Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur ,qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Confidentiel 707

Accueil > Actualités > On en parle... • • mardi 18 septembre 2012 à 22h57min

Simon Compaoré, maire de la commune de Ouagadougou est proclamé « l’homme de l’année 2012 » par Radio Salankoloto pour ses efforts dans la gestion et la modernisation de la capitale. Il est le premier bourgemestre de Ouagadougou à être honoré de cette distinction.

A quand la fin de l’agonie de l’université de Ouagadougou ? A trois mois et demi de la fin de l’année 2012, l’unité de Formation et de Recherches en sciences et Technologies (UFR/ST) peine à boucler l’année académique 2010-2011. Ce cas concerne surtout les étudiants de la 1ere année de licence. Ceux de la 3e année de licence attendent également de s’inscrire au titre de l’année académique 2011-2012.

La 23e édition du festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) se tiendra du 23 février au 2 mars 2013. Le thème retenu pour cette 23e édition est « cinéma africain et politiques en Afrique ».

Blaise Compaoré va procéder, le 17 septembre 2012, au lancement des travaux d’aménagement hydroagricole à Di dans le Sourou. Cela s’inscrit dans le cadre du projet Développement de l’agriculture. Organisé en trois axes que sont la gestion de l’eau, l’irrigation, la diversification agricole et accès à la finance rurale, l’objectif est de réduire la pauvreté dans les zones rurales par l’intégration de l’économie de marché et grâce à des investissements structurants.

10 ans après l’assassinat du Général Robert Gueï, le procureur militaire Ange Kessi a ouvert une enquête afin de mettre la main sur les coupables. Anselme Yapo dit Seka Seka ex garde rapproché de Simone Gbagbo, épouse de l’ancien Président Laurent Gbagbo est soupçonné d’être l’auteur de cet acte.

De nouveaux faux billets en coupure de 10 000 F CFA seraient en circulation dans la région de la Boucle du Mouhoun. Ces faux billets comporteraient les numéros de série 10 393 269 834 -A, 10 394 331 627-A et 10 394 331 628-A

En quatre années d’existence, l’association SOS sang déclare avoir récolté plus de 8 000 poches de sang chaque année dans la ville de Ouagadougou. Ce qui équivaut à plus de 30 000 poches de sang. Elle déclare également avoir récolté 17 500 autres poches à travers les différentes structures provinciales de l’association, soit 47 500 poches de sang au total.

Le président Barack Obama perd grâce en Afrique. Selon la Lettre du continent du 13 septembre 2012, les Africains ont manifesté peu d’intérêt pour la convention de son parti, le parti démocrate, tenue du 3 au 6 septembre 2012 à Charlotte en Caroline du Nord. Il est reproché au premier Afro-américain à accéder au bureau ovale sa faible politique en faveur du continent noir.

Quelques positions d’Al Qaïda au Maghreb islamique à Tombouctou révélées par la Lettre du continent du 13 septembre 2012 : la Banque malienne de solidarité située à Badjindé sert de quartier général, plusieurs éléments contrôlent le Centre d’animation pédagogique ; cinq combattants ont pris possession de l’Académie d’enseignement et dix la station Total située à la sortie nord de Bamako ; plus d’une dizaine a assiégé la Banque internationale pour le Mali ; d’autres sont à l’Institut national de prévoyance sociale ; à l’Office de la radio télévision du Mali à Tombouctou ; à l’Institut des hautes études et de recherches islamiques Ahmed Baba ; à ‘’la Légion’’, enceinte qui abritait la gendarmerie ;

La Chine envahit le secteur de l’entrepreneuriat ivoirien. Elle s’impose déjà dans le secteur des bâtiments et travaux publics. Couvec a reçu le marché de bitumage de l’axe routier Bouaké-Katiola-Ferkessédougou pour un montant de 20 milliards de FCFA. Une autre entreprise a remporté le marché de construction de péages sur l’axe Attinguié-Moapé et sur le carrefour d’Agboville. CMEC réalise l’autoroute Abidjan-Grand Bassam pour un coût de 62 milliards de F CFA. En outre, toujours selon la Lettre du continent, le ministre de l’énergie, Adama Toungara, envisage de livrer des permis d’exploitations minières et pétrolières aux compagnies chinoises. Sichuan Ming Chuan Chengyu a paraphé un avant-contrat pour la construction d’une cimenterie. Le groupe Genertec International Corp a signé, avec le ministre délégué de la défense, un contrat pour la construction d’infrastructures militaires. Sinohydro compte obtenir l’autorisation pour la construction du barrage hydroélectrique de Soubré d’un montant de 250 milliards de F CFA. Par ailleurs, l’empire du Milieu veut détrôner le pays de l’Oncle Sam dans le secteur du café-cacao.

L’opposant gabonais André Mba Obame fait trembler le président Ali Bongo. D’après la Lettre du continent du 13 septembre 2012, l’appel du principal opposant à la tenue d’une conférence nationale souveraine pour refonder les structures de l’Etat, et qui semble obtenir la bénédiction de plusieurs anciens barons du régime Bongo (père) inquiète le nouvel homme fort de Libreville.

D’après la revue Sciences et avenir, Karabo serait le squelette de préhumain le plus complet jamais découvert. Cet australopithèque fossile vieux de 2 millions d’années a été exhumé en 2008 dans la grotte de Malapa, au nord de Johannesburg en Afrique du Sud.

Près de 60% des maladies infectieuses qui touchent les hommes sont transmises par des animaux domestiques comme le porc, le poulet, la vache. C’est le résultat d’une étude de chercheurs anglo-saxons commandée par le département britannique pour le développement. La proportion grimpe à 75% dans le cas des maladies tels le sida ou la grippe aviaire. Selon l’étude, les pays les plus touchés par ordre décroissant sont : l’Inde, le Bangladesh, l’Ethiopie et le Niger.

Une campagne gratuite de chirurgie de la cataracte sera organisée du 10 au 21 septembre 2012 en partenariat avec le département de la Défense des Etats-Unis d’Amérique. Cette campagne aura lieu à la clinique de l’infirmerie de garnison du Camp Daniel Ouezzin COULIBALY de Bobo Dioulasso, conformément au programme suivant :

du 24 au 31Août 2012 : Sélection des patients potentiels ;

du 04 au 07 septembre 2012 : Sélection finale des patients ;

du 10 au 21 septembre 2012 : Campagne de chirurgie de la cataracte ;

19 septembre 2012 : Journée des Officiels

 : Journée de la presse

 : Cérémonie de clôture de la campagne

Le Président du Faso a accordé une interview au magazine Marchés Africains dans sa publication hors série spécialement consacrée au Burkina Faso. « Le Conseil des ministres du mercredi 4 avril 2012 a envisagé une révision de la Constitution qui intégrerait, entre autres points, l’amnistie des anciens chefs d’Etat depuis 1960. Au-delà de son aspect protecteur, cette loi peut-elle contribuer à favoriser l’alternance démocratique au Burkina Faso ? »

Question de nos confrères au Président du Faso. Sa réponse : « Votre question me semble « mal » posée. Le Conseil des ministres a soumis à l’Assemblée nationale un projet de loi portant sur les décisions consensuelles arrêtées lors des Assises nationales du Conseil consultatif sur les réformes politiques. Ces projets de loi concernent non seulement la création d’un Sénat, l’amnistie des anciens chefs d’Etat de 1960 à nos jours, la constitutionnalisation de la chefferie coutumière, mais aussi celle du Conseil supérieur de la communication, du genre, la création des espaces de concertation publique, etc.

L’alternance dont vous parlez se réalise à travers des élections, c’est-à-dire dans les urnes. Je ne vois pas comment une loi d’amnistie pourrait avoir un lien de facto avec l’alternance. Il y a à craindre, dans la réflexion nationale, que tout se focalise spontanément, de près ou de loin, sur l’article 37 et l’alternance, en oubliant gravement qu’il ne s’agit là que de moyens pour la réalisation de l’épanouissement du peuple burkinabè ».


Dernière incertitude à lever pour Tambao

Ouagadougou a trouvé un acquéreur pour exploiter le fantastique gisement de manganèse de Tambao (nord-est). Mais une procédure arbitrale menace toujours de compromettre le contrat.

Fin septembre à Paris, le tribunal de Centre international de règlement des différends relatifs aux investissements (Cirdi) aura à se prononcer sur l’affaire opposant depuis 2011 l’Etat burkinabé au cabinet d’Abou Dhabi Wadi Al Rawda Industrial Investments, concernant le site de manganèse de Tambao. La volonté des autorités burkinabé d’exploiter ce gisement figurant parmi les plus prometteurs au monde (20 millions de tonnes) n’a jamais pu se concrétiser depuis l’indépendance du pays en 1960, en raison de la problématique d’évacuation du manganèse. Après d’innombrables échecs, Wadi Al Rawda a été recruté en 2007 pour réaliser de nouvelles études avec possibilité, à terme, d’obtenir un droit de concession sur Tambao.

Entre-temps, l’Etat s’est tourné vers d’autres opérateurs, à l’instar du singapourien Général Nice Group qui a réalisé ses propres études. Se sentant lésé, Wadi Al Rawda Industrial Investments a porté l’affaire en arbitrage après l’échec des négociations avec Ouagadougou. L’Etat burkinabé, défendu par Me Alain Fénéon (cabinet Fénéon Delabrière associés), garde bon espoir. Il devrait argumenter sur les lacunes du contrat le liant au cabinet d’Abou Dhabi. Pour sa part, Wadi est défendu par la firme britannique Morrison et Foerster LLP.

La prochaine sentence arbitrale sera rendue alors que Tambao vient de trouver un acquéreur. Le chantier n’a finalement pas été attribué à Général Nice Group, mais à la compagnie African Minerals Ltd de l’homme d’affaire roumain Franck Vasile Timis, qui prévoit une évacuation du manganèse par voie ferroviaire. Toutefois, ce rebondissement annoncé en primeur par Africa Mining Intelligence (groupe Indigo Publications), ne change rien sur le fond du litige.

Source : La Lettre du Continent N°642 du 13 septembre 2012

Par Bendré

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : agir vite et avec subtilité pour prévenir la prolifération de milices
Développement : SOS pour la route Pouytenga-Bogandé
Santé : Il n’y a pas d’épidémie de dengue, rassurent les services de santé
Menace de mouvement d’humeur ce vendredi au Centre hospitalier universitaire de Tengandogo (ex hôpital Blaise Compaoré)
Procès du peuple contre la Françafrique : Le rendez-vous de Ouagadougou a tenu ses promesses
Transport aérien : L’un des nouveaux avions d’Air Burkina est arrivé à Ouagadougou
Portées disparues : Fati et Mounira ont été retrouvées
Attaques terroristes contre le Burkina : Les Burkinabè de France se mobilisent
Portées disparues : Fati et Mounira
Ouagadougou : L’échangeur du Nord sera inauguré le 15 novembre 2018
Archidiocèse de Ouagadougou : Des groupes de spiritualité sanctionnés
Franc-maçonnerie : Alain Roger Coeffé remplace Djibrill Bassolé à la tête des « Maçons » burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés