Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les erreurs, comme des pailles, flottent à la surface. Celui qui vеut сhеrсhеr dеs реrlеs dοit рlοngеr еn рrοfοndеur.» John Dryden

SIAO 2012 : Des participants apprécient le déroulement

Accueil > Actualités > DOSSIERS > SIAO 2012 • • mardi 30 octobre 2012 à 23h39min
SIAO 2012 : Des participants apprécient le déroulement

Le rayonnement de la 13è édition du SIAO a pris son envol avec l’installation effective des artisans venus de divers horizons. Chacune des grandes salles aménagées pour la manifestation grouille de monde. La cour ne l’est pas moins non plus, surtout en début de soirée. Exposants, acheteurs et / ou visiteurs, tous relèvent une meilleure organisation par rapport aux éditions précédentes. Mais ce qui frappe le plus, c’est la créativité des hommes de l’art.

Le SIAO n’est pas seulement une occasion de ventes ; c’est aussi et surtout un cadre de plus de visibilité pour les artisans d’Afrique et d’ailleurs. « Montrer aux gens ce que nous faisons pour l’amélioration du cadre de vie, voilà ce qui nous intéresse ici », nous a confié l’exposante Japonaise Maïko que nous avons rencontrée dans le pavillon du « Soleil Levant ». Et de préciser, « nous, on ne vent pas ».

Déjà satisfaite, l’est Mme Awa Coulibally/ Igo venue de Bérégadougou avec des produits comestibles issus de la transformation du beurre de karité, du « soumbala » et bien d’autres produits locaux. En effet, dit-elle « j’ai vendu et j’ai reçu beaucoup de visiteurs qui ont vraiment apprécié mes produits ». Mais elle affiche un manque d’intérêt pour les acheteurs professionnels : « ces gens qui se disent acheteurs professionnels nous ont toujours fait remplir et signer des fiches aux éditions passées, et nous n’avons rien eu après ». Tandis que M. Pierre Derra artisan de matériels agricoles basé à Ouagadougou enregistre sur des fiches soigneusement élaborées, tout visiteur ; car dit-il, « les contacts que nous avons noués les éditions passées nous ont permis d’améliorer notre créativité ».

Si l’accès au site et aux stands est facile, l’acquisition de ces magnifiques objets ne semble pas relever du pouvoir d’achat de tous. « C’est trop cher ! » lancent les visiteurs, s’agissant particulièrement des œuvres artistiques. Et c’est normal ; qualité et bas prix ne rimant pas. Mais le SIAO, c’est aussi l’occasion de se retrouver entre amis autour d’une table supportant boissons et viandes. C’est en tout cas cet aspect qui attire le plus de jeunes qui ne se donnent même pas la peine de visiter les stands à objets d’art.

Fulbert PARE (Stagiaire)

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
SIAO 2012 : des bijoux qui parlent
Espace « Poupemania » : des poupées africaines faites à la main
Espace B To B : l’innovation de la 13e édition du SIAO
SIAO 2012 : Des participants apprécient le déroulement
SIAO 2012 : c’est parti pour une semaine d’artisanat
SIAO 2012 : « Le Japon sera très présent »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés