Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans la vie exactement autant d’occasions spéciales que nous choisissons d’en célébrer.» Robert Brault

On murmure : Sana Bob honore les enseignants

Accueil > Actualités > On en parle... • • mardi 23 octobre 2012 à 23h09min

Kantigui a eu vent d’un concert dédié aux enseignants burkinabè. Dénommée « Merci Karanssamba », l’initiative est du récent lauréat du Trio gagnant, Sana Bob. Le spectacle aura lieu, le vendredi 27 octobre 2012 au Théâtre populaire de Koudougou. Placé sous le parrainage du gouverneur de la région du Centre-Ouest, Komyaba Pascal Sawadogo, l’événement permettra aux personnalités invitées de retrouver leurs anciens instituteurs de CP1, leurs anciens professeurs, etc. Pour mémoire, « Merci Karanssamba » est l’innovation majeure de la 2e édition d’Actions scolarité qui consiste à mobiliser, à travers des concerts, des fonds pour scolariser des enfants défavorisés au Burkina Faso.


Réseau libéral africain : Me Gilbert Ouédraogo élu vice-président

Kantigui s’est laissé dire que le président de l’Alliance pour la démocratie et la fédération-Rassemblement démocratique africain (ADF-RDA), Me Gilbert Noël Ouédraogo, a été élu vice-président du Réseau libéral africain, chargé de l’Afrique de l’Ouest.
C’était à l’issue de l’Assemblée générale du réseau, tenue les 17 et 18 octobre 2012 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, en prélude au 58e congrès de l’Internationale libérale (IL).
L’ADF/RDA, en qualité de membre à part entière, a pris part à cet important rendez-vous au cours duquel le Comité exécutif du réseau a été renouvelé. Kantigui embouche la même trompette que les « éléphanteaux » pour féliciter le président du parti et surtout lui souhaiter bon courage dans son engagement au profit de l’intégration des peuples d’Afrique et d’ailleurs.


52 ans des forces armées nationales avec un programme alléchant !

Il est parvenu à Kantigui que dans le cadre des festivités marquant la célébration du 52e anniversaire des Forces armées nationales (FAN) dans la garnison de Ouagadougou, une série d’activés sportives et civilo-militaires sont prévues pour agrémenter la fête. Kantigui a ouï dire, qu’il est inscrit au programme, un cross populaire de lancement des festivités de ce 52e anniversaire le mercredi 24 octobre 2012 à 15h 30, à la place de la Nation. De même, le jeudi 25 octobre 2012, à 14h30, au stade municipal de Ouagadougou, aura lieu la cérémonie d’ouverture de la coupe du ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants (MDNAC), en football. Il est aussi prévu, le vendredi 26 octobre 2012 à 5h 30, à la place de la Nation, une course cycliste féminine. La finale de la coupe du MDNAC en football et la cérémonie de clôture sont annoncées pour le mercredi 31 octobre 2012 à partir de 14 h 30 au stade municipal de Ouagadougou, suivies à 19 h au cercle Mess des officiers de Ouagadougou, d’une cérémonie (cocktail) de remise des prix aux lauréats des activités sportives.

Quant aux activités civilo-militaires, les organisateurs des 52 ans des FAN comptent organiser, du 22 au 25 octobre 2012, dans les différentes garnisons, une opération don de sang et le mercredi 24 octobre 2012 à partir de 7h, au CMA de Pissy et au cimetière de Gounghin, une opération de salubrité . Il est également prévu, le mardi 30 octobre 2012 à partir de 9h, à Home Kisito, une visite suivie de remise de dons aux pensionnaires. Kantigui qui a parcouru le programme d’activité de la manifestation s’est rendu compte qu’il est bien chargé. En effet, il a constaté qu’il est prévu une rencontre du président du Faso avec les différentes catégories de militaires, le lundi 29 octobre 2012 au palais de Kosyam.

Outre cela, il y aura une retraite au flambeau, le mardi 30 octobre 2012 à partir de 18h, à la place de la Nation, une cérémonie de prise d’armes, de décoration, suivie de défilé, le 1er novembre 2012, jour anniversaire de la fête de l’armée burkinabè et un dépôt de gerbe, le vendredi 2 novembre 2012 à 7h à la place de la Nation. Kantigui souhaite bonne fête aux FAN !


Elections couplées de décembre 2012 : le CSC “arme” les journalistes

Il est parvenu à Kantigui que le Conseil supérieur de la communication met les petits plats dans les grands pour le succès de la couverture médiatique des élections couplées à venir. Ainsi, dans l’optique de mieux “armer” les professionnels de médias afin de les permettre d’affronter dignement la couverture médiatique de ce grand rendez-vous électoral, le CSC organise un séminaire de formation à leur intention sous le thème : « La collecte et le traitement de l’information en période électorale ». Le séminaire se déroule, aujourd’hui, mercredi 24 octobre 2012, à partir de 8 heures 30, au Centre national Paul-Zoungrana, à Ouagadougou. Des journalistes de différents organes de presse seront formés à cette occasion.


Forum citoyen de la région des Cascades, le 3 novembre 2012

Kantigui a reçu cette réflexion de El hadj Ouattara Héma Bakary, portant sur le développement de la région des Cascades qu’il vous invite à lire en intégralité pour son intérêt : « C’est lors d’un meeting à Banfora, à l’occasion d’une campagne présidentielle, que le Président du Faso, en réponse aux doléances qui lui ont été présentées, nous a dit en substance, et ceux qui ont de la mémoire s’en souviennent : « Quand vous aurez fini de vous quereller, nous verrons alors ensemble, comment nous occuper de votre région ». Depuis lors, en tant que doyen d’âge des ressortissants de la région vivant à Ouagadougou, je me suis senti interpellé. En effet, toutes les religions, tant celles révélées que traditionnelles, prônent que c’est le rôle des anciens, parce que dépositaires de la sagesse, de promouvoir l’harmonie des cœurs dans les familles, dans les villages et dans les pays.

J’ai donc senti cette réplique du Président du Faso, comme l’expression de ma faillite personnelle. En effet, cette marque d’intérêt pour notre région, exprimée au plus haut sommet de l’Etat, doit être considérée comme un cri du cœur d’un Président de tous les Burkinabè qui, soucieux du développement de son peuple, a fini par être agacé à juste titre, par les querelles intestines et stériles entre politiciens. Il en découle dès lors, une obligation morale et même politique, pour tous les ressortissants, à plus forte raison pour leur doyen, d’entreprendre au niveau de chacun et de tous, toutes actions susceptibles de remédier au problème. C’est ce qui justifie ma démarche, à la veille des élections couplées à venir. J’ai premièrement saisi l’occasion de la visite de Son Excellence, Monsieur le Premier ministre, dans la région des Cascades, le samedi 11 août dernier, pour faire connaître mon intention de travailler à cette idée. Les préparatifs sont avancés et le président de l’ADESCA a souhaité que ledit forum se tienne à Banfora, le 3 novembre 2012. Pour ce faire, tous les frères et sœurs de tous les partis, qui aiment la région et qui souhaitent une action dans le sens de l’amélioration des relations entre les uns et les autres, en faveur de la cohésion sociale et du développement, sont invités à venir au forum, pour contribuer à l’élaboration d’un code de conduite pour l’union sacrée ».


Le mouvement syndical proteste contre les atteintes à la liberté

Kantigui a ouï dire que les secrétaires généraux des centrales syndicales et des syndicats autonomes organiseront une conférence de presse, le jeudi 25 octobre 2012 à 10 heures à la Bourse du travail de Ouagadougou.
Selon les sources de Kantigui, « la conférence de presse portera sur les atteintes récurrentes contre la liberté syndicale, se traduisant notamment par des mesures répressives contre les délégués du personnel, les délégués syndicaux et les militants actifs dans des entreprises » La conférence, à ce qu’on dit, donnera l’occasion au mouvement syndical de faire, à l’attention de la presse, de l’opinion publique et en particulier des travailleurs et des militants, le point sur ces attaques contre la liberté syndicale et surtout la nécessité d’engager une lutte pour la défense et l’élargissement des libertés démocratiques et syndicales.


Le Réseau d’initiative des journalistes sensibilise sur les enjeux électoraux

Dans le cadre de la mise en œuvre de son plan d’action, le Réseau d’initiative des journalistes (RIJ) vous invite à un panel sur le thème : « Les enjeux électoraux face aux exigences de la profession journalistique ».
Selon les sources de Kantigui, l’organisation de ce panel entre dans le cadre des rencontres mensuelles des membres du réseau. Le panel se tiendra, le vendredi 2 novembre 2012 à 19 heures au Centre national de presse Norbert-Zongo, sis à Gounghin, pour des échanges fructueux et instructifs. Le RIJ est un réseau indépendant, apolitique et ouvert à tous les journalistes. Il a été créé en 2001. Il cherche à promouvoir l’échange entre les journalistes et l’excellence dans le métier.

KANTIGUI

Sidwaya

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : agir vite et avec subtilité pour prévenir la prolifération de milices
Développement : SOS pour la route Pouytenga-Bogandé
Santé : Il n’y a pas d’épidémie de dengue, rassurent les services de santé
Menace de mouvement d’humeur ce vendredi au Centre hospitalier universitaire de Tengandogo (ex hôpital Blaise Compaoré)
Procès du peuple contre la Françafrique : Le rendez-vous de Ouagadougou a tenu ses promesses
Transport aérien : L’un des nouveaux avions d’Air Burkina est arrivé à Ouagadougou
Portées disparues : Fati et Mounira ont été retrouvées
Attaques terroristes contre le Burkina : Les Burkinabè de France se mobilisent
Portées disparues : Fati et Mounira
Ouagadougou : L’échangeur du Nord sera inauguré le 15 novembre 2018
Archidiocèse de Ouagadougou : Des groupes de spiritualité sanctionnés
Franc-maçonnerie : Alain Roger Coeffé remplace Djibrill Bassolé à la tête des « Maçons » burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés