Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «"Lorsque tu as entrepris quelque chose, prends patience." Proverbe arabe» 

Ligue des consommateurs du Burkina : "Le juge civil a été saisi…", affirme Pierre Nacoulma, président "contesté"

Accueil > ONG, Coopération décentralisée • • jeudi 13 septembre 2012 à 00h02min
Ligue des consommateurs du Burkina :

Une Assemblée générale (AG) extraordinaire de certains membres de la Ligue des consommateurs du Burkina (LCB) a accouché d’un nouveau bureau auquel ne fait pas partie, M. Pierre Nacoulma. Et pourtant, celui-ci se réclame toujours être le président de la LCB.

Sidwaya (S.) : Nous avons reçu un procès verbal d’une AG extraordinaire de la Ligue des consommateurs du Burkina (LCB) tenue le 2 septembre 2012, à votre insu, par certains membres du Bureau exécutif national (BEN). Qu’est-ce qui a conduit à cette situation ?

Pierre Nacoulma (P.N.) : Je pense que ce sont quelques camarades égarés qui pensent qu’ils peuvent transformer la ligue à un lobbying personnel. Ils n’ont trouvé d’autres moyens que de procéder par des putschs. Malheureusement ça n’a pas pu convaincre l’ensemble du BEN qui est resté vigilant. Ce qui les conduit aujourd’hui à être pratiquement à contre-courant de tous nos textes. Une AG qui se prépare en trois jours sans crise apparente au niveau du BEN, cela nous permet de comprendre que c’est tout un complot qui est monté. Ces personnes ont tout simplement visé leurs intérêts personnels.

S. : Ces membres vous reprochent de n’avoir pas respecté vos engagements vis-à-vis des sections. Que répondez-vous ?

P.N. : Il n’y avait pas en fait, d’engagements à respecter. Simplement, le BEN a décidé, pour une fois, qu’un montant de deux millions six cent mille (2 600 000) F CFA soit affecté aux activités des sections. A cet effet, nous leur avons demandé de proposer des activités qui allaient être financées. Le dossier est en cours. Donc, pour le moment, on ne peut pas parler d’engagements non tenus. Aussi, le président du comité de gestion des boutiques des consommateurs, Abdoulaye Mossé a fait une gestion floue. Il a peut-être craint l’audit qu’on avait voulu engager. C’est tout ce qui les a conduits à créer cette situation. Dans leur ordre du jour, il n’a jamais été question de faire le point d’une quelconque gestion, surtout que le trésorier de l’ancien bureau se retrouve encore être leur trésorier. Ceci confirme effectivement leur complot.

S. : Un nouveau bureau a été mis en place. Reconnaissez-vous ce bureau ou est-ce à dire qu’il existe désormais deux ligues des consommateurs ?

P.N. : Ce n’est pas à moi de reconnaître le bureau. La ligue des consommateurs est une organisation reconnue d’utilité publique. Il n’y a que le ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité qui doit le reconnaître. Une chose est de procéder de façon cavalière à la mise en place d’un bureau, une autre chose est de gagner le récépissé qui fait du bureau, quelque chose de légal. Il n’y a pas deux ligues, c’est une seule ligue. Il n’y aura jamais deux ligues.

S. : Quelle est la suite à donner à cette crise ?

P.N. : A notre niveau, les choses sont assez claires. Les textes vont s’appliquer dans toute leur rigueur. Les frondeurs se verront exclus temporellement selon les dispositions de nos textes jusqu’à ce qu’ils viennent s’expliquer à l’AG de cette attitude qui remet la crédibilité de la ligue en cause. Le juge civil a été également saisi pour annuler ce camouflet d’AG qui n’est qu’un ramassis de personnes qui n’ont vraiment rien compris à la chose. Même s’il faut faire partir quelqu’un, il faut le faire dans la réglementation en vigueur. Je voudrais vraiment présenter nos excuses à l’ensemble des consommateurs du Burkina pour ce qui se passe actuellement. Je voudrais les rassurer que c’est quelque chose qui va rentrer dans l’ordre très rapidement, et la ligue va continuer dans sa lancée, de se préoccuper des problèmes des consommateurs, plutôt que des intérêts personnels.

Entretien réalisé par Kowoma Marc DOH (
dohmarc26@yahoo.fr)

Sidwaya

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération militaire Burkina–France : Le Sabre remis dans son fourreau
Entreprenariat : l’OIM facilite le rapprochement entre porteurs de micros projets et fonds de financement dans le Centre-Est
Transition au Burkina Faso : Le SPONG entend apporter sa contribution
Développement du Burkina Faso : Le Premier ministre partage sa vision avec le SPONG
Région du Centre-Nord : L’ONG Mwangaza Action fait de la prévention de la malnutrition son cheval de bataille
Nuit des ONG : Tree Aid reçoit son trophée
Fondation Konrad Adenauer Siftung : Une clinique juridique pour assister les victimes de violences basées sur le genre
Autonomisation économique des jeunes au Burkina : L’ONG « Sauve ma patrie » forme 120 PDI dans divers métiers
Violences basées sur le genre : Oxfam tient un panel de haut niveau et des activités communautaires pour marquer les 16 jours d’activisme
Crise humanitaire au Burkina : Ocha lève le voile sur les actions humanitaires menées sur le terrain
« Burkina Faso : la voie de la réussite démocratique » : Le nouveau programme du NDI pour renforcer la démocratie
Burkina Faso : Le SPONG outille ses membres sur la fiscalité applicable aux ONG et associations
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés