Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

REVOCATION DU MAIRE DE KOUDOUGOU : Zagré l’a bien cherché

Accueil > Actualités > Opinions • • vendredi 27 janvier 2012 à 01h42min

Le maire de Koudougou, Seydou Zagré, a été révoqué lors du Conseil des ministres du mercredi 25 janvier. La suspension de trois mois pour "faute grave de gestion", prononcée contre lui le 17 octobre dernier est épuisée il y a plus d’une semaine et tout portait à croire qu’on l’avait oublié. Mon petit doigt me dit que c’est son discours du 20 janvier dernier lors du lancement des travaux de voirie dans la ville de Koudougou qui a précipité sa révocation. Oui, d’abord, on s’est posé beaucoup de questions en le voyant à la tribune. Avait-il le droit de prendre la parole à une cérémonie officielle alors que, officiellement en tout cas, on n’avait pas entendu que sa suspension avait été levée, même si elle était épuisée ?

Juridiquement parlant, pouvait-il prendre la parole en tant que maire alors qu’aucun texte n’a été pris pour constater l’épuisement de sa suspension ? Ensuite, le discours qu’il a … prononcé n’était pas pour arranger les choses. Appelant à la rescousse le credo de la Fédération internationale des Ambassadeurs du Développement, dont il est "un tout petit Sénateur", Seydou Zagré a lancé ceci : "à être si fort que rien ne peut perturber ma paix intérieure, (…) à être trop serein pour me faire du souci, trop noble pour être en colère, trop fort pour avoir peur, trop généreux pour en vouloir à qui que ce soit, et trop heureux pour considérer comme "problèmes" les obstacles que je saurais contourner". Fin de citation et pan !

En plein dans le mille de la confiance en soi, de la défiance et de la provocation ! Comme pour dire : "Je suis posé ; je suis adossé et rien ne peut m’arriver !" En effet, l’homme qui vient d’être révoqué, est le directeur de cabinet de Roch Marc Christian Kaboré, président de l’Assemblée nationale, chef du méga parti au pouvoir. Qui dit mieux ? Ensuite, il a attribué des parcelles à des gourous, des "koutourous" de ce pays. Rappellez-vous : l’affaire "verger Wendyam Yaméogo de Koudougou". Enfin, comme sa suspension a expiré et qu’on ne disait toujours rien, donc, il n’avait pas de souci à se faire. Voilà peut-être pourquoi il continuait de représenter Roch Marc Christian à des cérémonies et à pointer son nez, et de quelle manière, devant le Premier ministre himself et le patron du MCA pour prononcer un discours. Erreur de gaou ?

En tout cas, Luc Adolphe Tiao n’a apparemment pas digéré ce que l’on peut considérer comme une défiance. Quoi qu’il en soit, le désormais ex-maire de Koudougou a cherché ce qui lui est arrivé. Pourquoi diable ne s’est-il pas fait oublier ? Pourquoi continuait-il de représenter le président de l’Assemblée nationale ? Et pourquoi son patron, Roch Kaboré, l’a laissé faire ? Ces questions suscitent beaucoup d’hypothèses. On comprendrait alors pourquoi on a tant tardé à lui adresser une note levant sa suspension, s’il ne l’a pas reçue. On comprend aussi pourquoi il continuait de représenter son patron alors que les vice-présidents de l’Assemblée auraient pu le faire.

Enfin, le gouvernement n’ayant apparemment pas retenu de poursuites judiciaires contre lui, cela voulait-il dire qu’il n’y avait pas matière à le poursuivre ? Il peut cependant se dire heureux car sa carrière politique est toujours sauve. Ce qui lui fera peut-être mettre en application son credo et, comme il l’a dit dans son fameux discours, "à regarder le côté ensoleillé de chaque chose et à transformer (son) optimisme en action". Ah, la politique !

Le Fou

Le Pays

Vos commentaires

  • Le 27 janvier 2012 à 11:33, par Le Savant En réponse à : REVOCATION DU MAIRE DE KOUDOUGOU : Zagré l’a bien cherché

    Bonjour,
    J’ai toujours dis que PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT AU FASO. Zagré ne peut s’en prendre qu’à lui même. La modestie est l’arme des hommes forts.
    Tout comme le Gourou de cette Association (qui se fait appeler le PAPE) et qui l’a certainement induit en erreur, il a fait preuve d’une suffisance et d’une arrogance sans pareils.
    J’apprécie la décision du Gouvernement.
    Laissez notre FASO se construire tranquillement mais surement.

    Répondre à ce message

    • Le 27 janvier 2012 à 21:28 En réponse à : REVOCATION DU MAIRE DE KOUDOUGOU : Zagré l’a bien cherché

      Je voudrais, d’une analyse extérieure comprendre les raisons d’une telle révocation. Monsieur Seydou ZAGRE tient son mandat de Maire de KOUDOUGOU en raison du vote du peuple de Koudougou et non de personne y compris le pouvoir exécutif dirigé par LAT. Par conséquent, je m’interroge sérieusement sur la légalité interne et externe d’une telle révocation ad nutum. C’est, à preuve de contraire, un abus de droit et un excès de pouvoir de l’exécutif. Mais je peux me tromper si, peut-être, le gouvernement a des raisons objectives légales d’une telle révocation que les bons juristes en droit administratif auront déjà à se frotter les mains pour servir des cas pratiques en droit administratif. Pour moi, cette révocation est juridiquement illégale. Monsieur le premier magistrat de Koudougou, après le délai de suspension (M. Seydou ZAGRE) disposait, comme n’importe quel autre citoyen de la ville de Koudougou, de sa pleine et entière liberté de parole y compris devant Dieu lorsqu’il aura à s’en expliquer lors du jugement dernier. D’ailleurs, comme tous, appelés un jour à mourir, personne n’étant éternel comme le temps y compris Hien KILMITE qui disait que le CNR de Thomas SANKARA était éternel comme le temps...La suite, tout les vivants actuels la connaissent et je m’arrête là pour ne pas dire plus.... Le pardon et la tolérance sont des vertus incommensurables qui ne sont pas donnés à n’importe qui, le pouvoir ayant une force brutale d’aveuglement que seuls les justes ont la révélation de tirer la sonnette d’alarme ! Web Master, publie-moi ça pour la postérité.

      Répondre à ce message

  • Le 27 janvier 2012 à 13:48, par sucrette En réponse à : REVOCATION DU MAIRE DE KOUDOUGOU : Zagré l’a bien cherché

    Monsieur le journaliste je crois qu’il ya un peu de confusion dans l’anlyse de la situation. M. ZAGRE etait suspendu de ces fonctions de maire de koudougou mais pas dans celles de Directeur de cabinet du President de l’AN ! je ne vois pas pourqoui il n’aurait pas pu le representer a une ceremonie si ce dernier lui demandait de le faire ? la ou il a ete vraiment GAOU c’est a koudougou ou il a ose prendre la parole devant le PM pour prononcer un discours hautain comme pour narguer le monde ! il l’a bien cherche et la revocation tombe a point nomme. Que cela serve de lecon.
    PS:j’utilise 1clavier anglais

    Répondre à ce message

  • Le 27 janvier 2012 à 14:45 En réponse à : REVOCATION DU MAIRE DE KOUDOUGOU : Zagré l’a bien cherché

    C’est pas ca seulement . dans son discour il dit que Koudougou est la ville du president Maurice yameogo....et le blaiso alors..

    Répondre à ce message

  • Le 27 janvier 2012 à 17:39 En réponse à : REVOCATION DU MAIRE DE KOUDOUGOU : Zagré l’a bien cherché

    La Provocation precede la revocation. Qui cherche trouve, Seydou. Faut pas vouloir metre la honte a Dieu. De retour de ton annnee sabatik on t’ invite mainant a embrasser une vie sabatik. C’est pas mieux ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 janvier 2012 à 18:12, par le citoen En réponse à : REVOCATION DU MAIRE DE KOUDOUGOU : Zagré l’a bien cherché

    en fin une bonne reaction de la part du gouvernement. felicitation mr le pm.on commence a prendre le peuple au serieux maintenant.personne n’est imtouchable au faso. des gens qui font le malin comme si le pays etait a eux. il a cherché il a trouvé

    Répondre à ce message

  • Le 27 janvier 2012 à 19:23 En réponse à : REVOCATION DU MAIRE DE KOUDOUGOU : Zagré l’a bien cherché

    Bonne analyse sucrette, la suspension à Koudougou n’a aucun lien avec les fonctions de Directeur de cabinet.. C’est vrai que dans un pays normal, avec des charges aussi lourdes lePrésident de l’Assemblée aurait du prendre ses responsabilités, mais comme dans ce pays on marche depuis longtemps sur la tete, en faisant croire que tout marche bien...Alors qu’on est dans un processus democratique bancal. Médiocrité, quand tu nous tiens...

    Répondre à ce message

  • Le 27 janvier 2012 à 20:43 En réponse à : REVOCATION DU MAIRE DE KOUDOUGOU : Zagré l’a bien cherché

    Zagre, ton auto-licenciement procede de l’ immaturite. Tu as voulu dire a ceux qui riaient de ta situation, que non, on Maitrise, comme si tu etais un LMPIste. La vengeance, meme si tu n’avais aucune raison de la chercher, est un plat qui se mange a froid. Pataar yaam naa woman zag- la. Si tu avais garde le profil bas, le systeme de Blaise allait t’ oublier. Mais etre aussi arrogant au moment ou les gens ont faim, ou les gens sont malades, ou les gens soufffrent pour avoir un demi- litre d’ essence, le gouvernement a compris que tu veux leur acheter une bagarre qu’ il ne peuvent pas bagarrer. Les temps ont change et la baionette que le front populaire, odp, cdp, maniait, tout ca la c’est meme chose pour moi, ils ne peuvent meme plus s’asseoir dessus. Donc entre la survie du gouvernment et ta survie, tu as vu que tu n’es que pois chiche.
    Les Wilgmenga, tuun minunm bassi. Des gens ont thesauriser des sachets noirs remplis de millions, des gens ont traine plus du demi milliard dans leur maison dans ce pays. On a denonce, on a crie, on a hurle jusqu’a avoir soif et ne meme pas etre capable de s’ acheter une biere boire mais le regime n’ a rien fait. Mais toi tu as deborde le bord. Tu n’as pas le sens de la lecture de l’ histoire, du temps/moment et des evenements. Tu vas l’ apprendre a tes ripends. hihihihihihihibhihhihihihi. L’ orgeuil precede la chute des gueux ou la chute presque cocasse d’ un polichinelle distributeur de parcelles retireur de vergers des pauvres. On n’exproprie pas un aveugle impunement. A partir du moment que le Vieux planteur a perdu la vue, ses prieres montent tout droit dans le ciel comme une hirondelle. Aucun wack ni parapluie politique ne marche. Est-ce que tu as su coment et patatras, tu t’es retrouve au sol ? Tu n’ auras meme plus le 10 emem de ceux qui ne desemplissaienmt pas de chez toi, t’ appelant leurs amis.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Ville de Ouagadougou : Propositions pour résorber de façon durable le phénomène de la congestion routière
Crise dans le secteur de l’éducation : un citoyen déplore le "silence" du SPONG
Guinée, Condé et l’armée : Tragédie et farce tout à la fois !
Tribune : Longue lettre à mon ami défunt Amobé Mévégué
Chute du président Condé : La rançon de l’entêtement méphistophélique
La logistique et la fonction Achats : Deux mines d’or pour le développement du Burkina-Faso
Afghanistan et Sahel : Les femmes, la Paix et la Sécurité
Affaire Thomas Sankara : Un "citoyen lambda" souhaite un procès à double sens, qui puisse aussi permettre aux victimes du CNR de s’exprimer
Après Dieu, la famille : Leçons de vie à la suite d’une agression
Affaire Thomas Sankara : La requête d’un « citoyen lambda » aux président et procureur du tribunal militaire
Tribune : Nos mines et le développement durable
Célébration du 11-Décembre à Banfora : Les problèmes après les festivités
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés