Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

FRSIT 2012 : Deux lauréats se partagent le prix du président du Faso

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Recherches et innovations • • mardi 16 octobre 2012 à 10h23min
FRSIT 2012 : Deux lauréats se partagent le prix du président du Faso

La 10e édition du forum national de la recherche scientifique et des innovations technologiques a officiellement refermé ses portes le samedi 13 octobre 2012. La cérémonie de clôture présidée par le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation, Gnissa Isaïe Konaté, a servi de cadre pour la remise des prix aux différents lauréats. 24 prix ont été décernés. Le prix du président du Faso, d’une valeur de cinq millions de francs CFA, échoie à deux lauréats cette année, une chercheure et un inventeur-innovateur. Un diner-gala organisé à la salle des banquets de Ouagadougou le samedi à 20h a permis de collecter environ 8 millions de francs CFA au profit des enfants drépanocytaires.

Pendant huit jours, chercheurs, innovateurs, inventeurs, élèves, étudiants, hommes et femmes d’affaires, professionnels des médias et particuliers ont échangé sur les résultats des travaux de recherche. Grâce à la tenue de la 10e édition du Forum national de la recherche et des innovations technologiques (FRSIT), co-organisé par le ministère de la recherche scientifique et de l’innovation et le ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat. Des communications scientifiques ont été présentées, des innovations technologiques exposées à la maison du peuple de Ouagadougou, des contacts d’affaires noués entre chercheurs et opérateurs économiques, des formations assurées sur la propriété intellectuelle, etc. La rentrée scolaire n’a pas empêché les élèves d’être présents à l’espace jeunesse qui trouve. Pour tout dire, la semaine du 06 au 14 octobre a été très scientifique et technologique à Ouagadougou. Le FRSIT 2012 a été une réussite, selon les organisateurs, avec en tête le ministre Gnissa Isaïe Konaté. C’est du moins ce qui ressort de son discours de clôture prononcé le 13 octobre. Seule fausse note : les opérateurs économiques ne se sont pas bousculés pour les rencontres B to B.

La cérémonie de clôture qui a eu lieu le samedi 13 octobre était aussi l’occasion de distinguer quelques personnalités en les faisant chevalier de l’ordre national burkinabè. Mais, l’évènement le plus attendu était la proclamation des résultats et la remise des prix aux chercheurs, inventeurs et innovateurs dont les travaux sont jugés originaux et de grande utilité. Au total, 24 prix ont été attribués par 21 donateurs. La plus grande distinction qui est le prix du président du Faso échoie à deux lauréats (une chercheure et un inventeur-innovateur) qui doivent partager les cinq millions de francs CFA. Ce sont Madame Kiba/Soma Mariam, doctorant à l’INERA pour son étude sur « la valorisation des déchets d’abattoir de la ville de Ouagadougou dans les filières de l’énergie et de l’agriculture par biométhanisation » et Amadé Ouédraogo, inventeur- innovateur dans le domaine de l’énergie domestique et industrielle pour ses résultats de recherche sur « les combustibles écologiques faits à base de tourteaux de karité ». Il propose d’utiliser de la biomasse pour substituer le bois. Ce qui permettra de freiner la déforestation tout en répondant aux besoins en énergie de la population qui ne cesse de croitre. « J’ai trouvé qu’il fallait chercher une solution pour pallier l’utilisation du bois si non nous allons nous retrouver dans le cauchemar dans les années à venir », estime Amadé Ouédraogo.

L’autre grande gagnante de ce FRSIT 2012, c’est Madame Nitiéma/Yefanova Svitlana, chercheure au laboratoire de chimie organique à l’université de Ouagadougou. Elle mène des études sur les huiles végétales non conventionnelles locales qui peuvent servir à produire du biocarburant. Dans le cadre de la thématique de la 10e FRSIT, elle a participé avec une communication orale portant sur : « Huiles végétales non conventionnelles : une contribution énergétique durable au développement en milieu rural ». Ce travail de recherche montre l’importance d’optimiser les procédés d’extraction des huiles. « L’efficacité de l’extraction, le coût de production et la qualité de l’huile extraite jouent sur l’avenir du biocarburant », soutient-elle. La présentation des résultats de cette étude à travers une communication orale a permis à Madame Nitiéma/Yefanova Svitlana de remporter trois prix. Ce sont : le prix du président de l’université polytechnique de Bobo-Dioulasso, le prix du ministre de la promotion de la femme et le prix du ministre de la recherche scientifique et de l’innovation.

Les prix décernés pendant ce FRSIT vont de 150 000f à 5 millions de francs CFA. Tous sont accompagnés d’attestation.

Après la clôture officielle du forum intervenue dans la matinée du samedi, les expositions se sont poursuivies jusqu’au dimanche 14 octobre dans la cour de la maison du peuple de Ouagadougou. le samedi soir, le comité d’organisation a invité opérateurs économiques, diplomates, chercheurs, inventeurs, innovateurs et autres particuliers à la salle des banquets de Ouaga 2000 pour un diner gala. Au cours de ce gala, il a été procédé à la collecte de fonds pour permettre à l’unité pharmaceutique (U-PHARMA) de l’institut de recherche en sciences de la santé (IRSS) de commencer la production de la version pédiatrique du FACA, phyto-médicament qui soulage la soulage la douleur des drépanocytaires. Environ 8 millions de francs CFA ont pu être mobilisés lors de cette soirée, placée sous le patronage de la première dame, Chantal Compaoré qui s’est fait représenter par la ministre de la promotion de la femme, Nestorine Sangaré.

Ainsi donc, le FRSIT 2012 a refermé ses portes. Rendez-vous est prix pour 2014 avec pour thème « 20 ans du FRSIT : bilan et perspectives ».

Moussa Diallo

Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Blanchiment de capitaux et financement du terrorisme au Burkina : Yassiya Sawadogo expose « l’imperfection » du cadre juridique
Paludisme : Un nouveau vaccin s’avère efficace à 77%
Promotion de l’éducation inclusive : Jacqueline Yaméogo soulève la nécessité d’une communication bien ciblée
Université Joseph KI-ZERBO : Soutenance de trois thèses de doctorat unique en Biologie Moléculaire et en Génétique Moléculaire à LABIOGENE
Yssif Bara, auteur de feux tricolores solaires : « L’Etat ne m’a jamais approché pour un partenariat »
Recherche scientifique : Le ministre délégué Maminata Traoré Coulibaly encourage le Groupe de recherche et d’action en Santé (GRAS)
Soutenance de thèse de doctorat : Marcel Zerbo analyse l’influence de la gouvernance scolaire sur la qualité de l’enseignement au sein des établissements catholiques à Ouagadougou.
Éducation : Facteurs de performance des établissements d’enseignement et acquisitions scolaires
Enquête en ligne dans le cadre de la préparation d’une thèse de doctorat en Sciences de l’Information et de la Communication
Soutenance de thèse de doctorat : Tahirou Sanou, secrétaire permanent de l’ARCOP, scrute les procédures de la commande publique
Université Norbert Zongo : Élie Corneille Dakuyo, premier docteur en psychologie de l’orientation et du travail
Soutenance de thèse de doctorat : Herman Nacambo scrute l’institutionnalisation de la lutte contre la corruption au Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés