Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous fermez la porte à tous les échecs,le succès restera dehors.» Jim Rohn

CDP KOULPELOGO : Un rapport qui fait des mécontents

Accueil > Actualités > Politique • • mardi 21 février 2012 à 01h00min

Le 28 janvier 2012, lors d’un meeting de remerciements pour l’élection de son candidat, la section provinciale du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) du Koulpélogo a fait le bilan de la campagne présidentielle du 21 novembre 2010. On retient de ce bilan que le candidat du parti, Blaise Compaoré, a été élu au niveau de la province à 90,62%. Le rapport présenté par le directeur provincial de la campagne présidentielle, le Pr Bila Gérard Segda, reproche aux deux députés de la province de n’avoir vraiment pas mouillé le maillot durant la campagne.

Militants de base, élus et cadres du parti, ils étaient nombreux à se rendre au siège du parti pour assister au meeting de remerciements convoqué par la section provinciale du parti. L’un des temps forts de la manifestation a été la présentation du rapport de la campagne par le directeur de campagne, le Pr Bila Gérard Segda. Mais après la lecture dudit rapport, le climat s’est tendu. Motif, les députés Patrice Diéssongo et Tiémoko Eric Darankoum ont été nommément cités dans le rapport. Il leur est reproché de n’avoir pas été suffisamment présents aux réunions qui se sont tenues au siège du parti et aux différentes campagnes organisées à travers la province.

« Nous devons faire remarquer que de toutes les réunions convoquées à Ouagadougou et à Ouargaye, le député Patrice T. Diessongo n’a participé qu’à la moitié. Par contre, son homologue, Tiemogo Eric Darankoum a brillé par ses absences répétées à toutes les réunions », a relevé le directeur de campagne. Fâchés, les deux députés se sont plaints d’avoir été nommément cités. Mais sur ce point, les avis étaient partagés au niveau des militants de base. Pour certains, il était inapproprié, même si les choses se sont avérées, que cela soit consigné dans le rapport qui, indubitablement, arrivera entre les mains de l’Etat- major du parti. Pour d’autres, le jeu en valait la chandelle afin d’éviter dans le futur ces situations.

Des rivalités entre les cadres du parti

Les rivalités tenaces qui existent entre les cadres du CDP au Koulpélogo est un secret de polichinelle. Et cela, le rapport n’est pas passé par quatre chemins pour les mettre à nu. « La vraie difficulté que le directeur provincial de la campagne a eue, c’est la réticence et le rejet de sa personne en tant que directeur provincial de campagne par un certain nombre de camarades cadres du parti (CDP). Toutes les réunions que le directeur provincial a organisées à Ouagadougou ont été boycottées par certains », a fait ressortir le directeur de campagne.

Le choix du Pr Bila Gérard Segda comme directeur provincial de campagne semble n’avoir pas plu à certains cadres du parti « Toukguili ». Alors, ils ont préféré botter en touche ; car derrière ce poste de directeur provincial de campagne, il y a, en toile de fond, le positionnement de celui-ci au niveau provincial pour les élections locales à venir (municipales et législatives). L’enjeu était et est donc de taille. Ce n’est donc pas étonnant que ces rivalités aient atteint leur point de crête pendant la campagne présidentielle de telle sorte que l’intervention du directeur régional de la campagne présidentielle, Alain B. Yoda, ait été sollicitée par le directeur provincial. « En effet, une semaine après l’ouverture de la campagne, toutes les activités étaient plombées et il a fallu que je fasse appel au directeur régional de campagne pour qu’il débloque la situation », a mentionné le directeur provincial de campagne dans le rapport.

C’est sans conteste à la suite de la mise en garde musclée du directeur régional de la campagne présidentielle, Alain B. Yoda, lors d’une réunion restreinte composée de quelques cadres du parti, à Ouargaye, que les choses sont rentrées dans l’ordre. Ce qui a permis aux cadres du parti d’aller en rangs serrés à l’assaut des voix des électeurs. Mais il ne faut pas se leurrer, ces rivalités (qui ont été mises en stand-by durant la campagne) peuvent reprendre du poil de la bête lors des élections couplées à venir.

Le Koulpélogo, 3e sur les 45 provinces

Il ressort également de la lecture du rapport que le candidat du CDP, Blaise Compaoré, a été élu au Koulpélogo à un taux de 90,62%, taux qui serait supérieur à la moyenne nationale estimée à 90%. Ainsi, par ce taux, la province du Koulpélogo se place, selon le rapport, première sur les trois provinces de la région du Centre-Est et 3e sur les 45 provinces. Pour arriver à ce résultat, la stratégie utilisée est la campagne de proximité. Toutefois, la stratégie qui consiste à démobiliser les zones acquises aux partis politiques de l’opposition a été utilisée. « Les foyers où l’opposition avait de la force ont été identifiés et anéantis. », peut-on lire dans le rapport. C’est la deuxième fois que la province du Koulpélogo occupe le 3e rang sur les 45 provinces qui ont voté massivement le candidat du CDP à l’élection présidentielle.

Les cadres et les militants de base du parti de la province s’en rejouissent. Mais l’arbre ne doit pas cacher la forêt car, ce score ne réjouit pas tout le monde au niveau de la province. En effet, beaucoup pensent que cela ne sert à rien de continuer à voter massivement un candidat qui, après son succès, vous oublie royalement. Pour ceux-ci, ce ne sont que les politiciens, surtout les cadres du parti, qui tirent leurs marrons du feu. Cette partie de la population se demande enfin pourquoi en dépit de ce rang, le Koulpélogo, érigé en province depuis 1996, demeure toujours la province la plus démunie des trois provinces de la région du Centre-Est voire de tout le pays. L’autre partie pense cependant qu’il y a eu des progrès non négligeables au niveau des infrastructures.

Welman Guingani (Correspondant)

Le Pays

Vos commentaires

  • Le 21 février 2012 à 09:01 En réponse à : CDP KOULPELOGO : Un rapport qui fait des mécontents

    Pour ce qui est du CDP Koulpelogo, je pense que les "cadres" du parti se foutent de la base. Sinon comment comprendre que des députés élus pour le parti ne veulement même pas défendre un seul projet pour la province, prétextant que tout est pris dans le programme de développement du Gouvernement. Si tel est le cas, alors pourquoi voter pour des députés aphones ? Par ailleurs, si le Pr croit qu’il est le seul à mouiller le maillot, pourquoi attendre à plus d’un an après les élections pour organiser le meeting de remerciement. Il est trop imbu de sa personne et croit que le fait d’être prof d’université est un passe-droit. Il en est de même pour son faut cadre de concertation provinciale pour les journées de développement de ladite province. C’est un opportuniste à tout point de vue

    Répondre à ce message

  • Le 21 février 2012 à 10:20 En réponse à : CDP KOULPELOGO : Un rapport qui fait des mécontents

    bjr comportement tipique de yana

    Répondre à ce message

  • Le 21 février 2012 à 14:17 En réponse à : CDP KOULPELOGO : Un rapport qui fait des mécontents

    ah !ah !
    Vraiment le peuple mérite d’être remercier. et voila la bonne manière de le remercier.
    élection le 21 novembre 2010 et les remerciements le28 janvier 2012 parce que mais chers cadres n’avaient le temps.
    Peuple mes chers cadres passerons vous remercier cette fois ci en 2015. Courage

    Répondre à ce message

  • Le 21 février 2012 à 17:43, par LENOX En réponse à : CDP KOULPELOGO : Un rapport qui fait des mécontents

    La politique c’est le crâne comme le disait Bado Laurent.Au Koulpélogo,il n’y a rien dans le crâne des politiciens,du moins politiquement.A ce rythme le Kouplélogo restera la province la plus enclavée du Burkina même si elle se classe première partout à voter pour le Méga parti.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février 2012 à 11:59, par le koulpélogo en avant :-) ! En réponse à : CDP KOULPELOGO : Un rapport qui fait des mécontents

    lrd mécontents doivent se poser la question si vraiment ils ont eu des coudées franches.

    Les éfforts du Pr. Segda avec son prix de l´excéllence dans la province à le merite au moins d´être cité avec fierté et devrait au dela de la province servire de bon exemple. que l´on soit du CDP ou pas.

    Personnellement je suis du Koupélogo et la politique telle que faite au Burkina ne m´intéresse point.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2012 à 01:32, par inconnu En réponse à : CDP KOULPELOGO : Un rapport qui fait des mécontents

    3ème sur le plan national a voter le Blaiso. Et après !!! et dernier sur la liste des provinces en matière de développement. Quel dommage. les fils et filles du koulpelogo ont intérêt à ouvrir un peu les yeux car ils méritent mieux.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2012 à 17:44, par zombré En réponse à : CDP KOULPELOGO : Un rapport qui fait des mécontents

    Tout n’est que conflit de positionnement
    Gerard Segda oublie aussi que tout l’argent de la compagne n’a pas été utilisé comme il se doit. Et a même tenu des propos indigne d’un responsable de surcroît d’un président d’université lors de la compagne il dit par exemple : ‘ les gens de Ouargaye sont toujours comme ça, des bagarreurs’. Pensez-vous qu’à lui tout seul il aurait eu ce pourcentage ? Mr segda que dites-vous des motos payées avec l’argent de la campagne et distribuer à vos pétasse ? En attendant les autres n’ont pas loué un véhicule à cout de millions avec l’argent de la compagne pour battre compagne comme vous Mr segda

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation nationale : « Le malheur du Burkina Faso, c’est d’avoir Roch Kaboré à la tête de l’Etat et Zéphirin Diabré à la tête de l’opposition », estime Ablassé Ouédraogo
Dialogue politique au Burkina : Le Faso autrement parle de mascarade organisée par le président du Faso
Système de santé : Le Mouvement des intellectuels pour le développement monte au créneau
Burkina Faso : La traite de nouveaux acteurs dans la politique, un vent d’espoir ?
Burkina : L’UPC dénonce une campagne déguisée du Président Roch KABORE
Tabaski 2019 : L’UPC souhaite une joyeuse fête aux musulmans
Fête de l’Aid El kébir : « Un moment privilégié de partage et de solidarité en Islam », salue l’UNIR/PS
Vie politique : Une délégation du Mouvement patriotique pour le salut chez le Mogho Naaba
Fête de l’Aïd-El-Kébir : Les vœux du MPP aux fidèles musulmans
Démocratie : « De l’urgence d’interdire les partis politiques »
5 août 1960-5 août 2019 : Le Burkina commémore le 59e anniversaire de son indépendance
Anniversaire du 4 août : Le président du Faso salue « l’engagement patriotique des acteurs » de la révolution
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés