Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les erreurs, comme des pailles, flottent à la surface. Celui qui vеut сhеrсhеr dеs реrlеs dοit рlοngеr еn рrοfοndеur.» John Dryden

Arrestation de Seif-al-Islam : Maintenant à la justice de jouer son rôle

Accueil > Actualités > International • • lundi 21 novembre 2011 à 00h11min

C’est dans un tintamarre de klaxons, de tirs nourris et de cris de joie que les habitants de Tripoli ont célébré l’annonce, samedi 19 novembre dernier, de l’arrestation de Seif al-Islam.
De tous les fils Kadhafi, il était sans doute le plus médiatique, mais aussi le plus recherché par la justice internationale. On se souvient que trois de ses frères avaient été tués pendant le conflit interlibyen ; Seif-al-Arab, dans un bombardement de l’OTAN en avril 2011, Khamis dans des combats après la chute de Tripoli fin août et Mouatassim après son arrestation à Syrte le 20 octobre dernier.

Seif–al-Islam (qui signifie le glaive de l’islam en arabe) était donc le dernier fils de l’ancien dirigeant libyen, Mouammar Kadhafi, encore en cavale et activement recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l’humanité. Déjà, dans la matinée de ce samedi fatidique pour lui, c’est-à-dire avant qu’il ne tombe dans les mailles du filet tendu par d’anciens rebelles, la capitale libyenne bruissait de rumeurs de toutes sortes sur l’éventualité de sa capture.

Né le 25 juin 1972 à Tripoli, le désormais grand prisonnier libyen incarnait la ligne dure du régime face aux contestations. On se souvient qu’en février dernier, il avait joué un grand rôle dans la répression face à des manifestations contre le régime de Mouammar Kadhafi et passait d’ailleurs pour être l’un des fers de lance de la répression et du boutisme du pouvoir. La situation a, par la suite, totalement échappé au clan Kadhafi et dégénéré en émeute, puis en véritable insurrection.

Depuis le 27 juin 2011, Seif–al-Islam faisait donc l’objet d’un mandat d’arrêt de la CPI pour soupçons de crimes contre l’humanité parce qu’il aurait, dit-on, joué un rôle clé dans la mise en œuvre d’un plan conçu par son père « pour réprimer par tous les moyens le soulèvement populaire ».

Une fois dans les mailles du filet de la justice, Seif pourra-t-il s’attendre à un procès équitable dans son pays ?
Le doute est permis. Ayant toujours, et peut-être pour bien longtemps, encore en mémoire les images de la barbarie avec laquelle l’ex-Guide a été passé de vie à trépas, nous sommes enclin à penser que la justice des nouvelles autorités ne pourrait que difficilement être équitable envers ce prisonnier de luxe. Et pourtant, à travers un éventuel procès de Seif, le nouveau pouvoir libyen joue sa crédibilité. Le grand défi pour lui sera de tenir un procès équitable pour montrer aux yeux du monde sa capacité à rendre justice et dire que la Libye est en train de faire ses premiers pas pour rejoindre les Etats où règne la démocratie.

Boureima Diallo

L’Observateur Paalga

Vos commentaires

  • Le 21 novembre 2011 à 02:53 En réponse à : Arrestation de Seif-al-Islam : Maintenant à la justice de jouer son rôle

    « la répression et du boutisme du pouvoir ». il faut relire vos articles.

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2011 à 08:22, par simpos En réponse à : Arrestation de Seif-al-Islam : Maintenant à la justice de jouer son rôle

    Ce voyou et ce sangunaire de pere on tue combien d’innoncent ? Que la justice a lui infliger soit a la hauteur de ses actes.

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2011 à 10:12, par papa En réponse à : Arrestation de Seif-al-Islam : Maintenant à la justice de jouer son rôle

    Si on veut que la justice joue son rôle, il faudrait savoir clairement ce qu’on reproche comme crime contre l’humanité à Seif-al-Islam.
    Qu’a t’il posé comme acte de crime ?

    On sait d’apres la croix rouge, qu’il n’y a jamais eu de bombardements de population en Libye contrairement à ce que les occidentaux ont affirmé.
    Il n’y a aucune trace, aucune photo, aucune vidéo, il n’y a même pas de cadavres d’un quelconque crime contre l"humanité en Libye.

    On a vu les millions de morts de Charles Taylor. Ou sont les mort de Seif-al-Islam ? ou sont les preuves ?

    On va voir comment le CNT et l’occident vont se débrouiller pour l’accuser.

    Répondre à ce message

    • Le 21 novembre 2011 à 19:39, par Le sage En réponse à : Arrestation de Seif-al-Islam : Maintenant à la justice de jouer son rôle

      on dit : on va voir comment le CNT et l’occident (OTAN ?) vont se débrouiller pour l’inculper. On ne peut pas donner à boire à un âne qui n’a pas soif. Visiblement, vous êtes un vrai aveugle. Seif a affirmé au plus fort de la crise qu’il y’ aura une "rivière de sang". ça ça s’appelle l’appel au crime. et on a pas besoin que le crime véritable se produise pour sanctionner. La tentative est punissable, sans compter les 170 000 opposant massacré dans la prison d’aboukraib pardon pour l’orthographe. Maintenant que tu as la vraie version, va te répentir avant d’être complice silencieux de ce dram lybien. le sage

      Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2011 à 11:58, par Gjau En réponse à : Arrestation de Seif-al-Islam : Maintenant à la justice de jouer son rôle

    Il ne faut pas se leurrer car Seif-al-islam ne pourra jamais avoir un jugement équitable dans son propre pays. Mêmes dans les pays dits démocratiques, le pouvoir judiciaire est accaparé par le pouvoir exécutif qui dicte la conduite à tenir avec pour conséquence des juges acquis.La Libye vient de traverser une crise sangante qui a même apporté Kadhafi,après 42 ans de règne .C’est un pays en voie de reconstruction à commencer d’abord par les institutions que les responsables du CNT peinent à mettre en place. Devant une telle situation il faut rien attendre de la justice libyenne sur une éventuelle impartialité dans le procès du fils Kadhafi,le seul reconfort pour ce dernier c’est que pour le moment il a la vie sauve, son père n’a pas eu cette chance.Il reste donc à assurer sa sécurité avant son procès.

    Répondre à ce message

    • Le 21 novembre 2011 à 19:11, par Le sage En réponse à : Arrestation de Seif-al-Islam : Maintenant à la justice de jouer son rôle

      Qui peut renseigner les internautes sur le corpus législatif pénal en Libye ? Y’ a t-il la peine de mort ? J’espère que Seif ne sera pas condamné à mort car, à titre pédgogique pour les dirigeants du Burkina, celui-ci doit voir, de son vivant, qu’une autre Lybie est possible. Quel gâchis pour ce beau pays riche de ses hommes et de son pétrole. Le sage

      Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2011 à 00:53 En réponse à : Arrestation de Seif-al-Islam : Maintenant à la justice de jouer son rôle

    Une seule question, chers internautes. Mais pourquoi les membres de la famile Kaddafi n’ ont pas ce mot suicide dans leur vocabulaire ? Ils savent bien que tels que coinces, ils seraient pris et frits. Pourquoi quand Kaddafi s’ est refugie dans l’egout, il n’ a pas degaine afin que ces poursuivants en finissent avec lui ? Sankara, toujours egal a lui meme en tant que visionnaire, savait que la traitrise faite n’ allait pas le laisser vivant pour deux sous. Elle allait meme le KAFcidenter en lambeaux. Toujours egal a lui- meme comme un heros qui assume dignement sa situation, il a sorti le flingue pour que ces barbouzes affreux fassent vite leur besogne d’ hommes indignes qui seront hantes toute une vie. Il n’ a pas connu cette honte que Kaddafi a connue. Il n’ a pas connu cette mort lente mais sure que le poignard de l’ islam (religion de la paix il semble), o nom combien bagarreur autant que malheureux a commence a vivre. Car connaissant la culture arabe avec la haine tenace, ca m’ etonnerait que ce pur et dur en rechappe... C’est d’ailleurs cette haine tenace qui fait toute la diffence entre l’arabe et le noir et qui fait que l’ arabe, a defaut d’ etre respecte par le blanc, mais est-ce que l’ arabe n’ est pas blanc(les hommes font pitie), est au moins craint. Qui est fou ? Tu vas ne pas avoir peur de quelqu’ un qui luttte pour aller au paradis ou il va rencontrer 63 vierges alors que de son vivant il ne peut meme pas se payer une tou- tou ?(les hommes font pitie )Dis, Kaddaf, tu traitais avec les burkinabe, ils t’ ont pas enseigne le burkindi ? Au moins tu as montre a la face du monde que ceux qui donnent souvent la mort, croyant que l’ homme a ete dessine, sont aussi mortels et que dans leur veine leur sang est aussi rouge. Malheureusement le pouvoir est une boisson qui soule plus vite que la Vodka russe. Sinon a qui ca sert de terroriser son peuple, de piller ses richesses, meme si des individus a courte vue disent que Kaddafi donnait l’ essentiela son peuple , comme si c’ etait son droit de larguer ce qu’ il veut bien larguer de la manna petrolux.
    Dictateurs africains, si vous etes malins, quittez les choses avant que les choses ne vous quittent.

    Un ancien stagiaire en Lybie.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Côte d’Ivoire : La réforme la Commission électorale divise la classe politique
Côte d’ivoire : Les conclusions de la rencontre entre Bédié et Gbagbo à Bruxelles
20 ans de règne de Mohammed VI au Maroc : Une vision royale pour une Afrique prospère et décomplexée
Lutte contre le terrorisme : 250 soldats britanniques attendus au Mali en 2020
Sénégal : La voiture de Macky Sall avec à son bord le président malien prend feu
CEDEAO : Alassane Ouattara espère que la monnaie unique sera mise en place "le plus tôt possible"
Le Togo organise des élections municipales après 32 ans
Côte d’Ivoire : Henri Konan Bédié reste campé sur ses propos controversés sur les étrangers
Madagascar : La fête nationale endeuillée (au moins seize morts)
Guinée-Conakry : Le président Alpha Condé tient à la modification de la Constitution !
UNESCO : Bilan satisfaisant pour le Burkina Faso à la septième session de la conférence des parties à la Convention de 2005
Togo : Les élections locales fixées au 30 juin
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés