LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Koudougou : Le discours de fin de purgatoire de Seydou Zagré, maire de Koudougou

Publié le mercredi 25 janvier 2012 à 00h22min

PARTAGER :                          

Suspendu pour trois mois à la suite de ce que certains appellent « affaire verger Wendyam Yaméogo de Koudougou », le maire de Koudougou, Seydou Zagré, a fait un retour fort remarqué vendredi dernier, à l’occasion de la cérémonie de lancement des travaux de voirie dans sa cité. Le discours qu’il a proposé à cette occasion n’est pas passé inaperçu ; nous vous le proposons en intégralité, en attendant d’en savoir un peu plus sur cette sortie de purgatoire.

Excellence, Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement
Distinguées personnalités
Mesdames et Messieurs
Populations de Koudougou

Prenant la parole publiquement pour la première fois en ce début d’année, et après mon trimestre sabbatique, je voudrais tout d’abord, avec votre permission, Excellence Monsieur le Premier Ministre, rendre grâce à Allah pour ses innombrables bienfaits pour le Burkina Faso, pour Koudougou et pour chacune et chacun de nous.
Malgré ce que le pays a vécu, il est aisé de reconnaître que sans la magnanimité divine, la situation aurait pu être pire.

Je voudrais ensuite, partager avec mes administrés, mes concitoyens et concitoyennes, une conviction très forte que résume à souhait le Credo de la Fédération internationale des Ambassadeurs du Développement dont je suis un tout petit Sénateur et qui est un engagement à demeurer de manière permanente et imperturbable dans la pensée positive. Ce Credo m’invite expressément :
  à être si fort que rien ne peut perturber ma paix intérieure ;
  à parler de santé, de bonheur et de prospérité à chaque personne à qui je parle ;
  à aider chacun de mes semblables à sentir ce qu’il a comme potentiel en lui et combien le fait de le connaître fait une différence dans nos vies ;
  à regarder le côté ensoleillé de chaque chose et à transformer mon optimisme en action ;
  à penser seulement ce qu’il y a de meilleur, à travailler seulement pour le meilleur, et à m’attendre au meilleur ;
  à être aussi enthousiasmé par le succès des autres que par le mien ;
  à surpasser les erreurs du passé et à penser aux réussites futures ;
  à être toujours chaleureux et à sourire à toutes les créatures vivantes que je croise ;
  à tellement me consacrer à mon développement personnel qu’il ne me reste plus de temps pour critiquer les autres ;
  à être trop serein pour me faire du souci, trop noble pour être en colère, trop fort pour avoir peur, trop généreux pour en vouloir à qui que ce soit, et trop heureux pour considérer comme « problèmes » les obstacles que je saurais contourner. Fin de citation.
La présente cérémonie est la traduction de la détermination du Gouvernement à rester positif, et à ne penser qu’au meilleur, en dépit des réalités qui sont les nôtres.
C’est pourquoi, au nom du Conseil municipal, des populations de Koudougou et à mon nom personnel, je souhaite la bienvenue aux éminentes personnalités ici présentes autour de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, pour le lancement officiel des activités d’aménagement et de bitumage de voiries dont la voie du défilé, dans le cadre des festivités du 11 décembre 2012 à Koudougou.

Excellence, Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement
Distinguées personnalités
Mesdames et Messieurs
Populations de Koudougou

A l’instar des autres chefs lieux de régions qui ont déjà commémoré officiellement la fête de l’indépendance, (Koudougou ayant manqué le rendez-vous du 11 décembre 2011, en raison des événements malheureux survenus durant l’année écoulée et qui ont touché Koudougou et tout le pays entier), nous nous réjouissons de la décision du Gouvernement d’organiser ces festivités nationales dans notre cité.

Le bitumage des voies qui ont été retenues pour l’instant, car je continue à nourrir l’espoir que les autres tronçons de voies soumis à l’époque aux plus hautes autorités bénéficieront également du bitume par le concours d’un ultime effort pour le bonheur des habitants de la capitale régionale du Centre Ouest, Inch Allah !, le bitumage dis-je, offrira à la ville un visage nouveau, améliorera les conditions de vie des populations et assurera une meilleure sécurité et une plus grande fluidité de la circulation routière.

Je saisis l’occasion qui m’est offerte pour traduire toute ma gratitude aux plus hautes autorités de notre pays pour leur engagement à maintenir les festivités du 11 décembre 2012 au profit de Koudougou et des populations de la Région du Centre Ouest. C’est le lieu pour moi d’inviter tous les habitants de cette belle cité accueillante de Koudougou, à mettre un point d’honneur pour entretenir et préserver durablement ces infrastructures importantes qui sont des investissements structurants pour une ville capitale régionale digne de ce nom.

C’est sur cet appel du fond du cœur que je voudrais clore mon propos, en souhaitant que Dieu bénisse abondamment le Burkina Faso et ses habitants et qu’il facilite les choses pour un succès éclatant de la commémoration à Koudougou, ville du Président Maurice Yaméogo, du 52è anniversaire de l’indépendance de notre bien aimé pays.

Que Dieu veille sur toutes celles et ceux qui interviendront dans ces chantiers et qu’il vous bénisse abondamment.

Excellente journée à toutes et à tous

Je vous remercie !!!

PARTAGER :                              

Messages

  • en quoi ce discours sort de l’ordinaire ? lui qui cherche le bonheur pour les autres a voulu flouer le vieux qui a passe toute sa vie a mettre en valeur qulque chose. du vent !!! on a besoin de respirer.

    • Vraiment m le journaliste, je pense qu’il faut nous proposer des articles qui peuvent susciter débat et nous faire progresser. Ce discours n’a rien d’extraordinaire, à moins que vous ayez facturé une mission de réhabilitation de l’intéressé. Si non je ne comprend rien. C’est vous les journalistes qui passez tout votre temps dans ce pays à faire les louanges de tel ou tel fils de tel ou tel village ou région etc. C’est encore vous qui critiquez les mêmes individus quand ça caille et les plébiscitez quand ils se relèvent. Au final que voulez vous ? orienter l’opinion ou le désorienter ? Voilà un maire qui a déconné, qui a été sanctionné pour faute lourde et vous vous faites le triste écho de son film de retour. Il dit qu’il a pris un trimestre sabbatique. Le terme est très mal choisi ici. Un repos sabbatique ne s’impose pas on le choisi librement pour justifier un repos mérité après une œuvre utile. Voilà, que cela aurait pu passer inaperçu si vous n’aviez pas jugé utile de rendre public un discours non événementiel. Ayez pitié de nous maintenant. Le journaliste doit faire appel à son bon sens pour nous éviter de telles salades. Ressaisissez vous.

  • Le regime pense s’etre bien outiller donc on fait revenir les untouchable qu’on avait fait semblant de toucher... Que Dieu sauve le Burkina.

  • Ce retour ne doit pas surprendre dans la mésure où il a respecté la hierarchie dans son service.
    Sa apprendra les autres agents detourneurs de prévoir leurs patrons dans le partage du butin.
    La question qui m’embête : pourquoi le suspendre en conseil de ministre et lever la suspension en off ? J’aurai aimé entendre la levée de cette suspension en conseil des ministres.
    Compatriotes, ne posons pas trop de questions, il s’est simplement repentis tout comme un autre ministre l’avait fait avant lui.

    • Parce qu’il a été suspendu en conseil des ministres, son retour doit être aussi annoncé en conseil des ministres (cm). Vraiment il y a des gens qui aiment bien le protocole. c’est comme cela que ça se passe. Dans la mesure où le cm a précisé la duré de son suspension, on n’a plus besoin de crier son retour par la même voie. Sinon j’en connais qui chercheraient à savoir pourquoi un traitement spécial pour ZAGRE : son départ et retour sont annoncés en cm. Par exemple, quand la justice condamne quelqu’un à purger une peine d’emprisonnement, annonce-t-il la sortie du condamné ? Pas besoin

    • Ce discours me rappelle un autre discours.Celui du député Ngakou Ngakou, personnage de "Tribaliques" de Henri Lopès.Ce Ngakou Ngakou,lors d’un congrès des femmes du Parti Unique à fait un discours fort émouvant sur la condition des femmes et son trémelo laissait croire qu’il était lui-même un fervent défenseur de l’émancipation des femmes ; ce qui ne l’a pas empêché quelques heures plus tard d’abandonner femme et enfants pour aller fricoter toute la nuit durant avec une Ndoumaba,une racoleuse que notre bon député à d’ailleurs plaquée après avoir appris qu’elle attendait un enfant de lui.Méfiez-vous des discours sucrés de l’ENGEANCE.Un Ngakou Ngakou en vaut bien un autre !

  • Il faut pas tromper le monde Mr le Maire.

  • c’est ainsi le système, on n’attends rien de blaise compaoré. il connais les délinquants à col blanc qui sont autour de lui. c’est foutu pour notre pays. Blaise ne va jamais sanctionner quelqu’un de son système. croyez moi car lui-même n’est pas blanc donc jugez les autres c’est faire son propre procès.

  • Le ridicule ne tue pas.ailleurs s’était la fin politique pour ce monsieur puisque les faits sont avérés.

    le NATON

  • Il n’est pas bête d’être bon, mais il est bête de croire que celui qui est bon est bête.
    Il n’est pas mauvais de commettre une erreur et de se repentir (Dieu nous a enseigné le pardon, c’est pourquoi Il nous pardonne souvent certains de nos péchés), mais il est diabolique de croire que celui que nous avons en face est un animal sans cervelle.
    Matière à réflexion !!!

  • Mais on est où là. Un individu de son genre ne mérite pas de reprendre la tête de la mairie. En quoi s’est-il répentis. Il a bradé les parcelles et trompé les gens. Combien sont-ils les maires qui sont partis dans les mêmes circonstances ? Nombreux. Le gouvernement s’il veut continuer à mériter la confiance du peuple devrait rester juste et garder la même ligne de conduite. Ou bien se monque-t-on des gens de Koudougou. Remplacez le une fois pour toute

  • L’avant dernier paragraphe du Credo cité m’inquiète.En effet, si vous vous consacrez à votre développement personnel, non seulement vous n’aurez plus de temps pour critiquer, mais risquez de ne pas avoir du temps pour développer la commune. Et alors,que faites-vous là ?

  • Plus hypocrite que le burkinabé tu meurs ! Cette invocation de DIEU dans tous ce discours lamentable traduit quoi ? Si vous croyez vraiment en Dieu vous n’auriez pas du retirer le pain du pauvre pour le donner aux riches. pardon SVP mr le maire laisser Dieu ou il est et ne l’impliquez pas dans vos coups bas ; de toute façon il voit ce qu’il ya de sincère dans le cœur de chaque Homme.Profitez en de l’impunité qui règne ici au Burkina mais ne vous attendez pas que celà va continuer dans l’audela ! Gloire à DIEU !

  • Il n’y a rien de surprenant, c’est de la même manière qu’on va blanchir Guiro, patientez un tout petit peu !

  • Cela ne ressemble pas à un discours de fin de purgatoire. A defaut de demissionner ,il devrait demander pardon à la population de Koudougou pour ce qu’il a fait et promettre à sa administrés de ne plus jamais recommencer.Il se crois plus malin ce monsieur corrumpu jusqu’à la moelle épinière. On l’attend au tournant.

  • ne vois vraiment pas en quoi on est avancé ! à écouter les discours des uns et des autres à commencer par notre président, le faso est le pays ou l’aspiration au progrès est la chose la mieux partagée

  • Tu es un fils de Koudougou Mr le Maire. C’est celui qui ne fais rien qui fait pas d’erreur. Tu avais ta vision du developpement. Tout Koudougou te soutien, sauf les politicard et ses sbires qui ont croulé la Sonabhy et veut venir crouler Koudougou. Merci Mr le Maire ; Tu as tjrs ton avenir devant toi, n’en déplaise aux politiciens sans foi, ingrats qui pillulent cette noble cité de la belle ville de Koudougou. Tu es l’un des Maires au Burkina qui n’a jamais fait de lotissement. Ton crédo est le developpement de la cité. Que Dieu bénisse le Burkina, que Dieu bénisse Koudougou

  • Ce discours me rappelle un autre discours:celui du député Ngakou Ngakou, un personnage de Tribaliques de Henri Lopès.Ce Ngakou Ngakou, au congrès des femmes, a fait un discours fort émouvant sur la condition des femmes avec un trémelo qui incitait à croire qu’il était lui-même le premier défenseur de l’émancipation des femmes.Quelques heures plus tard, Ngakou Ngakou abandonnait femme et enfants pour aller fricoter toute la nuit avec une Ndoumaba,une racoleuse.Méfiez-vous des discours lénifiants de l’ENGEANCE !Un Ngakou Ngakou en vaut bien un autre !

  • Gouvernement de TIAO,
    Ne confondez pas accalmie avec maîtrise de la situation nationale (crise socio-politico-militaire).
    Même le plus simple d’esprit des Burkinabé sait que ce maire a merdé. Nous ne sommes pas contre le pardon, nous sommes farouchement contre la duperie.
    Apprenez à poser des actes de sorte que si d’éventuelles crises survenaient que les mesures que vous prendrez soient crédibles.
    Respectez le peuple
    Respectez votre conscience
    Respectez la paix au Burkina Faso

  • Quelle foutaise ! Le gouvernement doit démissionner face à la défiance de Zagré. On se rappelle que le maire avait été suspendu pour faute grave. Atteintes grave à l’éthique .à la gouvernance, aux règles administratives ,telles étaient les raisons avancées pour faire application des art271&272 du code généal des collectivités territoriales . A quel jeu LAT veut jouer avec koudougou. Comment quelqu’un qui a perdu la confiance des populations ,de son conseil municipal , de la direction local de son parti peut-revenir à la tête de la mairie ? Mr le 1er ministre , ne gâcher pas la paix retrouvée à koudougou. SEYDOU doit être REVOQUER.

  • (Pélérinage, Dieu, Année sabatique) démagagogie ou dupérie ?
    Dans une cité vivaient un homme très riche et puissant et un autre très pauvre. Le riche avait un immense troupeau de boeufs et de moutons et le pauvre un seul agneau auquel il était très attaché. Quand arriva un hote de marque de l’homme riche, il arracha l’agneau du pauvre et l’offrit en repas à son invité. Que mérite un tel homme ? analyser et vous comprenez que l’état d’esprit de nos dirigeants s’oppse aux valeurs qu’ils pronent.
    Une vérité réconforte cependant : tout a une fin et Guiro ne dira pas le contraire.

  • Ça y est ! Le conseil des Ministres de ce jour l’a sauté.

  • Apres le trimestre sabatique au purgatoire, direction pour l’annee cogitative a ou ? Mr le genereux maire. Denonce tes complices car tu ne merites pas cela toi seul

  • franchement, une mesure de suspension doit être levée sinon elle reste valable même après le délais. Elle reste illégale dans la forme mais elle est valable. Il a donc devancé l’iguane dans l’eau, le pauvre.

    • Il a donc devancé l’iguane dans l’eau et ainsi, l’eau l’a bouffé pian !
      Sage décision du Conseil des Ministres qui vient ainsi soulager le peuple burkinabè d’un arrogant d’un genre nouveau. soyons modeste et humble afin qu’on nous élève.
      Alors Mr le soit disant intègre qui a chié mal hier dans le même site, doit se réveiller. Ici on est au faso. donc pas de place au jeu de cache cache ; c’est la savane.

    • Il a donc devancé l’iguane dans l’eau et ainsi, l’eau l’a bouffé pian !
      Sage décision du Conseil des Ministres qui vient ainsi soulager le peuple burkinabè d’un arrogant d’un genre nouveau. soyons modeste et humble afin qu’on nous élève.
      Alors Mr le soit disant intègre qui a chié mal hier dans le même site, doit se réveiller. Ici on est au faso. donc pas de place au jeu de cache cache ; c’est la savane.

  • "Discours de fin de purgatoire" Mon oeil. Pas du tout humble cet ex Maire.le Conseil de Ministres l’a sauté heureusement.Ils sont nombreux ces maires tapis dans l’ombre en attendant que l’orage passe.Pourvu que ça dure.

  • Cette fois-ci le gouvernement a pris tous les internautes au contre-pied : Voici que le Maire vient d’etre revoqué ouvertement en conseil de ministre du mercredi 25 janvier 2012. Saydou ZAGRE est donc devenu ZAGRE Seydou.....Bravo à cette nouvelle equipe gouvernmentale.....Mais on espère que ça va continuer ainsi....

  • Zagre Seydou, maintenant comme monsieur Tartam,pion, l’ orgueil precede la chute
    Taiba Chantal Zero

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique