Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il n’y a rien de plus beau qu’une clef, tant qu’on nе sаit раs се qu’еllе οuvrе.» Maurice Maeterlinck

Coopération militaire France-Burkina Faso : Les Forces armées nationales dotées de trois avions et du matériel logistique

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • • mardi 23 octobre 2012 à 23h13min
Coopération militaire France-Burkina Faso : Les Forces armées nationales dotées de trois avions et du matériel logistique

L’ambassadeur de France au Burkina Faso, le général de corps d’armée Emmanuel Beth, a remis aux forces armées nationales, le jeudi 18 octobre 2012 à Ouagadougou, trois avions « tout-terrain », du matériel informatique, de transmission, des véhicules et des pièces de rechange. Ce don estimé à 555 millions de CFA a été réceptionné par le chef d’état-major général des armées, le général de brigade Nabéré Honoré Traoré.

Les Forces armées nationales montent en puissance dans l’observation et la surveillance aérienne, la communication, la liaison et la mobilité des troupes. En effet, hier jeudi 18 octobre 2012, à la base aérienne 511 de Ouagadougou, l’ambassadeur de France au Burkina Faso, le général de corps d’armée Emmanuel Beth a, au nom de son pays, remis trois avions de type « ULM TETRAS CSL » avec options et équipements installés, plus un lot de fonctionnement de 400 heures. Avec en plus, une station de véhicule « VHF KENWOOD », quatre véhicules de type VLRA rénovés, un lot de pièces de rechange et du matériel informatique. La valeur globale du matériel est évaluée à 555 millions FCFA.

Pour le chef d’état-major général des armées, le général de brigade Nabéré Honoré Traoré, ce don vient à point nommé dans un contexte sécuritaire sous-régional, caractérisé par une effervescence de groupes et mouvements terroristes qui mettent à mal la paix et la quiétude dans la zone. Pour l’ambassadeur de France, ces aéronefs sont des avions légers tout-terrain d’observation qui ont des capacités extraordinaires adaptées particulièrement à des climats et à des contextes géographiques comme celui du sahel et de l’ensemble de la sous-région.

La situation sous-régionale, a ajouté le général Nabéré Honoré Traoré, constitue, pour les gouvernements burkinabè et français, une préoccupation majeure quant aux solutions à apporter aux besoins des FAN, à se doter de moyens opérationnels conséquents pouvant garantir leur capacité à éradiquer la menace terroriste. « Ces 3 TRETAS vont-nous permettre de faire des reconnaissances aériennes au niveau du Nord. La sécurité sous-régionale requiert justement ces types de missions. Donc, c’est vraiment une plus-value pour nous », a-t-il dit. La France a également formé des pilotes et des mécaniciens pour l’entretien des avions.

Le chef d’état-major général des armées a souligné l’excellence de la coopération entre la France et le Burkina Faso, en particulier la coopération militaire. En outre, le général Emmanuel Beth a fait un tour d’horizon des nombreux domaines de la coopération bilatérale, allant de la dotation des forces en matériel, au soutien aux écoles de formation en passant par les stages. Il a relevé que cette coopération fonctionne « parfaitement », chaque pays apportant sa pierre à l’édifice dans un partenariat exemplaire et équilibré dont l’ambition consistera à s’ouvrir sur la sous-région et sur le continent.

Devant les futurs challenges qui attendent les forces armées nationales à court et moyen terme, a soutenu l’officier général, parachutiste de la Légion étrangère française, « la France répondra toujours présente pour essayer de vous apporter son expertise, que ce soit pour la mission de la CEDEAO au Mali (MICEMA) ou le groupement des forces (GFAT) afin de sécuriser vos frontières ».

Bachirou NANA & Lionel BOUGAIRE
(Stagiaire)

Sidwaya

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation sécuritaire en Afrique : Les propositions du Réseau libéral africain
Pourquoi des policiers en ambassade ? : Alpha BARRY s’explique
Situation sécuritaire : Les libéraux d’Afrique solidaires du peuple burkinabè
Programme alimentaire mondial (PAM) : La Russie offre des vivres et de l’huile pour assister 45 000 personnes déplacées
Réseau Libéral Africain : Me Gilbert Noël Ouédraogo du Burkina nouveau président
Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers
Situation en Libye et au Sahel : Roch Kaboré appelle l’Union africaine à plus d’action
Bobo-Dioulasso : Le Projet ProCIV dote le Centre agricole polyvalent de Matourkou, d’une unité de transformation agro-alimentaire
Hydrocarbures et environnement : Des ministres de la CEDEAO réunis à Ouagadougou pour plus d’harmonisation
Coopération : « Les Africains doivent résoudre leurs propres problèmes », Habib El Malki, président de la Chambre des représentants du Maroc
Transports dans les pays enclavés : Des experts de l’Afrique de l’Ouest et du Centre peaufinent leurs textes à Ouagadougou
Promotion de l’entrepreneuriat des jeunes : Les Emirats arabes unis accordent un prêt de 6 milliards au Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés