Le Gouverneur honore ses partenaires
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés