Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La Constitution ne garantit pas le bonheur, seulement la poursuite de celui-ci. Vous devez le rattraper vous-même» Benjamin Franklin

ON MURMURE : L’ancien président allemand, Horst Köhler, en visite au Burkina

Accueil > Actualités > On en parle... • • mercredi 9 mai 2012 à 01h49min

Il est parvenu à Kantigui qu’à l’occasion des 20 ans du Programme pour le dialogue en Afrique de l’Ouest (PDWA) de la fondation Konrad-Adenauer-Stiftung, l’ancien président de la République fédérale d’Allemagne, Horst Köhler, visitera le Burkina Faso, les 11 et 12 mai 2012. Selon les sources de Kantigui, l’ex-chef d’Etat allemand prendra part à une réception marquant les 20 ans de la fondation Konrad-Adenauer-Stiftung. Le lendemain, 12 mai, il sera reçu en audience par le Président du Faso, Blaise Compaoré et s’entretiendra par la suite avec des jeunes représentants des partis politiques et de la société civile. Kantigui note que c’est par une visite du "village d’opéra" du réalisateur allemand Christoph Schlingensief, sis à Laongo, que Horst Köhler terminera son séjour au "pays des Hommes intègres".


T. H. en difficulté avec un lycée

Kantigui a appris que l’émission consacrée à l’excellence à l’école « Tableau d’Honneur (T. H.) » de la chaîne au cœur des grands évènements rencontre des problèmes avec un lycée de la place. En effet, cette émission éprouve d’énormes difficultés à rentrer en contact avec les responsables de cet établissement pour rendre visible les prouesses d’une élève, actuellement en classe de TD. Avec une moyenne de 13,50 sur 20 à la fin du deuxième trimestre, elle est la première de sa classe. Par ailleurs, cette élève a toujours occupé la première place depuis la classe de 2nde, et inscrite au tableau d’honneur de l’école. Kantigui ne comprend pas l’attitude des responsables de l’établissement et espère qu’ils entendront raison afin de valoriser l’excellence tant souhaitée par les plus hautes autorités du pays.


Une "caravane stop excision dans la région du Centre-Ouest" en vue

Il est parvenu à Kantigui que l’association Jeunesse unie pour l’éradication de l’excision (JEUNEE/BF) en partenariat avec le Conseil national de lutte contre la pratique de l’excision (CNLPE), organise du 15 au 18 mai 2012 une grande caravane régionale de sensibilisation dénommée « La caravane stop excision 2012 dans le Centre-Ouest ». Selon les sources de Kantigui, cette activité qui s’inscrit dans le cadre de la commémoration de la Journée nationale de lutte contre les Mutilations génitales féminines (MGF) est placée sous le parrainage de Dr Nestorine Sangaré, ministre de la Promotion de la femme. Le programme de cette caravane, a-t-on appris à Kantigui, prévoit des conférences sur les méfaits de l’excision animées par le Pr Michel Akotionga, des concerts animés par des artistes comme Floby et bien d’autres et l’installation de comités provinciaux de jeunes dénommés les ambassadeurs de la « génération sans excision ». La caravane traversera respectivement les villes de Koudougou, Réo, Sapouy et se terminera à Léo par la cérémonie officielle de commémoration de ladite journée sous le patronage de Mme Chantal Compaoré, épouse du président du Faso. Kantigui a, par ailleurs, appris que l’association compte organiser une conférence de presse le jeudi 10 mai afin d’informer l’opinion publique et relancer les différents partenaires et sponsors sollicités pour la circonstance.


La Croix-Rouge burkinabè fait parler son cœur

La communauté internationale a célébré le 8 mai 2012, la Journée mondiale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge sous le thème : « Jeunesse en action ». Le mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge entend à travers ce thème, rendre concrète l’action locale et mondiale des jeunes en mettant l’accent sur leur contribution dans la réalisation des actions de la structure. Selon les sources de Kantigui, dans le cadre de cette journée, la Croix-Rouge burkinabè a initié une série d’activités qui mettent en avant l’action des volontaires sur le terrain. Ceci à travers une distribution de vivres qui a eu lieu ce mardi 8 mai à Pela (75 km de Ouagadougou), une campagne de consultations gratuites qui sera menée par des médecins volontaires au profit des populations de Yagma, le mercredi 9 mai, suivie le lendemain à Saaba par la clôture de la caravane de plaidoyer sur le travail des enfants dans le secteur des mines, des carrières artisanales et du coton.


162 tonnes de tourteaux subventionnés pour le bétail au Zoundwéogo

Kantigui a aperçu en début de semaine, des camions- remorques chargés, à destination de Manga. Renseignements pris, il s’agissait d’aliments pour bétail. Selon les sources de Kantigui, cette dotation de plus de 160 tonnes s’inscrit dans le cadre du dispositif mis en place par le gouvernement pour minimiser les effets néfastes de la crise alimentaire. Les éleveurs de la province du Zoundwéogo pourront s’approvisionner auprès des dépôts de Manga et de Kaïbo dans la commune de Bindé. Vendu sur la place du marché à 9 000FCFA voire plus, le sac de 50 kg de ces tourteaux subventionnés par l’Etat s’octroie à 4 500F. Cet appui arrive à point nommé, car l’on enregistrait déjà quelques mouvements de bétail vers le Ghana voisin. Tout en invitant les éleveurs à saisir l’opportunité, Kantigui espère que cette opération se déroulera dans les règles de l’art, le Premier ministre ayant promis fortement la prison à toute personne qui se montrera indélicate dans cette opération.


Batié et Sapouy retrouvent la lumière

Il est revenu à Kantigui que Batié et Sapouy, respectivement chefs-lieux des provinces du Noumbiel et du Ziro ont renoué avec le courant électrique. Ces deux villes ont été privées de ce précieux levier de développement socioéconomique pour des raisons diverses : depuis janvier 2012 pour Sapouy suite à une panne du groupe électrogène et depuis le 27 février 2012 pour Batié, à cause d’une grogne sociale qui a conduit à la fermeture de l’unité locale de production et de distribution. Le gouvernement et le Fonds de développement de l’électrification (FDE) s’étaient engagés à réparer au plus vite ces désagréments quatre mois après pour le premier et deux mois pour le second. Kantigui a ouï dire que cette promesse a été tenue coup sur coup le jeudi 26 avril 2012 pour Sapouy et le jeudi 3 mai pour Batié. Le chef-lieu du Ziro bénéficie désormais d’un nouveau groupe de 110 kVA acquis pour renforcer les capacités déjà existantes. Il en est de même pour celui du Noumbiel où un moteur flambant neuf de 165 kVA vient aussi accroître les performances des anciennes installations. Le retour diligent de la lumière dans ces deux communes urbaines est salué de toutes parts car c’est l’électrification rurale qui voit deux épines enlevées du processus de promotion du courant électrique.


Un mot du Premier ministre aux « Editions Sidwaya »

Kantigui a constaté, avec les lecteurs, que le 18 avril 2012, date marquant le premier anniversaire de la nomination du Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, le quotidien Sidwaya avait publié dans ses colonnes, un dossier-bilan de l’action gouvernementale. Cette initiative, note Kantigui, a touché le chef du gouvernement qui vient de faire parvenir une correspondance aux Editions Sidwaya pour le remercier et l’encourager. « A l’occasion du premier anniversaire de mon arrivée à la tête du gouvernement, votre organe a déployé d’énormes efforts pour rendre visible et lisible aux yeux du public, l’activité du gouvernement sous mon impulsion tout au long de l’année. Je salue ici le professionnalisme, l’esprit d’anticipation et l’objectivité avec lesquels vous avez fait la revue de l’action gouvernementale d’avril 2011 à avril 2012. J’ai le plaisir du reste de vous témoigner ma reconnaissance et toute la sympathie du gouvernement pour le rôle inestimable que joue au quotidien votre organe dans l’espace médiatique burkinabè.

Veuillez transmettre mes félicitations et mes encouragements à tout le personnel administratif et managérial, aux équipes rédactionnelles et techniques pour leur participation à la vigueur de la démocratie dans notre cher pays », a écrit le chef du gouvernement dans sa lettre de remerciements et d’encouragements adressée au Directeur général (DG) des Editions Sidwaya. Cette marque de reconnaissance, retient Kantigui, va droit au cœur de tout le personnel des Editions Sidwaya, qui se trouve réconforter dans son combat pour l’information des populations au quotidien.


Un opérateur économique généreux

Kantigui a été informé des actions salvatrices d’un opérateur économique du Nord qui évolue dans le domaine des transports. En effet, selon des informations parvenues à Kantigui, l’operateur économique en question qui est loin d’être à son premier geste, vient de mettre à la disposition des personnes nécessiteuses de la province, 2 900 sacs de maïs. Son geste s’est passé dans la plus grande discrétion en référence aux Saintes écritures qui recommandent de donner de la main gauche sans que la main droite ne le sache. Quelle grandeur d’esprit ! D’autres sources de Kantigui ajoutent que le donateur a également doté chaque famille de son propre village natal situé à 15 km de Ouahigouya, de 15 sacs de maïs. Kantigui dit simplement merci à ce généreux donateur et invite d’autres bonnes volontés à laisser parler leur cœur pour soulager des familles qui se posent, en ces moments difficiles, mille et une questions.


Le collège Charles Lwanga de Nouna célèbre son jubilé d’or

Il est parvenu à Kantigui que le Collège Charles Lwanga (CCL) de Nouna dans la province de la Kossi célèbre du 10 au 12 mai 2012 à Nouna, ses cinquante ans d’existence. Cet établissement confessionnel des Frères des écoles chrétiennes (à l’image du collège St Jean Baptiste de la Salle de Ouagadougou) a, durant 50 ans, formé de nombreux cadres qui occupent aujourd’hui des responsabilités à des niveaux élevés comme le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, Djibrill Bassolé, qui est d’ailleurs co- parrain du cinquantenaire avec plusieurs autres personnalités telles que le ministre de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Gnissa Isaïe Konaté.

L’évènement est placé sous la présidence de Mgr Joseph Sama, évêque de Nouna et du colonel Mamadou Djerma, Grand chancelier des Ordres burkinabè. Au programme de ce cinquantenaire qui débute ce jeudi 10 mai, figurent des activités sportives et récréatives, une exposition de photos-souvenirs, etc. Le clou de ce jubilé d’or interviendra le samedi 12 mai avec une messe d’action de grâce à la cathédrale de Nouna, la cérémonie officielle de clôture au sein de l’établissement au cours de laquelle se dérouleront l’inauguration du second cycle, la pose de la première pierre du plateau omnisports, la remise de certificats de reconnaissance, le bal du cinquantenaire … Kantigui souhaite tout simplement bonne fête à tous les anciens, aux parents d’élèves, aux élèves, au corps professoral de ce collège.


Drôle de défense des intérêts de la jeunesse à Dédougou

Kantigui a ouï dire qu’elles sont très nombreuses, les personnes qui n’arrivent toujours pas à comprendre les mobiles réels de la déclaration d’une association de jeunesse, le 1er mai dernier, lors de la commémoration de la fête du Travail. En appelant ses membres à ne plus travailler ou à ne plus se faire employer dans l’entreprise en charge des travaux de la route Koudougou-Dédougou, cette organisation s’est mise en porte-à-faux avec l’esprit de ladite journée. Depuis lors, sa sortie serait perçue comme une cavale pour saper le moral de l’entrepreneur et de ses travailleurs. Après qu’elle eut pris part en octobre 2011, à une initiative visant à laisser croire à un abandon du chantier.

Kantigui se souvient que lors de sa dernière revue des travaux, le 20 janvier 2012, le Premier ministre a appelé l’entreprise adjudicataire à cultiver plus d’abnégation chez ses travailleurs dans le souci de respecter les délais. La réponse à cette interpellation a naturellement conduit à débusquer une catégorie d’employés notamment des jeunes qui récidivent dans des cas de mauvais comportements : vols divers, fainéantise...

De prétendus représentants de jeunesse sont en train de récupérer honteusement cette levée d’entrave à la bonne marche du chantier en parlant de « traitements humiliants » et pousser l’outrecuidance à réclamer des emplois permanents pour des temporaires œuvrant pour le compte de tâcherons. Alors que des jeunes du Mouhoun qui se sont brillamment illustrés sur le chantier de la Route nationale 14 ont été redéployés dans la sous-région pour faire valoir leur ardeur et leur savoir-faire. Il a été rapporté à Kantigui qu’au regard de la contradiction flagrante entre les desseins des rédacteurs de la déclaration et la réalité du terrain, une grande partie de la jeunesse trouve inadmissible qu’une association censée défendre ses intérêts lui interdit l’accès au boulot alors qu’elle se trouve confrontée au chômage. Les remous de la division due à des lectures divergentes se sont donc emparés de la jeunesse du Mouhoun.

Kantigui

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : agir vite et avec subtilité pour prévenir la prolifération de milices
Développement : SOS pour la route Pouytenga-Bogandé
Santé : Il n’y a pas d’épidémie de dengue, rassurent les services de santé
Menace de mouvement d’humeur ce vendredi au Centre hospitalier universitaire de Tengandogo (ex hôpital Blaise Compaoré)
Procès du peuple contre la Françafrique : Le rendez-vous de Ouagadougou a tenu ses promesses
Transport aérien : L’un des nouveaux avions d’Air Burkina est arrivé à Ouagadougou
Portées disparues : Fati et Mounira ont été retrouvées
Attaques terroristes contre le Burkina : Les Burkinabè de France se mobilisent
Portées disparues : Fati et Mounira
Ouagadougou : L’échangeur du Nord sera inauguré le 15 novembre 2018
Archidiocèse de Ouagadougou : Des groupes de spiritualité sanctionnés
Franc-maçonnerie : Alain Roger Coeffé remplace Djibrill Bassolé à la tête des « Maçons » burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés