Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent.» Bob Marley

LAT attendu au Parlement pour sa déclaration de politique générale : Le Premier ministre joue gros cette fois-ci, quoi que…

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Luc Adolphe TIAO, Premier ministre • • lundi 28 janvier 2013 à 23h25min
LAT attendu au Parlement pour sa déclaration de politique générale : Le Premier ministre joue gros cette fois-ci, quoi que…

Conformément aux dispositions Constitutionnelles, le Premier ministre Luc Adolphe Tiao fera ce mercredi 30 janvier 2013, sa déclaration de politique à l’Assemblée nationale. Contrairement à sa première déclaration de politique générale faite le 20 octobre 2011, la présente ne consistera pas à un simple exercice républicain, comme on en a vu jusqu’ici sous la IVe République.

En effet la déclaration que Luc Adolphe Tiao fera ce mercredi devant les députés donnera lieu, pour la première fois, à des votes. « Cette déclaration est suivie de débats et donne lieu à un vote », dispose l’article 63 de la Constitution. En clair, le Premier ministre joue gros. Son maintien à la tête du gouvernement dépendra de l’issue du vote des députés qui devront ainsi confirmer ou non sa réduction par le Président du Faso. Là-dessus la disposition constitutionnelle (article 63) est sans équivoque : « Si la déclaration de politique générale ne recueille pas la majorité absolue des membres composant l’Assemblée nationale, le Président du Faso met fin aux fonctions du Premier ministre dans un délai de huit jours ».

En principe, avec les 70 députés de sa formation politique, le Congrès pour la démocratie (CDP), LAT ne devrait pas avoir du mal à obtenir l’onction du Parlement, sans compter l’apport des partis de la mouvance. Un autre élément et non de moindre qui milite peut-être en faveur de Tiao, c’est qu’il a été élu député lors des législatives du 2 décembre 2012. S’il n’avait pas été reconduit, il siégerait au même titre que ceux qui ont la lourde mission de se prononcer sur sa nomination. Aux yeux de certains députés, Beyon Luc Adolphe paraîtra avant tout comme l’un des leurs à qui le Chef de l’Etat a renouvelé sa confiance en l’appelant à nouveau pour assumer les charges de Premier ministre. Et si tous ces arguments en sa faveur fonctionnent à merveille, LAT devrait théoriquement se retrouver avec le même nombre de voix qu’Apollinaire Soungalo Ouattara (96 voix sur 127) lors de son élection, le 28 décembre 2012, à la tête du Parlement. Mais, les choses peuvent se révéler plus compliquer
que ça.

Nous sommes bien en politique. Et l’on voudrait sans accroc mettre un terme à l’action de LAT à la tête du gouvernement, cette séance de votes des députés serait le meilleur moyen. Le Président du Faso l’avait reconduit mais les députés ont imposé leur véto et le tour est ainsi joué. Hormis cette possibilité, il y a aussi le fait que des élus du CDP ont de plus en plus du mal à suivre les directives de leur parti. On l’a vu récemment lors de l’installation de certains conseils municipaux. Et si les députés devraient observer la même liberté, Beyon Luc Adolphe Tiao n’aura sûrement pas la même baraka que son ancien ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Sécurité sociale ; quoi que ses chances d’obtenir au finish l’onction des députés restent élevées au regard notamment des raisons évoquées plus haut.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Insurrection populaire d’octobre 2014 : Luc Adolphe TIAO à la MACO
Discours de Tiao sur la situation de la nation : Des citoyens attendent davantage du gouvernement
Discours sur la situation de la nation : Luc Adolphe Tiao entre félicitations et remise en cause de légitimité
Discours sur la situation de la nation du Premier ministre Luc Adolphe TIAO du 3 avril 2014
Beyon Luc Adolphe Tiao, premier ministre du Burkina Faso, « une démocratie qui marche bien » (2/2)
Beyon Luc Adolphe Tiao, premier ministre du Burkina Faso, « une démocratie qui marche bien » (1/2)
Luc Adolphe Tiao : « Le vrai problème au Burkina c’est que nous n’avons pas de vraies entreprises performantes, capables de réaliser des travaux de grande échelle et de grande qualité ».
TIAO A L’ASSEMBLEE NATIONALE : Attaques de l’opposition, réplique de la majorité
ETAT DE LA NATION : ‘’RAS’’ pour les uns, déception pour les autres
Discours sur la situation de la Nation : Luc Adolphe Tiao note d’appréciables performances engrangées en 2012
Discours sur la Situation de la nation en 2012 selon Luc Adolphe TIAO : L’intégralité du document
Communiqué de presse : Luc Adolphe Tiao attendu à l’Assemblée nationale le 4 avril 2013 pour la présentation de la situation de la Nation
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés